AccueilAccueil  PublicationsPublications  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Alvar&Danny - too tired for thisshit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Dim 28 Mai - 15:24

A la seconde où t’es rentrée chez toi trempée, tu t’es dis que t‘étais con et dans la merde. ca n’a pas loupé, le lendemain tu étais bien malade, crevée et au fond on lit sans envie d’en sortir. Trois jours plus tard, un pyjama bien chaud, ta couverture d’été - t’es pas folle non plus - et tes mouchoirs. Pas de médicaments, il faudrait que tu puisses te déplacer pour ça. T’es roulée en boule, ton bras te lance presque plus et tu regardes des dessins animé pourris. ta princesse a envoyé des sms avec le téléphone de son père et t’es ravie. Une infirmière te montre Max de temps en temps en video chat ou en photo. T’es dégoutée et fatiguée et malade. T’as tout de même gardé un tshirt à lui qu’il a laissé ya longtemps et que tu n’as pas rendu. T’as 5 ans à nouveau avec ton doudou géant. Tu entends la sonnette mais refuse de te lever, toute façon, tes jambes te tiendrait pas loin. A part roupiller tu fais pas grand chose. T’as à manger quand même, enfin aujourd'hui t’étais trop morte pour te lever, t’as ni bu ni mangé et il est midi. Enfin tu crois. Tu finis par te te relever et tu comprends de qui il s’agit, tu restes sous ta couverture et tu le fixes sans vraiment  être là. - Vas t’en tu vas attraper ce que j’ai idiot. Pis toute façon on est nul en couple. - Que tu dis comme une gamine en mode t’es pu mon copain… Tu t’enfonces dans ton coussin et te roule en boule à nouveau, t‘as froid, là ou t’es loin d’être gelée. T’aurais pu demander des médicaments mais t’as pas eu envie, persuadé que ça partirait, à présent, il est hors de question que tu sortes. - Comment t’as su, je t’ai rien dit ? - que tu dis, toujours en boule, son t-shirt dans les mains. Tu trembles un peu, mais tu t’en fous.


Dernière édition par Danny Sloan le Jeu 1 Juin - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Lun 29 Mai - 14:41

Au bout de trois jours à tirer la gueule, Alvar était calmé. Il avait fini par se dire que leur pseudo dispute n’avait pas de sens, et qu’il pouvait bien bouger jusqu’à chez Danny – puisqu’elle était malade. Après sa journée de travail, le grand blond était donc repassé faire des courses pour préparer à manger à Danny. Ce n’était pas un mauvais bougre, et il voyait bien sur Instagram qu’elle était triste et essayait d’attirer son attention à coups de photos et de hashtags « boyfriend ». Il se retrouva devant sa porte vers 15h30, un sac de courses dans une main et une rose rouge dans l’autre. Une seule, le bouquet la ferait sûrement gerber. Ce n’était pas dans ses habitudes, et il ne comptait pas s’excuser non plus. Juste lui faire plaisir et passer à autre chose. Il fut obligé de sonner à plusieurs reprises, avant de voir débarquer Danny en pyjama. « Bonjour à toi aussi, charmante demoiselle ». Ironie, quand tu nous tient… Il la suivit à l’intérieur, elle semblait convaincue qu’ils étaient nuls en couple – c’était le cas – et qu’il n’avait rien à foutre là. Ça ne serait pas la première fois qu’il se prendrait un refus de Danny, et en général ce n’était pas ça qui l’empêchait d’être un bon ami, à défaut d’être le petit copain idéal. Elle lui demanda comment il avait su, enroulée dans sa couette. Alvar sourit, posa ses courses et lui tendit la rose en s’approchant d’elle. « Si tu te plains sur Instagram, ne t’étonne pas de me voir débarquer ». Il la laissa prendre la fleur, posa un baiser sur sa tempe et s’éloigna vers la cuisine. « Je vais te préparer une soupe, je parie que tu n’as rien avalé ces derniers jours. Tu préfères quoi, tomate ou chou-fleur ? » Alvar termina sa phrase en criant, il était déjà dans la cuisine où il commença à ranger machinalement ce qui traînait sur l’évier, pour faire un peu de place. Pas qu’il soit particulièrement maniaque, mais s’il devait cuisiner, il aimait avoir de l’espace pour le faire – comme au boulot, où ils disposaient de grands plans de travail. « Depuis quand t’as une guitare ? » lança-t-il, en attrapant l’éponge pour nettoyer le meuble sur lequel il allait préparer les légumes. Elle ne savait pas en jouer, la présence d’une guitare dans son lit l’avait donc étonné. Le blond ôta sa chemise, qu’il posa sur une chaise de la cuisine, et se retrouva en tee-shirt pour commencer à cuisiner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Lun 29 Mai - 15:24

Tu te souvenais plus d’avoir posté sur Instagram. En fait tu avais mis ça sans y réfléchir. Parce que t'étais qu'une gosse perdue. Une gamine qui savait pas fonctionner sans lui. C'était pas un caprice t’avais mal vécu chacune de vos disputes. Si tu n'avais pas été violée tu aurais sans doute pas supporté la séparation il ya des années. Tu détestais être dépendante. C'était peut-être pour ça que tu avais créé une distance. Tu ne réponds pas à sa boutade. Ni à son baiser mais là c'est surtout parce que tu veux pas lui refiler. Tu vois la rose et tu en aurais ri. Mais tu n’allais pas en faire cas, tu risquais de le vexer une fois encore.  Il te demande ce que tu veux manger, tu n’es pas sure que ca tienne dans ton estomac. Tu lui envoies un sms pour pas gueuler. - Les deux. Pas sur que jles garde cela dit. Et non j'ai pas mangé hier et aujourd'hui. Enfin peut-être hier. Je sais plus. - Marre qu'il crie tu te lèves. Tu avances lentement et tu titubes à moitié. Tu as froid alors tu as pris ta couverture autour de toi. Tu as l’air ridicule mais tu t’en fiches. Tu arrives à la cuisine, tu t’appuie sur l'îlot. - Un cadeau. Je sais plus ou j'lai acheté. Mais j'avais aimé. J’ai oublié que je l'avais. Je sais pas ce qu'elle vaut vraiment. Pourquoi ? Elle est pourrie ? - T'étais pas plus doué en musique. Alors tu aurais facilement pu te tromper. Ou pas. T'étais trop fatiguée pour réfléchir. Tu passes de ton lit au canapé. En boule. On dirait un gros bébé. Mais la tu t’en fiches royal de l'air que tu as. Mais tu souris. Il est la.


Dernière édition par Danny Sloan le Mar 30 Mai - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 30 Mai - 17:04

Il n'obtint pas de réponse à sa première question, mais sentit son portable vibrer dans sa poche. Alvar releva les yeux quelques secondes vers la porte de la chambre, et prit le portable. Danny était tout à fait capable de communiquer par texto alors qu'elle était dans la pièce à côté... tiens, la preuve : c'était elle ! Elle n'avait pas de préférence au niveau de la soupe, il partit donc sur l'idée de lui faire un potage au chou-fleur. Alvar attrapa le chou, après avoir nettoyé le plan de travail. Il cria encore, à propos de la guitare de Danny. Il entendit du mouvement dans la pièce d'à côté, et la vit se traîner jusqu'à l'îlot central, où elle s'appuya puis lui répondit. « Non, elle a l'air pas mal. Je doute qu'elle soit toujours accordée si tu ne joues jamais, mais ça peut se régler, ça ». Il lui sourit, prit un couteau et commença à découper le chou-fleur, bouquet par bouquet. La jeune femme s'éloigna vers le divan, où elle se roula en boule. Alvar la suivit du coin de l’œil et la vit sourire, tandis que leurs regards se croisaient. Il termina de couper le légume en silence, puis le nettoya méticuleusement. Alvar se mit à siffloter une chanson qu'il avait en tête, Danny reconnaîtrait peut-être "let me love you" de Ne-Yo. Il repensait à ce que Danny lui avait dit, par rapport au fait qu'ils étaient nuls pour être en couple. C'était peut-être vrai, mais à son avis, ils n'avaient pas encore essayé. Le grand blond prit une grande casserole, et se rendit compte qu'il était chez elle comme chez lui. Il savait où chaque chose se trouvait dans les tiroirs, il n'avait même pas besoin de lui demander où elle rangeait les couteaux, planches à découper et autres poêles. Alvar était à l'aise, ici. Il remplit la casserole d'eau à moitié et lança la cuisson lente du chou-fleur, sans cesser de siffloter. Finalement, et sans avoir dit un mot, il vint rejoindre Danny sur le canapé. Le jeune homme passa son bras autour des épaules de la jolie brune, et prit son smartphone. Il ouvrit Facebook, alla sur son profil et cliqua sur le bouton pour le modifier. Il s'était assis de sorte qu'elle voit son écran. Quelques gestes du pouce plus tard, son statut était passé sur "en couple avec Danny Sloan". Il tourna son regard vers elle, plongeant ses yeux dans les siens. « Je confirme ? Histoire qu'on essaye avant que tu nous traites encore de nuls ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 30 Mai - 19:07

Il a cherché ton regard quand tu es sur ton canapé. tu restes là mais tu regardes ce qu’il fait, ça t’éclate. Tu le dis pas tout haut, parce que tu as peur que ça le fasse fuir. Tu sais comment marche Kiern, en amour, pas Alvar. ou alors tu t’en souviens pas, faut dire que l’incident a pas aidé à repenser à l’époque ou vous aviez fait mumuse. Pour toi, ça allait pas loin, pour lui ça avait commencé. Tu agissais comme une cinglée, persuadée que peu importe ce que tu ferais tu le perdrais. Et plus t’avais peur de le perdre, plus tu l’y poussais. C’était con. Mais humain. t’étais franchement humaine. Et émotionnellement fucked up. Tu le regardes venir vers toi et tu fronces les sourcils. Tu te redresses un peu  quand il avance son bas pour te prendre par les épaules, il te montre son portable, tu piges pas pourquoi, il veut te montrer ses sms ou quoi ? Tu sais pas mais tu regardes, te laissant faire, comme un lapin pris au piège qui a peur de crever s’il bouge. Il change son profil facebook, tu fronces de nouveau les sourcil, comprend et souris. Pour toute réponse tu te colles à lui, comme un chat se frayant un chemin pour dormir dans tes bras. Tu caresses son bras de tes doigts, tu es pas douée, tu l’seras surement jamais. mais Rome s’est pas fait en un jour non ? Pt’être qu’un jour tu pigeras, que tu mérites d'être aimée. Que les gens ne fuient pas si facilement. Qu’il est là. Tu te blottis contre lui et ramasses ta couverture qui se fait la malle, t’as froid. Tu trembles un peu. Tu sais même pas si c’est toi malade, ou juste toi, bien. Ce serait con que tu te mettes à ronronner hein. T’as envie de l’embrasser, mais pas qu’il soit malade aussi. Puis la raison se barre aussi et tu te redresses pour capturer ses lèvres. Pour t'asseoir face à lui, la tête contre lui, les jambes de chaque côté de ses hanches. Tu joues sur sa poitrine, la main sous le t-shirt. - T’es poilu. - Que tu dis finalement. T’as pas envie de bouger, tout va cramer, tu t’en fous. - Je veux pas jouer, mais je veux bien t’écouter. De la guitare… -  Que tu finis par dire, toujours la joue collée à lui. Un gros bébé de vingt cinq ans, fallait le faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 30 Mai - 20:57

La réponse de Danny valait 1000 mots : elle sourit et se colla tout contre lui, l'air de dire qu'elle était d'accord pour devenir sa copine, si c'était ce qu'il voulait. Alvar confirma donc son changement de statut sur Facebook, verrouilla son portable et l'envoya balader quelque part plus loin, sur le divan. Danny caressait son bras du bout des doigts, il aimait cette sensation. « Tu vas devoir accepter ma demande de mise en couple, prépare toi psychologiquement » lui dit-elle en embrassant de nouveau sa tempe. La jeune femme finit par lui monter sur les genoux, à califourchon. Alvar ramassa ses longs cheveux et fit un bun, qu'il noua rapidement sans quitter Danny des yeux. Elle se pencha pour effleurer ses lèvres, d'abord... il répondit immédiatement à son baiser. De toute façon, il avait de bons anticorps, il n'attraperait pas un petit rhume aussi facilement. Les mains de Danny s'insinuaient sous le tissu de son tee-shirt, elle enroulait ses doigts dans les poils de son torse et le fit rire en lui faisant remarquer qu'il n'était pas imberbe. « T'aimes pas ? » la questionna-t-il, un sourire amusé aux lèvres. Il passa sa main droite sur la jambe de Danny et retint un rire, « toi t'en as pas, dommage... j'adore ça ! » Il plaisantait, évidemment. Elle lui dit qu'elle ne voulait pas jouer – et il se demanda un instant si elle parlait d'eux – puis précisa que par contre, elle voulait bien l'écouter faire de la guitare. Alvar sourit, attrapa la nuque de Danny et l'attira doucement vers lui pour l'embrasser encore. Elle se colla ensuite à lui, en mode sangsue mais il adorait ça – lui même avait tendance à être complètement pot de colle. « C'est bien parce que t'es malade, bébé » lui dit-il, toujours aussi amusé par le surnom qu'il utilisait principalement pour la taquiner, « pousse-toi un peu, je vais la chercher ». Une fois la jolie brune décollée de ses genoux, Alvar se leva, fit un détour par le plan de travail pour vérifier la cuisson du chou-fleur, alla chercher la guitare dans la chambre de Danny puis revint au salon avec celle-ci. Il s'assit sur le canapé, plaça ses doigts et fit une note. « Elle sonne faux » nota-t-il, il tripota ensuite le manche pour la régler. Corde par corde, le grand blond régla ainsi la guitare qui finit par produire un joli son. Il se mordilla la lèvre, releva les yeux vers Danny et songea à ce qu'il allait lui jouer. Aux premières notes qu'il joua, Danny reconnut sûrement la chanson d'Ed Sheeran. Il n'avait pas choisi celle-ci par hasard. Les paroles lui parlaient. Alvar avait tendance à regarder les cordes lorsqu'il jouait, la musique emplit la pièce et il se mit à chanter. Il n'avait pas une voix exceptionnelle, mais en général les gens aimaient l'entendre chanter. Il releva les yeux vers Danny en prononçant ces quelques paroles : « Although my heart is falling too
I'm in love with your body
And last night you were in my room
And now my bed sheets smell like you
 ». Il termina la chanson, les yeux rivés à la guitare, parfois fermés... il aimait jouer, la musique était un langage qu'il appréciait particulièrement. Jamais il n'avait fait un petit concert privé à Danny. Oh, bien sûr, elle l'avait déjà entendu gratter quelques notes au coin d'un feu de camp ou au bar, quand ils étaient entourés de tous leurs amis, mais c'était la première fois – en plus de 10 ans d'amitié – qu'il jouait pour elle. Les dernières notes moururent, l'appartement fut plongé dans le calme quelques secondes. Le temps qu'il relève les yeux et croise le regard de sa copine. Come on, be my baby, come on.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 30 Mai - 22:13

Il t'annonce que tu vas devoir faire de même sur le tien. ca te fait étrange. T’as jamais mis ça sur ton facebook, pas même pour liam. Tu n’avais pas imaginé que ça puisse durer - ou que tu en aies envie - au point de l’afficher. Tu marmonnes plus tard. T’as envie de râler mais tu es crevée alors tu t’en fous, tu feras ça plus tard. Tu le feras. Peut être que ça rendra ce rêve étrange réel. Tu sais pas quoi en penser, tu veux pas ne pas être toi, mais peut être c que ça, ça l’est ? Peut être qu’être proche de quelqu’un à ce point était si effrayant que tu ne t'autorises pas à en rêver. Mais de toute façon tu savais aussi que tu restais une emmerdeuse et que tu ne serais pas aussi conciliante. Attendez de le voir entouré de nanas, là tu serais tout sauf...cool ! Tu parles de ses poils et il te demande si ça te dérange en un sens. - Tant que tu ressemble pas à choubaka… T’as que ses cheveux ! - Que tu ris en passant tes doigts dedans. - Tu l’as déjà soûlé avec ses longs cheveux, mais tu as toujours aimé joué dedans. Tu fronces un sourcil quand il suggères qu’il t’aime non épilé ou rasée. - Désolé, je supporte pas quand ça frotte sur mes vêtements pour le boulot. - En pensant au boulot tu te souviens ton dernier client. Il t’embrasse et tu lui réponds, tu aimes quand vous ne vous tapez pas dessus. même si ça recommencera. Il te ressort le “bébé” et tu ronchonnes. Pas pour le terme, puisque quand c’est lui ça passe mieux - mais tu ne sais pas si c’est ironique. C’est étrange de connaître quelqu’un..et de découvrir une autre facette. Perturbant même. Il se lève pour aller chercher la guitare. Il l’accorde, puis débute quelques notes que tu reconnais. Tu aimes ce qu’elles disent, ces paroles. Il ignorait l’effet que ça te faisait. tu savais plus où te foutre. Fallait que tu te mettes dans la tête qu’il était amoureux du tout, ET qu’il aimait ton corps. Tu te rappelais les engueulades de Liam, quand tu te dépréciais ou ne comprenais pas cette façon de te traiter. il fallait que tu arrête de penser à eux qui avaient précédés, ils ne comptaient pas. Kieran avait compté, mais tu t’étais raccroché à une illusion. Quand il eut fini, le silence se fi et ton coeur augmenta ses battements. Tu étais encore sous le rythme, il n’y avait pas à dire, rien ne valait l'acoustique. T'étais pas assez en forme pour s’occuper de lui, comme t’en avais envie, mais t’avais envie d’autre chose. tu te trouverais infiniment niaise et cliché quand t’irait mieux, mais pour une fois, tu prenais ce que tu avais envie. Tu pris la guitare, la posait et le poussais sur le canapé pour t’en servir de coussin ! Tu avais grimpé sur lui pour te coller à lui. Tu cherchais sa chaleur. Tu posais ta ptite tête sur lui quand la cuisine commença à gueuler..la soupe. - La soupe !  - Merde, tu avais pensé que c’était pas très grave mais merde il l'avait fait pour toi… et c’était surement pas une habitude qu’il prendrait tu t’en doutais. - J’ai presque envie de laisser cramer juste pour que tu bouges plus. On a pas fini ce qu’on faisait, le jour où t’ai réveillé. Jsuis désolée. Mais aimer, ou être aimé, c’est flippant. - Ouais t’étais bien malade pour dire ce genre de connerie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 30 Mai - 22:36

Les cheveux longs, ça attire les filles. Elle aiment jouer dedans, faire des tresses, tripoter... et Alvar en profitait à chaque fois, parce qu'il avait toujours adoré qu'on le grattouille, qu'on le papouille... par contre, quand c'était Danny, l'effet était différent. Il adorait qu'elle le touche, ça avait un effet particulier sur lui. Ainsi, quand elle passa sa main dans les cheveux du grand blond, il retint un frisson et lui sourit. « Je plaisantais, j'apprécie que tes jambes soient aussi douces que ma barbe ». Il lui fit un clin d’œil et passa ses doigts dans la dite barbe, puis se dégagea pour aller chercher la guitare après une petite séance bisous. La chanson sembla plaire à Danny, il vit dans son regard qu'elle était troublée. Alvar lui sourit, tandis qu'elle récupérait son instrument pour le poser plus loin. Elle revint se coller au corps de son mec – puisqu'elle voulait qu'il s'affiche comme tel – et nicha son visage au creux de son épaule. Alvar la laissa faire, tout en lui caressant le dos. Elle était mignonne, quand elle était malade. Tout à coup, Danny s'exclama qu'il avait oublié la soupe. Il laissa échapper un rire, « t'en fais pas, je parie que le chou-fleur n'est même pas encore cuit ». Elle lui dit qu'elle laisserait bien brûler cette fameuse soupe, pour rester ainsi enlacés. « Depuis quand t'es aussi mignonne ? » murmura-t-il à son oreille, qu'il embrassa doucement, pour lui laisser finir sa phrase. C'est vrai, ils n'avaient pas terminé ce qu'ils avaient commencé... au lieu de quoi, elle était partie comme une furie, et avait chopé la crève, tout ça pour une connerie. Danny s'excusa, ce qui était étrange venant d'elle, à bien y réfléchir. « Le passé, c'est le passé... qu'est-ce que tu dirais d'oublier ça, et de se concentrer sur le moment présent ? », ce qui était sa philosophie de vie à lui. Ne plus penser au passé, ne pas penser à l'avenir. Juste vivre, vivre le moment présent comme si c'était le dernier. S'en foutre du reste. « Essaye de ne pas te prendre la tête, Danny. On est ensemble, tout va bien ». Il attrapa son menton entre ses doigts et releva son visage vers lui, pour capturer ses lèvres dans un baiser tendre. « Je reviens, je vais finir la soupe ». Il se détacha de la jolie brune à regret, et s'éloigna vers la cuisine. Le chou-fleur était limite, il balança quelques épices dans le bouillon ainsi que deux cubes de légumes. Alvar goutta, ajusta... et finit par mixer le potage, puis à mettre un peu de crème – pas trop, pour ne pas le rendre écœurant – à l'intérieur. Il prépara un bol, et se tourna vers Danny pour lancer : « tu veux le goûter maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 30 Mai - 23:12


C’était pas cuit. Merde. Tu venais de te ridiculiser.. Vivement que tu sois en pleine forme. que t’arrêtes d’être étrange. Toi qui pensait que c’était d’être enceinte. mais ça durait. T’étais différente. C’était pas forcément un mal en soi. Mais t’arrivais pas à t’en convaincre. Et tu voulais pas le blesser, encore. Il en avait assez vu. Si tu lui avais avoué, peut être tout serait différent. Il aurait été là. Même sans te toucher. T’avais eu besoin de lui mais tu lui en avais voulu, de pas être là. Mais il n’était pas en faute, il ne pouvait pas deviner ce qui arriverait ce soir là. Il te demande depuis quand tu es “mignonne”. Berk, t’as envie de vomir. T’arrive surtout pas à te mettre en tête que cette fille là, c’est toi. Que t’as envie de ces choses. T’as l’impression de te bercer d’illusions puis de revenir à la réalité. Il dépose un baiser sur ton oreille et tu ris doucement, t’es chatouilleuse faut dire. Pire quand il s’agit d’une partie de lui. Tu hoches la tête à sa remarque. Pas sur que tu saches faire mais tu peux essayer. Ne pas se prendre la tête, c’était ce que tu faisais de mieux. être ensemble. Tu t’étouffais presque. tu sautais d’une émotions à l’autre c’était épuisant. Il prit ton menton entre ses doigts et te monta la tête vers lui et t’embrassa encore. tu ne te passerais pas de ça c’est certains. tu pourrais même ne plus respirer. Il va vérifier la nourriture qui ne semble pas avoir cramé. Ca doit être juste quand tu cuisine et que tu perds patience. Il finit son truc et ramène un bol. comme les gosses tu renifles le truc. Tu prends le bol et bois la mixture. C’est pas dégueu. Tu continues de boire, après tout t’as un peu faim, très peu mais assez pour ça. Tu finis le bol assez vite d'ailleurs. - Et toi ? -  Que tu dis en souriant. Tu es assise en tailleurs, avec ta couverte sur toi. Tu poses le bol et tu vous mets sous la dite couverture, t’as vraiment l’air d’une gamine. Après avoir des gosses  vous garde jeune dans la tête, et comme toi tu l’étais déjà pas tellement, grande. Tu viens l’embrasser sous la couette et tu ris doucement, puis tu te remets sur lui, t’assieds dos à lui. - Jsuis mignonne quand tu prends soin de moi. C’est tout. Tu veux que je le sois plus ? Jte frappe si tu préfères.. - Que tu dis sans le laisser répondre et l’embrasse de nouveau et le fait basculer de nouveau sous la couette. T’as repris un petit peu d'énergie tiens...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Jeu 1 Juin - 17:26

La jolie brune renifla le contenu du bol, comme s'il s'agissait de quelque chose de suspect... mais elle finit par le goûter, peut-être attirée par la bonne odeur qui s'en dégageait. Les plateaux-repas à l'hôpital n'avaient rien d'exceptionnel, mais c'est parce qu'on demandait à Alvar et ses collègues de réchauffer la plupart des produits qu'on leur livrait déjà préparés, ce qui était frustrant. En revanche, il savait bien cuisiner et était content de mettre ce « talent » à profil pour s'occuper de Danny. « Moi, j'ai pas faim » répondit-il, en reprenant le bol qu'elle venait de terminer en un temps record et poser sur la table basse. Il le ramena à la cuisine, le laissa dans l'évier et revint près de Danny, qui fit une tente au-dessus d'eux avec sa couverture. Alvar se souvint des soirées d'hiver où il fabriquait des cabanes avec ses frères, à grands renforts de coussins et de couvertures, en-dessous des tables, des chaises de la cuisine... la belle époque, et l'attitude de Danny avait un savoureux goût d'enfance pour le grand blond. Elle se pencha et lui vola un baiser, pour finalement s'installer sur ses genoux, contre son torse. Elle ne le laissa pas répondre et l'embrassa encore, en l'entraînant pour s'allonger sous la couette. Alvar laissa échapper un rire, Danny se retrouva sous lui en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. « Hmm non, reste mignonne » murmura-t-il contre ses lèvres, puis il l'embrassa tendrement en caressant sa hanche, à travers le tissus de son pyjama. Un pyjama... mais quelle idée, vraiment ! Le blond se redressa, formant ainsi une grande tente par-dessus eux, et plongea son regard dans celui de Danny. Il passa ses mains sur les cuisses de la jeune femme, remonta jusqu'à ses fesses et attrapa l'élastique du bas de pyjama. Elle lui avait dit de la fermer, il la déshabilla donc sans un mot, juste en la regardant. Alvar se pencha, prit ses lèvres à nouveau et finit par lui ôter le haut du pyjama, qu'il envoya valser sur le sol. Elle se retrouva en culotte, alors que lui était encore entièrement habillé. Le jeune homme parcourut son corps de baisers, jusqu'à ses seins qui appelaient ses lèvres. Il avait l'impression de devoir tout réapprendre avec elle, puisque ce qu'ils avaient vécu auparavant n'avait pas compté, de ses dires. Elle l'avait donc laissé jouer comme il l'entendait, et à présent il essayait de comprendre ce qu'elle aimait, elle en tant que femme. En tant que copine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Jeu 1 Juin - 22:00

Il avait pas faim. Ca te semblait étrange. Tu fronces les sourcils. Toi t’astoujours faim !  Il se met à rire, mais tu sais pas trop pourquoi en fait. Tu fais pas gaffe après tout, tu t’en fous un peu, t’aime entendre son rire. Ses mains sur tes hanches, ses lèvres sur les tiennes. Il a déjà prit le contrôle même s’il l’ignore. Voilà qu’il se redresse, tu fronces les sourcils de nouveau - on dirait que tu le découvres, et quelque part, c’est..excitant. Son regard suffit à rendre ton intimité humide. Il a pas besoin de grand chose. Même habillé. Tu veux pas voir ce que ça donne tout nu. Putin, rien que d’y penser t’as déjà perdu toute raison. Il voulait du mignon. Tu savais pas si t’y arriverais, longtemps. La teigne réapparaîtrait - sans être vraiment partie - assez vite. Tu sentis que ton pyjama n’allait pas survivre. Enfin t’en avais pas envie. Tu voulais être sienne, peut être presque autant que lui. Tu l’avais juste enfouis profondément. C'était pour ça l’intensité de tes sentiments, de tes ressentis. Tu avais gardé ce que tu ressentais pour lui, ça ressortait. Il te déshabillait, mais il l’avait déjà fait, du regard. T’avais envie de glousser, tellement ça bougeait, tellement tu avais des spasmes en bas. Mais tu te retenais, tu serais ridicule. Il prit d’assaut tes lèvres à nouveau. Ta culotte était trempée. Tu tremblais - pas de froid - et tu avais la peau particulièrement sensible. Le haut prit le même chemin et tu appréhendais qu’il te touche à même la peau. Ses baisers enflammèrent ta peau. Quand il arriva sur tes seins tu eus envie d’hurler, et ton corps se mit à reagir. Tu bougeais, gigotais, tu étais tout sauf...en contrôle.Tu mis tes jambes autour de lui, réclamant qu’il te pénètre. Qu’il te fasse sienne, maintenant. Tu en mourrais d’envie à présent et tu n’avais pas envie d’attendre. T’avais l'impression que les préliminaires avaient commencé dans cette douche. Tu cherchais ses lèvres, toi aussi tu voulais l’enflammer le rendre fou. Tu l’invitas à échanger les places. Ce furent tes baisers qui se ruèrent sur sa peau - et ses poils - et ta langue. Mais bien vite tu te mis à descendre. Bien vite tu eus envie de vraiment...jouer avec ses nerfs. Il était pas question que tu sois l’unique victime. Tu baissa son pantalon, et le jetai plus loin. Tu t‘attaquais à son boxer, ce fut plus compliqué, surtout avec ton bras qui gênait. A force de t’acharner dessus tu finis par y arriver. Ta langue commença donc  à jouer avec son engin… T’avais toujours aimé jouer aux jeux vidéos...tu le faisais rarement, mais tu voulais lui montrer qui avait le contrôle sur lui. En quelque sorte tu disais “ tu es à moi”. T’avais aussi en tête de le marquer au fer rouge mais parait que les hommes aiment pas ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Jeu 1 Juin - 23:06

Alvar était à l’affût de la moindre réaction de Danny, il cherchait à voir ce qui lui plaisait réellement – maintenant qu'elle se laissait aller à apprécier le sexe avec lui – et ce qu'il fallait éviter, à l'avenir. Il l'apprenait, la découvrait et cette nouvelle expérience, maintenant qu'il avait compris que rien n'était acquis, était particulièrement enrichissante. Chacun de ses gestes signifiait quelque chose pour le grand blond, et plus elle réagissait à ses caresses, plus l'envie prenait possession de son corps. L'envie d'elle, de la posséder, de lui faire plaisir. Les jambes de Danny s'enroulèrent autour de la taille d'Alvar, qui se colla à elle pour qu'elle sente son érection à travers son jeans. Ses lèvres enflammaient la peau de Danny, sa langue titillait tantôt la pointe de ses seins si parfaits, tantôt son cou gracile dans lequel il avait envie de planter les dents. Elle prit le dessus, passa au-dessus de lui et l'obligea à cesser ses caresses. Frustration, les mains d'Alvar ne pouvaient pour autant pas s'empêcher de parcourir sa peau brûlante d'une fièvre toute nouvelle. Les vêtements du jeune homme volèrent à leur tour sur le sol, et Danny embrasa sa peau en y traçant un sillon de baisers. Plus elle descendait vers son sexe, moins Alvar contrôlait ses pulsions. Il grogna quand elle le lécha, et passa sa main dans les cheveux de Danny en fermant les yeux un instant. C'était la première fois qu'elle lui faisait un début de fellation, et la sensation était loin d'être désagréable. Il  n'avait plus envie de bouger, mais laisser sa copine mener la danse n'était pas dans ses habitudes. Lui aussi voulait lui donner du plaisir, il voulait qu'elle soit autant actrice que spectatrice. Il se redressa, attrapa la culotte de Danny et la lui ôta, pour ne pas dire arracha. Elle le léchait toujours, et putain que c'était bon et frustrant à la fois. Alvar aurait aimé qu'elle le prenne en bouche complètement, mais elle le faisait mariner. Il se mordait régulièrement la lèvre pour ne pas gémir, les battements de son cœur augmentaient en rythme avec les vas et viens de la jolie brune. « Viens au-dessus de moi » ordonna-t-il d'une voix empressée, en lui attrapant la taille pour lui faire comprendre qu'il voulait faire un 69. Il ne voulait pas qu'elle soit la seule à jouer, il voulait la goûter, sentir son excitation dans sa bouche et la sentir trembler entre ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Ven 2 Juin - 0:05

Il avait pas l’air, sur le coup, ravi que tu l’empêches de te caresser et tu aimais que ça ne lui plaise pas. Tu aimais qu’il cherche à te faire plaisir, là où les hommes voulaient te faire hurler, jouir, pour complaire leur egos, pas pour que tu passes un moment “magique”. Même si kieran t’aimait, malgré lui, il avait toujours été, plus ou moin comme les autres. certes tu ne lui avais peut être pas laissé l’occasion. C’était marrant, kieran avait demandé pour toucher, de peur de t’angoisser, là où Al avait été vexé que tu te sois retenue jusque là. Même si tu ne l’avais pas fait sciemment. Le grognement que tu entendis t’informa que tu étais sur la bonne voie. Ca te fit sourire, sur son sexe. Tu continuais de lécher, de jouer, tu étais amusée, joueuse. Le chat et sa pelote de laine. A un moment tu en oubliais qui était au bout. Ta main vint la presser, tout en continuant, léchant sous le gland, là où les capteurs se cachent ces vilains. Tu lui suggérerais bien de se faire circoncire, mais étrangement aucun ne disait oui, ce serait super pratique n’empêche. Tu décides que tu as assez joué, après avoir prit son pénis pour un joystick avec tes mains, tout en léchant. tu le prends dans ta bouche, tu joues avec ta langue aussi, tu mordilles. Tu es aux anges, tu sens qu’il a du mal. Ta culotte se vit presque arrachée et vola plus loin. il était..dur. et tout son corps était tendu lui aussi. Tu compris vite le message. Tes dents doucement accrochées sur son sexe, tu suivis le chemin. Il voulait un 69. T‘étais pas contre, enfin, presque pas. T’étais pas sûre que tu aies envie de perdre le contrôle. Tu risquais de lâcher son pénis pour ça. Tu te mis en position. Il t’avait pas touché là. Pas comme ça. Tu savais pas vraiment à quoi t’attendre, mais tout ton corps était désormais aussi tendu. L'appréhension était bien pire. Tu mordis ta lèvre et coinçais la couverture dans ton poing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Ven 2 Juin - 20:00

La frustration était à son comble, Alvar avait du mal à supporter que Danny joue avec lui comme ça. C'était à la fois tellement agréable, et absolument horrible. Le grand blond grognait, se mordait les lèvres et soulevait parfois le bassin pour accompagner les gestes de Danny, qu'il espérait encourager à aller plus loin... quand enfin, la belle brune prit son sexe dans sa bouche. Il sentit sa bouche humide et chaude serrer son gland, puis son pénis sur presque toute la longueur. Alvar ferma les yeux et gémit de satisfaction, d'une voix grave et sourde empreinte du désir qu'il contenait. Néanmoins, prendre du plaisir tout seul ne lui plaisait qu'à moitié. Il voulait rendre la pareille à Danny, et son excitation à lui était en partie causée par les réactions de la jeune femme. Alvar adorait l'entendre gémir, la voir frissonner, trembler de désir même ! Il lui dit de venir au-dessus de lui, l'aida en la tirant par la taille et attendit qu'elle se positionne en 69. Les mouvements de Danny étaient à l'arrêt, Alvar sourit et caressa ses hanches, jusqu'à ses fesses où il laissa ses mains. Il joua avec sa langue sur la cuisse de Danny, puis vers son aine... il délaissa cette zone particulièrement proche de son sexe pour venir poser ses lèvres sur l'autre cuisse de la brunette, et remonter de nouveau vers l'aine en embrasant sa peau au passage. Il voulait sentir le feu bouillonner en elle, la voir épanouie après qu'elle ait pris le plaisir qu'elle méritait. Quand il la sentit tendue à point, Alvar posa ses lèvres sur le sexe de Danny, contre lequel il appliqua une légère pression. L'odeur de sexe était pariculièrement excitante, de même que de la sentir mouillée sous sa bouche. Il entrouvrit les lèvres et glissa sa langue vers son clitoris, qu'il titilla doucement d'abord, puis de plus en plus intensément. A peine s'il se rendit compte de quand Danny recommença à le caresser lui, mais elle fit un geste avec sa bouche qui, à un moment donné, le fit grogner encore. Sa main lâcha la fesse de Danny et il commença à la stimuler avec ses doigts, désireux d'amplifier encore son plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Ven 2 Juin - 20:56

Les sons qui sortaient de lui te faisait plaisir, augmentait aussi ton désir au passage. Tu devais faire un truc de bien du coup.  T’étais pas, la même. Vant tu réfléchissais pas, puisque tu ne cherchais pas forcément le plaisir de l’autre. Là tu ne pense qu’à ça. Ses mains caressèrent tes hanches et tu te sentis repartir de plus belle. Tu avais du mal à te concentrer sur tes propre gestes. Tu continuais de jouer, ta langue et ta bouche de concert. Mais tu te stoppais de plus en plus sous les assaut de son contact avec ta peau. Tu frissonnais. Sa langue te rend fébrile, il va te tuer cet idiot ton coeur va lacher. Tes yeux s’ouvrent, tu comprends à quel point ils disaient vrai, il n’y a pas meilleur aphrodisiaque que d’aimer quelqu’un. Quand il arrive à ton intimité, tu explosais, littéralement. Tu lâchais son pénis, incapable de continuer, tu te cambrais, tirais sur la couverture, le canapé. T’avais eu du plaisir, mais pas ainsi. Pas à ce point. Tu n’avais jamais laissé personne te dominer. Quand sa langue se it à jouer avec ton clitoris, tu étais partie tellement loin que t’étais pas sûre de pouvoir revenir. Un cri jaillit de tes lèvres, tu murmurais, bougeais en cadence, tes ongles se plantaient dans sa cuisse. Tu t’en servais de point d’ancrage. Il quitta tes cuisses un instant, tu en profitais pour jouer de ta main. mais quand il introduisit ses doigts tu su qu’il était temps qu’il agisse. Tu ne niais pas que tu aimais, mais c’était intense et tu voulais qu’il entre en toi. Cruellement, viscéralement. Tu coupais le contact, tu grimpais sur lui et t’empalais sur son membre. Pour augmenter la profondeur tu te collais à lui et te mouvait afin de lui faire comprendre que tu voulais qu’il joue, à l’intérieur de toi. Tu gémissais, tout ton corps tremblait. Tu bougeais, remontais, te rapprochais, tu gémissais, tu te plaisais, sur lui, lui en toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Ven 2 Juin - 21:20

L'excitation d'Alvar grandissait à mesure qu'il sentait le corps de Danny se tendre à l'extrême, sa voix s'élever, son souffle s'accélérer. Il comprit qu'ils y étaient enfin, sur la même longueur d'ondes, quand elle se cambra, incapable de continuer à le sucer tant elle prenait du plaisir grâce à ce qu'il lui faisait. Bien loin de lui déplaire, le fait qu'elle se redresse comme ça et crie manqua de le faire jouir, heureusement il parvint à se contenir en pensant à autre chose l'espace d'une seconde. Ses ongles qu'il sentait s'enfoncer dans sa peau firent redoubler son ardeur, il crevait d'envie de la prendre. Tout de suite. De la posséder, de jouir en elle et à l'unisson avec elle. Danny, vibrante, se décala et il n'eut que le temps de voir son pénis aussi tendu que lui, pénétrer le corps si parfait de la belle brune. Il grogna, surpris – il ne s'attendait pas à ce qu'elle s'empale sur lui avec autant de violence. Ça le rendit dingue, il envoya valser la couverture qui les recouvrait encore à moitié, et se redressa pour attraper la taille de Danny et l'aider à voguer le long de son sexe, de plus en plus profondément. Son cœur battait tellement fort, tellement vite qu'il n'était pas sûr de survivre à cette séance, Danny était – et de loin – la fille qui lui faisait le plus d'effet sur cette Terre. Les gémissements de la jeune femme lui parvenaient aux oreilles, il mordit son épaule et se redressa complètement en la serrant contre lui. Debout, il fit quelques pas, toujours en elle, et la déposa sur la table. Il avait le contrôle, à présent. Ses mains sur la taille de Danny, il lui donna un coup de rein, puissant. Alvar aimait voir le visage de sa copine, crispé par le plaisir. Il se retira, revint en elle avec autant de force et d'emprise que quelques secondes plus tôt... et bientôt son corps heurta celui de Danny à une vitesse folle, il ne se souvenait pas avoir déjà été aussi sauvage, avoir autant envie de posséder et d'être possédé. Il ne contrôlait plus rien, si ce n'est les mouvements qui incendiaient le creux des reins de Danny.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Ven 2 Juin - 22:12

Il ne s’y attendait pas, pourtant, t’avais souvent été si impatiente au point de prendre tout en main. Tu était avide de sensation, mais surtout, de ne faire qu’un avec lui. Tu avais vu le sexe comme une honte, comme un moyen de passer le temps, comme un moyen de dominer. Tu en avais oublié toute l’idée de l’union de deux corps, de deux essences. Tu avais désormais pu sceller ce que vous étiez. c'était comme si, à présent, personne pouvait te l’enlever. C’était sûrement étrange et ridicule. T’avais tout fait n’importe comment plus jeune, ta première fois n’avait eu rien de spéciale, pourtant cette fois là ressemblait à la toute première fois. A priori que tu enfonces tes ongles dans sa chair le motivait, à se venger de plus belle. Tu n’étais pas la seule à le redécouvrir. a redécouvrir ce que ça voulait dire. Une fois empalée sur lui, il prit tes hanches afin de te rejoindre dans le mouvement. Tu t‘amusais. Tu étais, bien. Comme il s’agissait d’une évidence. Vulgairement, son pénis était fait pour ton intimité. La couverture fut envoyée loin. Ton sourire éclatait à ce moment là. Ton regard se plantait alors dans le sien. Tu te mordis la lèvre le voyant reagir. Ta tête partait en arrière. T’avais pris feu, littéralement. T’étais cependant épuisée. Quand ses dents mordirent dans ton épaule tu poussais un cri. Pas de douleur, oh non. tu aimais ça. Voilà qu’il se mettait debout. Voilà que tu atterrissais sur la table. Les coup de reins qui suivirent te firent hoqueter, la douleur se mêlait à l’envie le désir et l'excitation. Tu n’étais plus capable de dire ton prénom mais le sien se gravait dans ta peau. Les heurts de vos deux corps ressemblaient à un ballet. Un ballet qu’on ne montrerait pas au public cela dit. Il ne te fallut pas long pour hurler et pousser du coup le dernier cri. La tête en arrière, tu sentis déferler en toi le liquide tant attendu. Tu n’avais plus de force et tu finis par te raccrocher à ses épaules, mordre à ton tour comme dernière mesure pour te venger. Tu te laisses aller sur lui, tu es bien là, tu attendis qu’il te porte. - Je pense pas ne rien avoir ressenti avant, avec toi. Jpense que je me retenais. Je suis sûre que j’ai pas pu ne “rien” ressentir, avec toi. C’est impossible. - Que tu ponctues d’un baiser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Ven 2 Juin - 23:10

Tout son corps se détendit d'un coup, lorsqu'il atteignit la jouissance et se donna complètement à elle, en elle. La respiration haletante, Alvar se laissa aller en avant et prit Danny dans ses bras. Il la serra contre elle, avec la force qu'il lui restait, et enfoui son visage dans le creux du cou de la belle brune, respirant à fond son odeur, essayant de ralentir les battements effrénés de son cœur. « Putain Danny, je... » marmonna-t-il, sans parvenir à terminer ce qu'il essayait de dire. Même son esprit était relâché, déconnecté. L'orgasme avait été intense, mais beaucoup trop court. Danny termina pour lui, lui avoua que c'était impossible qu'elle n'ait jamais rien ressenti avant avec lui. Il sourit, se redressa légèrement pour croiser son regard. Elle lui vola un baiser furtif. « Avant, ça n'a plus d'importance » lui dit-il, l'embrassant à son tour. Trois petits mots, 7 lettres trépignaient sur le bout de sa langue, mais il fut incapable de rien ajouter. Il attrapa la jeune femme par les hanches et se redressa, l’entraînant avec lui vers la chambre. Le grand blond aurait aimé prendre une douche, mais il était exténué. Danny l'avait vidé de toute son énergie, et il n'aspirait plus qu'à une chose à présent : s'étendre, tout en la serrant dans ses bras. Ce qu'il fit, sur le lit immaculé de la jeune femme. Une fois installé, il soupira en revivant la scène précédente, puis enroula ses jambes à celles de la belle brune. « T'as failli me faire crever, j'm'en remets pas bébé ». Bébé... ce surnom était presque devenu naturel, à présent. Au début, il l'utilisait uniquement pour se moquer d'elle, et aujourd'hui, c'était à croire qu'il avait pris le pli. « J'ai adoré te faire l'amour. Tu es tellement belle quand tu te laisses aller » murmura-t-il à son oreille, en fermant les yeux et en passant son bras par-dessus le ventre de Danny. Envahissant, lui ? Mais non, voyons ! Il songea qu'ils étaient sur la bonne voie. Que peut-être, malgré ce que les gens pouvaient penser, malgré ce que Danny lui avait dit en ouvrant la porte, ils ne seraient pas si nuls que ça. Qu'ils s'en sortiraient même très bien, avec un peu de bonne volonté et beaucoup d'eau dans leur vin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Ven 2 Juin - 23:55

Il se cala dans ton cou et tu le sentis te “renifler” tu souris. T’étais pas la seule à aimer sentir  Tu te sentais moins ridicule tout à coup. Peut être que tu n’étais pas si à côté de la plaque. avec lui, tu sentais des ailes pousser. Il commença à dire un truc, tu savais pas quoi. Tu souris, caressant sa joue, passant ton doigt sur ses lèvres. C’était pas un rêve ? C’était réel ? Quelqu’un t’aimait. Il te rassurait, te rendait ton baiser. pourtant, tout te perturbait, toi. Savoir que tu lui avais fait du mal. Tu te ferais peut être à l’idée si tu t’arrangeais pour ne pas refaire. Fail again, fail better qu’ils disaient. Il se relevait et t’emmenait dans ta chambre. Il te gardait dans ses bras d’où t’avais pas envie de t’échapper. Son bras vint sur ton ventre, sa jambe entre les tiennes. Il était collé contre toi. Tu n’avais dormi que peu de fois avec Kieran, et c'était différent. Il avait toujours été calin avec toi, mais tu ne ressentais pas la même chose à l’époque. Ou du moins t’en étais pas consciente. - Tant mieux, parce que moi non plus. C’est con, j’ai eu l’impression de perdre ma virginité. - Tu précisais pas que tu l’avais perdu ya longtemps. T’avais assez parlé des types que tu t’étais fais. il savait, il voulait pas qu’on en parle. Surtout parce que tu ne te respectais pas, avant. Quand tu te lisser aller dit il ? C’était étrange. Certes tu l’avais pas fait souvent, mis tu voyais ce que la beauté venait faire là dedans. bien sur tu te savais loin d'être moche. Parfois fallait pas essayer de comprendre. Il te trouvait bell' et c’était pas pour ton cul, c’était déjà ça. Si tu arrêtais d'analyser tout tu pourrais peut être savourer ne serait ce qu’un peu. - Moi j’aime quand tu perds le contrôle. C’est très drôle. Quand tu grognes aussi. Avec tes cheveux ça fait très homme des cavernes ! -  Tu joues de tes doigts sur son bras, puis tu t'endors doucement. Lorsque tu te réveilles tu es complètement contre lui, ton ventre sur le sien, vos jambes entremêlées et ta tête contre son torse. Tu te recules, sors de ce noeud de câlin et te lèves. Tu sais pas s’il bosse ce matin. mais tu files faire du café, prendre des gâteaux aux céréales - que toi tu manges -  et tu viens sur le lit, posant ça sur le côté. Tu grimpes vers lui, et embrasse le bout de son nez  puis sa bouche. - Hey toi, on se réveille. si c’est trop tôt je m’excuse d’avance. On s’est endormi tôt bébé. - Eurk non tu t’y faisais pas. tu te voyais pas l’appeler comme ça. Fallait que tu lui trouves autre chose que “al”. S’il pouvait dire bébé sans ironie, tu pouvais faire un effort non ? - Mon amour ? Coeur ? Canard ? Lapin ? Je vais trouver hein. - Ou tu vas le siffler si ça continue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 6 Juin - 16:27

Alvar laissa échapper un rire, quand Danny lui avoua qu’elle avait l’impression de perdre sa virginité. Ce « compliment », si on pouvait appeler ça ainsi, lui faisait étrangement plaisir. Il ne riait pas pour se moquer, c’était même plutôt un rire attendri. Il posa un baiser sur son front, en songeant que les choses ne s’annonçaient pas si mal, finalement. « Hmmphf, n’importe quoi… je vais les couper si tu dis des bêtises comme ça » répondit-il en baillant tous les deux mots, quand elle le traita d’homme des cavernes. Les jeunes gens s’endormirent l’un contre l’autre, Alvar ne se rendit même pas qu’il sombrait dans le sommeil.
Il fut réveillé par quelques baisers sur son visage, et ouvrit les yeux tant bien que mal pour se retrouver face à Danny. Le blond lui sourit, s’étira et frotta ses yeux, comme un bébé qui sort à peine du sommeil. « Quelle heure il est ? » lui demanda-t-il, quand elle s’excusa de le réveiller aussi tôt – mais c’est vrai qu’ils s’étaient endormis fin d’après-midi, il devait être 4 ou 5 heures du matin. Il devait partir aux environs de 5h30 pour aller travailler, parce qu’effectivement, Alvar bossait ce matin-là. Danny s’interrogea, quant au surnom à lui donner. Son petit ami lui sourit et l’attira dans ses bras, pas vraiment décidé à sortir du lit. « Tu n’es pas obligée de me donner un surnom débile, Al’ ça me convient très bien ». Il embrassa ses lèvres, mais la lâcha lorsqu’il sentit l’odeur du café arriver enfin jusqu’à lui. « Je rêve ou ma petite femme vient me réveiller au lit avec un petit-déjeuner ? Fais attention, je vais vite y prendre goût à ça ». Il l’embrassa encore, et encore et encore, en riant. « Tu es un amour, bébé. Comment tu te sens ce matin, sinon ? Mieux ? » Il faisait référence à son rhume, il s’était pointé chez elle le jour avant pour ça, à l’origine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 6 Juin - 19:55

Il se met à rire à ta remarque, tu ne sais pas trop si c’est si drôle que ça mais bon. Il t’embrasse sur le front et tu savoures le contact. Tu redécouvre et c’est vraiment différent. Même si l’idée de te laisser aller te fait toujours peur. T’as l’impression d’être une autre. Il menace de se couper les cheveux et tu souris. - Heu je sais pas après je risque de pas te reconnaître moi ! Jvais me tromper ! - Que tu dis en souriant. Tu reconnaîtrais ces yeux là n’importe où. Tu le vois bailler et tu te doutes qu’il est aussi crevé que toi. Quand il te demande l’heure le lendemain, t’es un peu plus fraîche tout de même. Tu regardes la notre que t’as pas et tu regardes le réveil que t’as pas non plus puis tu te décides à regarder sa montre à lui. Tu lui montres et tu souris. - On a le temps ? - Que tu dis tout en étant déçue parce que tu devines qu’il bosse aujourd'hui. Il te dit de ne pas t'embêter et te contenter d’al. mais ça te semble, bizarre. va peut être falloir que tu te fasses à l’idée de dire bébé. Ouais, ça va mettre du temps. Il te réembrasse et tu te dis que tu risques pas de te lasser de ça. Manque de bol le café te détourne et voilà qu’il s’occupe de la bouffe  plus que de toi. Tu lèves les yeux au ciel quand il dit qu’il pourrait s’y habituer. - Bah faut pas, j’ai fait pour moi, j’allais pas le boire en te regardant non plus. - Que tu annonces au cas où il se ferait des idées. Voilà qu’une pluie de bisous te tombe dessus et tu lui réponds doucement. ce genre de réveil, toi, tu pourrais bien t’y faire. Il veut savoir si ça va et tu souris. - Après avoir dormi autant, oui. Mais pas encore assez pour reprendre le taff. Mais déçue de te voir partir…. Si je fas un malaise jpourrais aller te voir au pire.. ! - Voilà que tu devenais un pot de colle, du jamais vu. c’était nouveau, c’était différent, une fois habituée, ce serait moins comme ça. Tu espérais tout de même, l’idée de ne pas être indépendante te faisait pas plaisir. - Tu pars vers quelle heure ? - Que tu demandes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   Mar 6 Juin - 23:04

Danny attrapa sa montre, et dirigea le cadran vers lui. « Hmm, moins d'une heure » soupira Alvar en constatant qu'il était 4h40. Réveil plus que matinal, mais... ils s'étaient endormis tôt, et au moins ils avaient l'occasion de profiter un peu l'un de l'autre avant que le blond ne parte travailler. Il s'inquiéta de savoir comment elle allait, après que Danny lui ait rappelé que non, le café ce n'était pas spécialement pour lui. « Tu sais que je bosse dans les cuisines, bébé ? Si tu fais un malaise, c'est pas moi que tu verras mais Lena ». Une infirmière, quoi. Il fit un clin d’œil à la belle brune, et la serra encore un peu contre lui. Ses doigts caressèrent son dos, machinalement. « Moi je pourrai juste t'apporter un dessert en rab', et encore ». Ce mec avait décidément trop les pieds sur terre, non ? Elle lui demanda quand il partait, et Alvar soupira. « Au plus tard à 5h40... idéalement, 5h30. J'aimerais mieux rester ici, avec toi ». Il pouvait bien le lui avouer, passer une journée entière avec elle alors qu'ils venaient de se réveiller dans le même lit aurait été un must. Il aurait adoré l'emmener se promener le long de la mer, puis lui offrir une glace ou bien... faire un tour en vélo. Un truc de couple, quoi. Mais ce n'était pas possible, il avait des obligations. Ils déjeunèrent tranquillement au lit, puis Alvar alla prendre une douche en vitesse pour pouvoir venir traîner au lit encore un peu avec la jeune femme. Il en profita pour prendre sa dose de câlins, mais arriva le moment où il dut la quitter. Il l'embrassa tendrement sur le pas de la porte, lui sourit et parti finalement en songeant qu'il allait passer une bonne journée. Elle ne pouvait que l'être, vu la façon dont elle avait commencé !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alvar&Danny - too tired for thisshit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alvar&Danny - too tired for thisshit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danny's Movies
» Premier Rendez-vous [PV Danny Sneals]
» Danny viens parler à sa soeur... (Summer)
» Danny viens à la galerie (Jana )
» Euh...ça fait longtemps que tu es là ? [PV Danny]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: Rps Terminés-
Sauter vers: