AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Lil' & Wally ϟ one day among many others.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mar 23 Mai - 22:41

Je fais les 100 pas dans ma chambre, mon bouquin de biologie avancée dans les mains. Les examens approchent à grands pas, et j'ai peur de ne pas être prêt. Mes synthèses sont déjà faites, mais chaque année c'est le même cirque avec moi – je stresse, je révise jusqu'à ce que mon cerveau explose, et je profite des vacances d'été pour recoller les morceaux, histoire d'être un peu près fonctionnel pour l'année suivante. Deux coups à la porte, ça ne peut être que ma mère – qui laisse apparaître le bout de son nez. « Wally ? On sort, n'oublie pas de manger ce soir. Il est déjà 19h30 ». Je lui souris et hoche la tête, je suis sur ma bio' depuis 4 heures, je mérite une pause. « Amusez-vous bien ! », je lance tandis que la porte se referme déjà. Je me débarrasse de mon livre sur le bureau – enfin, je le pose à sa place, bien rangé, après avoir mis un marque-page là où je me suis arrêté – et passe devant le miroir sur la porte du dressing. Un coup d’œil à mon reflet me permet de vérifier que ma tenue est toujours en place : chemise blanche légèrement ouverte sur le torse, jeans slim noir, pieds nus et multitude de bagues, bracelets et colliers. J'ouvre le tiroir destiné aux bijoux et les ôte un par un, à l'exception de celui que m'a offert Lil' – celui-là, je ne le quitte jamais. Quand tout est bien rangé, je quitte ma tanière et cherche ma sœur. J'ai parfois du mal à l'appeler ainsi, cette dénomination rend ma situation encore plus pénible. Nous n'avons pas le même sang... mais nous avons été élevés ensemble, comme un frère et sa sœur. « Lil' ? » Elle me signale sa présence dans la cuisine, je l'y rejoins donc d'un pas svelte. J'ouvre le réfrigérateur et observe son contenu en me mordillant les lèvres. L'été est bien installé à Seattle, les tenues se raccourcissent et j'essaye de ne pas faire attention à ce que cache à peine la sienne. « Je partirais sur une tomate mozza', qu'est-ce que tu en penses ? » Je me tourne vers elle, quelques secondes... mais je replonge vite la tête dans le frigo. « Sinon, je vais chercher une salade au jardin et tu t'occupes de ce qu'on met dedans, mais vu l'heure je ne suis pas chaud de cuisiner un truc trop lourd ». Je n'aime pas manger trop tard, ça ne favorise pas la digestion – surtout quand on se couche tôt, comme c'est généralement mon cas.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mer 24 Mai - 14:47

Allongée sur mon lit, le casque sur les oreilles, j'écoute l'un des dernières musiques que j'adore, je fixe le plafond et soupire, c'est vraiment la mort ici. Je jette un coup d'oeil au réveil et je finis par me lever, il faut que je bouge mais avant une bonne douche et un petit repas tranquille. Ma mère m'avait dit qu'ils sortaient ce soir mais je ne savais pas trop à quelle heure, enfin comme toujours ce n'est pas important, on est grand et on sait maintenant se débrouiller seuls. J'attrape une combi-short et je file sous la douche, je reste un petit moment faisant assez vite pour me doucher. Une fois sortie de la douche, je fais sécher mes cheveux rapidement les laissant tomber sur mes épaules puis je descends rejoindre mes parents avant qu'ils se s'en aillent « Vous allez où ce soir ? » Oui je suis curieuse comme toujours, j'aime savoir où ils vont et puis c'est plus rassurant pour moi. Aller savoir pourquoi mais c'est comme ça, j'en ressens souvent le besoin surtout quand ils partent la nuit. « On va manger au restaurant et après on va au cinéma » Je souris à ma mère et vais m'asseoir sur les genoux de mon père en attendant que ma mère aille prévenir Wally qu'il parte « Pa' faudrait que tu emmènes un jour maman danser, j'suis sur que ça lui manque de danser avec toi ! » Mon père sourit et dit oui de la tête, il sait que s'il a besoin je suis là pour lui donner de bonne adresse. Je claque un baiser sur sa joue et me lève alors que ma mère arrive « Amusez-vous bien ! Et oui maman je vais nous faire à manger » Je souris à ma mère et je les regarde partir. Je soupire et je retourne dans la cuisine pour préparer un truc à manger quand j'entends Wally dire mon prénom Je suis dans la cuisine » Dis-je en hurlant pour qu'il entende bien, je nous sers deux verres d'eau et bois le mien après avoir déposé le sien sur la table. Je tourne la tête vers lui et lui souris avant de le voir ouvrir le frigo. J'avoue que je n'ai pas plus faim que ça ce soir donc quand il propose une tomate mozza' cela me va très bien. Je me tourne vers lui et l'observe pendant quelques secondes, mon cœur s'affole comme à chaque fois que je le regarde mais je n'ai pas le droit, je passe une main dans mes cheveux rapidement pour mettre une mèche derrière mon oreille comme pour effacer ce que je peux ressentir pour lui.. « Tomate mozza' ça me va parfaitement, j'avoue que j'ai pas trop faim ce soir » Je lui souris alors que je m'approche pour attraper la mozza' dans le frigo, le frôlant par la même occasion, la sensation est étrange et incontrôlable à ce moment précis. Je rigole en le bousculant et pose sur la planche que j'ai sortie avant. « Je coupe la mozza' et fais la vinaigrette, toi tu gères les tomates Ok ? » Je sors ce qu'il faut pour faire la vinaigrette et m'attèle à la tache « Tu devineras jamais qui est venu me voir tout à l'heure ! » Je ne relève pas la tête en lui disant cela, avant je n'aurai rien dit et serai certainement retombé mais ça n'était pas arrivé et j'en suis fière.

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Jeu 25 Mai - 14:47

« Hmm, pareil », je confirme quand Liliana me dit ne pas avoir spécialement faim. Il fait chaud, trop chaud pour se goinfrer... mais c'est un temps parfait pour profiter de la plage, aller boire un verre en terrasse ou même aller danser dans un club cubain. Au lieu de quoi j'ai passé ma journée enfermé, pour étudier. Oh, j'ai bien fait quelques pauses skate, j'ai changé d'endroit pour étudier – Starbucks, parc, chambre – mais ma journée ne me semble quand même pas rentabilisée. Lil' s'approche, me frôle et attrape la mozzarella dans le frigo. Je reste impassible d'apparence, mais je respire son odeur, je sens sa peau contre la mienne et mon cœur accélère immédiatement la cadence. Ma voix intérieure s'échine à me rappeler que c'est interdit, que je devrais me trouver une copine et passer outre ce que je ressens pour Lil', mais aucune fille n'arrive à lui faire de l'ombre. Alors, je me concentre sur mes études, je serre les dents et je subis. Elle me bouscule, rit et me dit de m'occuper des tomates. Elle agit avec moi comme une vraie sœur, c'est ce qui me retient de lui avouer ce que je cache depuis des années. J'ai trop peur de la perdre, de perdre le respect et l'amour de mes parents. Même s'ils ne sont pas mes géniteurs, ce sont eux qui m'ont élevé et je ne peux pas leur faire cet affront. Je les aime trop pour m'émanciper de ma place de fils, de frère. J'attrape les tomates et referme le frigo : « je vais aller chercher du basilic dans le jardin. Tu veux que je fasse des toasts ? » Je m'installe à côté d'elle, lave les tomates puis commence à les couper en rondelles. Elle me demande, l'air de rien, de deviner qui elle a vu un peu plus tôt dans la journée. Je relève les yeux et pose mes pupilles noires ténèbres sur elle. Elle garde la tête baissée, ce qui me met la puce à l'oreille... son attitude semble être celle d'une personne gênée, mal à l'aise. Il ne doit donc pas s'agir de quelqu'un que j'apprécie. « Ton ex ? » je demande, sur un ton un peu plus mordant qu'espéré. Je me questionne, intérieurement : est-elle retournée tête la première dans la gueule du loup. Je baisse les yeux sur mes mains et constate que mes jointures blanchissent autour du couteau que je serre un peu trop fort. La moutarde commence déjà à me monter au nez, alors qu'elle ne m'a pas encore confirmé qu'il s'agissait de ce connard.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Jeu 25 Mai - 21:32

Je n'ai pas faim enfin presque pas, c'est comme ça depuis un petit moment, c'est comme ça, j'y peux rien. Je lui souris avant d'attraper la mozza' dans le frigo tout en le frôlant, cela me fait toujours le même effet depuis un peu plus d'un an mais je combats chaque jour l'attirance que je ressens de plus en plus pour lui, enfin ce n'est pas qu'une simple attirance, je sais que j'en suis amoureuse mais je n'ai pas le droit, n'est-il pas mon frère... Alors je fais en sorte passer outre tout ça et j'essaie de réagir en tant que sœur mais parfois mes regards ne trompent pas sauf qu'il ne les voit pas et c'est très bien comme ça. Je me retourne vers lui quand il parle de toast, je souris « Oh oui mais juste 1 pour moi s'il te plait » Je coupe la mozza et prépare la vinaigrette quand je prends la parole pour lui demander qui j'avais vu. Je ne le regarde pas, je sais très bien ce qu'il pense de lui, j'en ai souffert mais aujourd'hui, tout était fini, cela ne me fait plus rien.. Je suis surprise qu'il parle de suite de mon ex, sur un ton assez étrange. Je pose le couteau sur la planche et me tourne vers lui « C'est ça » Dis-je tout en prenant l'essuie-tout pour essuyer mes mains « Tu aurais du voir tout le baratin qu'il m'a sorti et j'vais être franche.. ça m'a donné envie de vomir » Je plante mon regard dans le sien et cela me perturbe, je me perds dans son regard à chaque fois et c'est assez compliqué de résister... « J'peux te dire quelque chose que j'ai jamais dit même à maman » Je baisse le regard avant de sortir deux assiettes, je vais peut-être regretter de dire ce que je vais dire mais je dois le faire, je veux qu'il comprenne une chose enfin non il ne pourra pas comprendre ce qu'il se cache derrière ça mais au moins il comprendra peut-être certains de mes actes. « Je peux plus faire confiance à un homme, j'y arrive plus... Enfin sauf toi et papa ! J'ai l'impression que j'attire toujours les même salops surtout quand on leur donne pas une chose qu'il désire par dessus tout » Je soupire, j'en avais assez de ne pas pouvoir faire mes choix sans être jugée mais ce n'est pas pour ça que je vais changer, ma mère a raison sur ce point j'en reste persuadée. Je ressentais le besoin de lui dire, je ne sais pas pourquoi.. Peut-être pour me rassurer d'avoir pris la bonne décision. Je glisse ma main dans mes cheveux et finis par sortir les couverts et les poser sur la table. Je n'ai pas envie de rester à la maison ce soir, j'ai envie de bouger mais une chose est sûr j'ai pas envie d'y aller seule « Dis t'as quelque chose de prévu après ? » Je dépose de la mozza dans les assiettes tout en prenant des rondelles de tomates.

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Ven 26 Mai - 14:13

Lil’ accepte le toast, je m’y attèle donc après avoir coupé les tomates en rondelles. Je n’ai pas grand-chose de plus à faire que de le mettre dans le toaster, je m’appuie donc contre le plan de travail, bras croisés sur la poitrine, et la regarde… particulièrement. Je suis troublé par ce qu’elle me dit, je sais qu’elle a revu son ex et vu ce que j’éprouve pour ce type – une haine profonde, ne vous méprenez pas –, mon sang ne fait qu’un tour. Elle me confirme qu’il s’agit de lui et je serre les mâchoires, tout en tâchant de rester zen. Liliana poursuit, sans que je ne le demande, et me dit qu’il l’a baratinée, et lui a donné envie de vomir. Je la scrute, cherchant à deviner si elle me raconte la vérité à ce sujet. Elle relève enfin les yeux vers moi, plante son regard dans le mien et je comprends qu’elle dit vrai. Je soupire, soulagé. « Tant mieux, ce type ne mérite pas mieux qu’une flaque de gerbe sur les godasses » je lâche, en me détournant d’elle pour attraper les toasts qui viennent de sortir du grille-pain. Je les dépose sur les assiettes qu’elle a déjà mises à table. « J’arrive, je vais chercher du basilic ». Je sors au jardin et me dirige tranquillement vers les herbes aromatiques. Notre mère adore jardiner, nous avons donc un grand potager avec plein de légumes frais, et des herbes. Je cueille quelques feuilles de basilic frais, l’odeur m’emplit les narines et je souris. Je me redresse, jette un œil vers la fenêtre de la cuisine – que l’on voit du potager – et observe ma sœur de loin. Si elle m’avait annoncé qu’elle remettait le couvert avec son ex, je ne sais pas si j’aurais réussi à rester calme. Ce soulagement que je ressens, ce n’est pas uniquement le fait de me dire qu’elle ne souffrira plus à cause de lui. C’est aussi de savoir qu’elle est libre, ce qui est idiot mais je ne supporte pas de la voir dans les bras d’un autre. Pourtant, je n’ai rien à lui offrir. Je ne suis qu’un putain d’égoïste. Je reviens dans la cuisine, rince le basilique et le dispose sur les assiettes préparées par Lil’. Elle me dit qu’elle a quelque chose à dire, que même maman ne sait pas. Les battements de mon cœur s’accélèrent, je m’attends au pire vu sa façon de fixer le sol. « Qu’est-ce qu’il y a ? » je dis, d’une voix douce malgré mon inquiétude. Elle m’avoue qu’elle n’arrive plus à faire confiance aux hommes, qu’elle ne tombe que sur des salauds qui ne cherchent qu’une seule chose. Je passe une main dans ma nuque et me mordille la lèvre. Je ne peux pas lui dire le fond de ma pensée. J’ai horreur de lui mentir, même par omission. Ça contribue à mon malaise, vis-à-vis d’elle. « J’aimerais pouvoir te dire que tu trouveras le bon un jour… mais ce n’est pas si facile que ça, pas vrai ? Ne t’inquiète pas Lil’, il reste encore des hommes bien sur Terre ». Je m’approche d’elle et pose un baiser sur son front, chaste mais plein d’amour. « Regarde-moi, je suis un type bien non ? Il doit y en avoir d’autres, ne désespère pas ». J’ai du mal à la regarder droit dans les yeux, parce que j’aimerais pouvoir lui dire autre chose. Que je suis là, que je l’aime… qu’on n’est pas vraiment frère et sœur, que ce n’est pas grave. C’est impossible. Elle me demande si j’ai quelque chose de prévu, après. Je hoche négativement la tête et m’assieds à ma place. Je bois une gorgée de l’eau qu’elle m’a servi, en réfléchissant au programme de la soirée. « Et si on allait au Cubar ? » propose-je, « il fait beau, on boira un petit mojito sans alcool pour se rafraîchir, on dansera… ça pourrait être cool ». Le Cubar, c’est le bar cubain où on aime se rendre pour danser la salsa, le tango et d’autres danses latines. Elle m’a appris quelques pas, j’arrive même presque à la faire danser correctement.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Ven 26 Mai - 18:27

Le regard sur la mozza que je coupe, j'essaie de me concentrer sur la tâche afin de ne rien faire voir de ce qui me trouble. Je  lui parle de cet ex qui a brisé la confiance que j'avais pour les hommes. A mes yeux, il n'y a pas d'hommes qui méritent vraiment qu'on lui fasse confiance bien sûr il a une exception enfin deux mais ce n'est pas pareil... Je lui dis que ce qu'il m'a dit m'a donné envie de vomir et rien de plus. La page est définitvement tournée pour moi et je sais qu'un seul me conviendrai vraiment mais je n'ai pas le droit d'y songer un seul instant. Pourtant qu'est-ce que j'aimerai qu'il me prenne dans ses bras autrement... Je souris à sa remarque et le regarde sortir, pendant quelques secondes, je laisse mon regard sur lui, j'ai honte d'avoir ses pensées envers lui mais je ne peux plus nier à moi-même ses sentiments qui m'animent un peu plus chaque jour. Je continue de faire ce que je suis entrain faire et voilà qu'il revient dans la cuisine, je prends une nouvelle fois la parole pour lui faire une révélation, je plonge mon regard dans le sien pour lui expliquer cette confiance que j'ai perdu puis je l'écoute. J'aimerai lui répondre que le seul homme bien que je connais c'est lui – avec notre père – Il me devance en disant qu'il est bien et qu'il doit en avoir d'autres, ça je n'en suis pas sûre. Son baiser me procure un frisson, un frisson que j'ai appris à contrôler. « Tu es le seul mec bien que je connais... tes copines ont de la chance... » J'en suis presque jalouse, elles ont la chance que moi je n'ai pas et je ne peux rien faire, je ne peux que regarder quand il est avec une fille... Je soupire et je finis par tout mettre sur la table tout en lui demandant s'il a quelque chose de prévu après, j'ai pas envie de rester à la maison... Sa proposition me fait sourire, je m'installe à table et le regarde « Oh oui c'est une bonne idée ! J'ai besoin de me changer les idées ! » ça allait vraiment me faire du bien mais je sais aussi que de le sentir proche de moi allait me perturber encore plus même si nous avions l'habitude de cela. Je commence à manger doucement et je relève le regard sur lui « J'ai acheté une nouvelle robe en plus, c'est l'occasion de la mettre ce soir » Je lui souris un peu plus, il était vrai que j'avais craqué sur cette robe, elle convenait parfaitement pour une soirée au bar cubain. « Tu me dis ce que en pense si je la passe maintenant. » Je baisse le regard une fois de plus pour le plonger dans mon assiette puis je regarde son assiette et lui pique un morceau de mozza tout en rigolant « j'veux juste voir si elle est meilleure dans ton assiette que dans la mienne. » Je lui tire la langue et mange le morceau faisant mine de réfléchir. Cela est tellement simple de n'être que moi malgré toutes ses arrières pensées qui me torturent l'esprit depuis trop longtemps. Je mange encore un peu avant de me lever « Je vais passer la robe et tu me dis franchement hein... » Je cours dans la chambre et passe la robe et reviens dans la cuisine aussi vite que j'étais partie, je tourne sur moi-meme «  Alors ? Tu aimes ? » Je me mordille la lèvre inférieur attendant une réponse de sa part...

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Ven 26 Mai - 22:21

« Si seulement j'en avais ! » je lâche, quand elle me parle de mes copines. Ça fait un bon moment que je ne suis pas sorti avec une fille. Mon excuse officielle, c'est que je me concentre sur mes études et que je n'ai pas le temps pour ça, alors qu'en réalité... je suis juste obnubilé par ma sœur d'adoption. C'est malsain. On a grandi ensemble, et pourtant, il y a cette voix dans ma tête qui me répète qu'on n'a pas le même sang, que ça ne serait pas mal de lui avouer ce qui me déchire. C'est le diable sur mon épaule, heureusement pour moi... je suis quelqu'un de droit, d'intègre et mon sens de la morale prend toujours le dessus. Je n'ose même pas imaginer ce qu'il adviendrait de moi, si je me laissais aller à mes bas instincts. Je sais qu'il me faudrait une fille-tampon, mais je n'arrive pas à me résoudre à utiliser quelqu'un pour faire sortir Lil' de ma tête – si tant est que cela soit possible, sachant qu'on vit sous le même toit. Nous commençons à manger, et elle approuve l'idée du Cubar, qui semble être l'occasion pour elle de sortir de ses tiroirs une nouvelle robe – qu'elle ne m'a pas encore montrée. Je fronce un sourcil, en déposant des tranches de mozzarella et de tomate sur mon toast. Son sourire s'agrandit, et des paillettes m'explosent dans le ventre. Je la trouve incroyablement belle, et je me demande parfois comment j'arrive à lui cacher ce que je ressens, quand je la regarde avec ces yeux-là. Je baisse la tête et mastique ma bouchée avec application, elle me demande si je donnerai mon avis : « oui, bien sûr. Montre-moi ». Je m'attends à quelque chose de léger, mais pas de sexy – comme ce qu'elle porte pour ses galas de danse, par exemple. Un calvaire de plus pour moi, puisque j'assiste à presque tous ses spectacles. Je me hais de la soutenir autant, parfois... ce sont deux heures, voir parfois plus, où je lutte contre moi-même, où je me mords l'intérieur de la bouche en la fixant, et ce n'est pas ma sœur qui danse que je vois, mais nos corps qui s'enlacent par une chaude nuit d'été, transpirants, haletants. Elle me vole une morceau de mozzarella, réduisant ainsi l'équilibre rouge-blanc dans mon assiette. « C'est bien parce que c'est toi, Lil'... tu subirais la foudre du psychorigide qui sommeille en moi, si je m'écoutais » dis-je, en plaisantant. Elle me tire la langue, picore encore un peu dans son assiette puis se lève et s'éloigne vers sa chambre. Enfin... s'éloigne... ou devrais-je dire qu'elle y file comme une flèche ! Je reprends un morceau de mozzarella chez elle, attendant qu'elle revienne. Je manque de m'étouffer quand je la vois débarquer dans une robe noire, qui lui colle à la peau et dessine chacune de ses courbes à la perfection, qui ne couvre rien de sa poitrine que je devine parfaite... Avaler devient difficile, je m'y efforce pourtant en essayant de rester impassible. C'est mort de honte et frustré que je sens une bosse se dessiner sous ma ceinture, une goutte de sueur perle à mon front. Heureusement que je suis assis, et que la table cache le bas de mon corps. Si j'avais été un personnage de manga, le sang me serait sorti par les trous de nez. Lil' m'achève en me demandant si j'aime, et ses dents viennent écraser sa lèvre inférieure, geste que je trouve incroyablement sensuel... d'autant que ses lèvres, j'en rêve la nuit. Je les imagine parcourir mon corps et je me réveille en sueur, immanquablement. Je repose mes couverts, cherche à retrouver une contenance... attrape mon verre d'eau, avale son contenu d'une traite sans savoir où poser les yeux. « C'est pas un peu trop... », je me racle la gorge, « sexy ? » Je m'en veux de lui dire ça, parce que j'ai envie de l'étouffer de compliments, mais je ne pense pas que je supporterais une soirée au bar si elle s'habille comme ça. Déjà, parce qu'elle attirera tous les regards, ensuite parce qu'elle voudra danser, se collera à moi et... non, rien que de l'imaginer, je suis en souffrance.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Sam 27 Mai - 14:44

Quand il me répond en gros qu'il n'avait pas de petites amies, je suis soulagée, simplement parce que le voir avec une fille me ferait plus de mal que de bien et pourtant ne devrais-je pas le laisser vivre sa vie et l'oublier... Mais j'y arrive pas, j'ai essayé en me mettant en couple avec des hommes tous aussi mauvais les uns que les autres et j'en ai souffert un peu plus chaque jour. J'aime son idée quand il parle d'aller au Cubar, j'ai besoin de changer d'air, j'ai besoin de penser à autre chose mais je sais aussi que je vais danser avec lui, qu'il aura sa main sur moi et ça me procurera le même effet que les autres fois mais je ne me vois pas passer ce moment avec quelqu'un d'autre pas aujourd'hui en tout cas. Je lui parle de ma nouvelle robe, j'avoue qu'il manque du tissus mais j'ai adoré surtout pour le genre de soirée cubaine comme je les aime., il veut bien que je lui montre et je souris et je finis par lui piquer un morceau de mozza' tout en rigolant, je sais très bien qu'il n'aime pas trop mais avec moi, il ne dit pas grand chose enfin souvent parfois ce n'est pas le cas. Je finis par me lever pour passer la robe, j'avoue que j'aime cette robe mais je ne la mettrai pas n'importe quand.. Je reviens aussi vite que j'étais partie et je tourne sur moi-même attendant une réaction de sa part, je lui demande s'il aime mais je ne sais pas, le silence qui règne n'est pas normal et voilà qu'il lance une phrase... Je le regarde, je ne sais plus quoi dire à ce moment précis, j'aurai pensé qu'avant de dire cela il aurait au moins dit qu'elle m'allait bien mais non rien, il avait réellement pris ce rôle de frère.. Je soupire tout en baissant les yeux... à quoi je m'attendais sérieusement... je ne suis que sa sœur et rien de plus, il allait falloir que j'arrive à me le mettre en tête avant que je ne me détruise à cause d'une relation interdite et inexistante, je pense à ce moment précis qu'en fait, je ne suis qu'une sœur pour lui « J'vais me changer, tu as sans doute raison, c'est pas une tenue pour sortir, je vais me préparer.. » dis-je en prenant la direction de ma chambre, je retire la robe rapidement et la jette par la porte de ma chambre, je suis en colère contre moi-même, je ne devrais pas réagir comme ça, par avec lui au contraire... Je remets ma combi-short fleurie, je reste un petit moment assise sur mon lit la tête sur les genoux tels une petite fille complètement perdue. C'est le cas, je suis perdue, je ne sais plus quoi penser, cela devient de plus en plus dur de faire comme si de rien était. Faire comme s'il n'est à mes yeux que mon frère, qu'il est celui qui me protège, me rassure sans aucunes ambiguïtés. Je passe une main sur mon visage et remets mes cheveux en ordre, il faudrait peut-être que je le retrouve dans la cuisine avant qu'il ne se pose des questions si ce n'est déjà fait. Je mets mes chaussures et prépare mon sac à main pour la soirée, je préfère être prête avant d'aller le rejoindre de toute façon j'ai plus faim...

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mar 30 Mai - 20:07

Le regard de ma sœur me fait mal, elle semble blessée par ma réflexion concernant sa robe et soupire. Je ne peux pas lui dire ce que je ressens vraiment, je ne peux pas lui avouer que je la trouve... non, je ne peux même pas le penser, je dois apprendre à contrôler mes envies et surtout, les réactions de mon corps. Elle baisse les yeux, soupire. Je me mords la langue, pour m'empêcher d'ajouter quoi que ce soit. Elle me dit finalement qu'elle va se changer, que ce n'est pas une tenue pour sortir. Je ne la contredis pas, tout simplement parce que je n'aurais pas supporté de passer une soirée collé à elle dans ce genre de tenue – sans parler du regard des hommes sur elle, ce qui est même peut-être encore pire. Je la laisse s'éloigner et termine de manger, mais dès qu'elle a le dos tourné, je lâche ma fourchette et pose mon visage dans mes paumes, les yeux fermés. « Seigneur... qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça » je marmonne, j'en ai presque envie de chialer tellement c'est dur, parfois. J'attrape violemment mon sexe et le serre dans ma main droite, à m'en faire mal. Il se calme, moi aussi. Je termine mon assiette et commence à ranger la table, je remplis le lave-vaisselle et débarrasse l'assiette de Lil' dans le frigo, au cas où elle aurait encore faim en revenant. M'occuper permet de me changer les idées, et de ne pas penser à cette foutue robe. Il faut que je me trouve une copine, une fille pour faire baisser la pression. Finalement, je n'ai plus rien à faire. Tout est rangé, propre... il n'y a plus que mon esprit qui est sale, mon âme est pourrie. Je me rassieds sur ma chaise et termine mon verre d'eau, de petites gorgées salvatrices par cette chaleur coulent dans ma gorge. Le tic tac de l'horloge me berce, mais m'aide aussi à me rendre compte que Liliana met beaucoup de temps à se préparer. Au bout de quelques minutes, elle finit par revenir – dans la même tenue que celle avec laquelle elle mangeait. « J'ai rangé ton assiette, tu as encore faim ou... ? » Elle me dit que non, je lui lance un regard que même moi, je ne saurais interpréter. Je souffre, je me sens perdu, je me sens odieux. Je passe près d'elle, pose ma main sur son épaule et la serre doucement. « Désolé si je t'ai fait de la peine, Lil'. Tu étais jolie dans cette robe, j'avais peur de devoir passer ma soirée à te servir de garde du corps ». Je n'arrive pas à lui mentir, j'ai horreur de ça. Je me sens obligé de lui avouer que je la trouvais jolie, dans sa robe. Je m'éloigne et vais mettre des chaussures. Des baskets noires, toutes simples. Je reviens dans la cuisine, après un coup d’œil à mon reflet. Je me trouve patraque, cerné. Une sortie me fera le plus grand bien. « On prend mon scooter ? » je lui demande, en revenant dans la cuisine. On pourrait aussi prendre la voiture, ou même le taxi... en fait, je m'en fous, mais vu qu'il fait bon, je me dis que le scooter est une chouette option.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mer 31 Mai - 15:40

Je n'arrive pas à me chasser de la tête ce qu'il vient de dire, bon ok il est mon frère mais il aurait pu au moins avoir un mot gentil mais non. Je vais dans ma chambre, je jette la robe de rage par la porte de la chambre et me change. Je sais très bien que je n'aurai pas du réagir comme ça, il n'est que mon frère et rien de plus à quoi je m'attendais au fond... Il prend son rôle de grand frère bien à cœur. Je suis perdue, je dois passer à autre chose, je ne dois pas attendre une chose que je n'aurai jamais. Je me change, me prépare pour la soirée, je n'ai pas envie de revenir vers lui et faire voir que cela m'a fait de la peine ou quoi que ce soit d'autre. C'est tellement dur de ne pas penser à lui que j'aimerai, je ne sais plus trop quoi penser mais il faut que j'arrête. Après de longues minutes, je reviens dans la cuisine, il a tout rangé et me dit qu'il a rangé mon assiette tout en me demandant si j'ai encore faim.. Je fais non de la tête, tout ça m'a coupé l'appétit, je n'ai déjà pas trop faim en ce moment alors là, c'est encore pire... Je sens sa main sur mon épaule et ferme les yeux alors qu'il prend la parole, je soupire et tourne la tête vers lui en rouvrant les yeux « Mouai... et pas grave... » Je n'arrive pas à dire plus, j'avoue qu'à ce moment précis, j'ai plus envie de parler de ça, j'ai besoin de bouger, j'ai besoin de sortir tout ça de la tête et la seule façon est de me défouler sur la piste de danse et de boire l'un de ses cocktail sans alcool qui serve là-bas. Je ne suis pas trop alcool, j'sais pas, j'ai jamais aimé réellement et puis boire trop c'est perdre une partie de son âme car on ne sait plus ce que l'on fait.. et franchement j'ai pas envie de ça pour ma part.Je le regarde s'éloigner et prends un peu d'eau, j'ai la gorge sèche et je déteste ça. Je me tourne alors que je l'entends de nouveau, il ne fait pas froid et c'est peut-être une bonne idée un petit tour en scooter. « Oui si tu veux, il fait bon. » J'essaie de sourire comme si de rien n'était, je vais chercher une veste légère et je reviens vers lui « C'est bon, on peut y aller » On quitte la maison et direction le bar, je m'accroche à l'arrière du scooter et je laisse mon regard vagabondé sur la route pour oublier et ne penser qu'à cette soirée qui s'annonce meilleure qu'elle ne l'a commencé. Arrivés, devant le bar, je descends du scooter et j'attends Wally, très vite on se retrouve dans le bar s'installant non loin du bar après avoir salué deux trois personnes. « il n'y a pas trop de monde ce soir.. » Dis-je pour rompre le silence...

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mer 31 Mai - 17:55

Je vois bien qu'elle est vexée, ou... déçue ? Je ne sais pas, ce n'était pas dans mes intentions de la blesser et je lui présente mes excuses, qui ne lui rendent pourtant pas le sourire. Je m'éloigne pour mettre mes chaussures, puis reviens auprès d'elle et lui propose de prendre mon scooter. Un petit machin rouge que j'ai acheté et retapé avec mon meilleur ami, juste pour le fun. Heureusement que lui, il s'y connaît un minimum en mécanique, parce que ce n'est pas mon cas. Lil' accepte la proposition, et nous sortons récupérer le scoot' dans le garage. Je lui passe un casque, enfile le mien et nous démarrons, direction le Cubar. Elle ne se tient pas à moi, d'un côté... tant mieux, mais de l'autre, je ne peux pas m'empêcher d'être déçu, ce qui me laisse dans un état de perplexité assez avancé, je dois l'avouer. Nous arrivons rapidement – pas que je roule vite, mais le bar n'est pas très loin de chez nous –, déposons nos casques près du sorteur qui nous connaît bien, à force de nous voir, puis allons nous installer au bar après avoir salué quelques habitués. C'est plutôt calme, aujourd'hui... Liliana me le fait remarquer. « Tant mieux, on aura la piste pour nous comme ça », je lui souris et lui fais un clin d’œil. Même si je souffre de sa proximité, lorsque nous dansons... c'est un moment que j'adore partager avec elle. Elle est tellement belle, tellement gracieuse... j'aime l'idée de la faire virevolter, de la guider sur la musique, de contrôler les mouvements de son corps par de simples pressions de mes mains contre sa peau. Je ne sais pas si c'est mon désir de possession qui prend le pas sur l'obligation d'être un frère pour elle, toujours est-il que je suis content d'être là, avec elle. « Qu'est-ce que tu veux boire ? » je demande, en voyant le serveur s'approcher de nous en souriant. « Encore vous ! » qu'il lâche, en riant... et il attend notre commande. « Fidèles au poste ! Un mojito pour moi, s'il te plaît ». Contrairement à ma sœur, il m'arrive de boire un verre. A son instar, en revanche, je ne me laisse jamais dominer par l'alcool et m'arrête toujours après une ou deux boissons alcoolisées, pour passer à des softs. Je n'accepte pas de ne pas être en pleine possession de mes moyens, surtout lorsque je suis en sa présence. Lil' commande quelque chose à son tour, je me penche vers elle et remet une de ses mèches de cheveux en place. Puis, en me rapprochant encore, je murmure : « ne te retourne pas tout de suite, mais il y a le mec de l'autre fois à une table plus loin. Tu sais, le petit chauve à lunettes qui t'a collée toute la soirée pour que tu lui accordes une danse ? » Genre, comme s'il avait une chance ! « Il est en train d'essayer de mettre le grappin dessus à Mary ! » j'ajoute en riant. Mary, c'est une belle jeune femme à la peau ébène, qu'on croise ici tellement souvent qu'elle en est devenue une copine. L'ambiance est déjà plus légère que lorsque nous sommes partis, je me détends petit à petit. Le serveur pose nos verres devant nous, on le remercie d'un sourire – et tout va sur notre note, qu'on paiera en fin de soirée avant de repartir – et je lève le mien vers ma sœur. « A Mary, puisse-t-elle se débarrasser de lui aussi efficacement que ce que tu ne l'as fait », j'entrechoque mon verre au sien et laisse échapper un nouveau rire, puis bois une gorgée rafraîchissante de mon mojito.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mer 31 Mai - 22:00

Je ne sais pas ce qu'il y a de plus dur, le fait d'être si proche mais tellement loin de lui ou le fait de devoir cacher chaque jour l'envie qui m'anime chaque jour un peu plus. J'essaie de faire abstraction de tout ça et me concentre sur la soirée qui s'annonce, de toute façon je ne vais pas pouvoir faire la tête longtemps, c'est pas moi du tout. Quand on arrive au club, je remarque qu'il n'y a pas beaucoup de monde, je souris avant de poser mon regard sur lui « Oui tu as raison » Je réponds à son sourire avant de voir le serveur arriver. Quand il dit encore nous, je rigole, il est vrai qu'on vient souvent, si ce n'est pas à deux on vient entre amis. Je regarde Wally commander son mojito « Pour moi ça sera ton fameux cocktail multifruits s'il te plaît, tu me rajoutes un bonbon fraise comme d'habitude s'il te plaît ? » Je lui offre mon plus beau sourire afin qu'il n'oublie pas et regarde autour de nous. Quand il se penche sur moi remettant une mèche de mes cheveux, je n'en suis que plus troublée mais je me contrôle en respirant lentement, je l'écoute et souris, je me souviens très bien de lui, il s'était même pris une bonne paire de claque, je tourne la tête légèrement pour regarder la scène et je peux voir que Mary n'a pas l'air d'apprécier le baratin de ce type. Je me tourne vers mon frère « La connaissant, il va encore s'en prendre une » Je me colle contre le dossier du fauteuil et regarde la piste de danse, je ressens l'envie de danser surtout de me défouler. C'est à ce moment précis que le serveur emmène nos boissons et pose une petite assiette avec quelques bonbons, je souris tout en attrapant l'un des bonbons pour le porter à ma bouche tout en souriant. J'attrape mon verre et le lève comme le fait Wally, je souris à sa remarque « A Mary et à cette soirée... » Je porte le verre à mes lèvres pour en boire une gorgée tout en regardant quelques danseurs sur la piste. J'observe pendant un petit moment avant de faire une petite moue « Au fait, tu n'oublies pas samedi, y'a le gala... Tu penses venir ? » Il n'avait jamais loupé un de mes galas aussi loin que je m'en souvienne mais bon il n'avait peut-être plus envie de venir me voir. « On a fait les essais des tenues, pour le duo avec Kyle, j'suis en tenue légère.... heureusement qu'il est gay... » Je regarde Wally du coin de l'oeil tout en reprenant une gorgée de mon verre avec un bonbon. Après quelques minutes à observer les danseurs, je pose mon verre et finit par me lever d'un bon « Bon, je ne crois pas qu'on est là juste pour boire, j'ai envie de danser... » Je le regarde et pars sur la piste de danse espérant qu'il vienne vite me rejoindre, j'ai plus envie de faire la tête, je veux juste profiter du moment et oublier le reste. Très vite, mon corps suit le rythme de la musique, qu'est-ce que je peux aimer ça danser... Je me sens libre quand je danse... Après de longues secondes, je fais signe à Wally de venir, je sais ce que cela va me faire mais c'est avec lui que je veux danser et pas un de ses types qui braque son regard sur moi tel un loup prêt à bondir sur sa proie..

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Ven 2 Juin - 10:08

On plaisante à propos du type lourd comme pas permis, qui essaye de draguer Mary et qui ne va pas tarder à s’en prendre une s’il continue, en attendant nos cocktails – avec alcool pour moi, sans pour ma sœur d’adoption. Effectivement, on voit presque une veine palpiter sur le front de la belle métisse. Lil’ et moi remercions le serveur qui dépose nos verres, elle se jette sur les bonbons et me fait sourire. Personnellement, je n’adhère pas à ces petites saletés, ils me font toujours mal aux dents alors j’ai arrêté de m’obstiner à vouloir en manger. Nous trinquons, puis Liliana me rappelle qu’elle a un Gala samedi, et me demande si je compte venir. Je bois une gorgée de mon mojito en laissant errer mon regard vers la piste. Je n’ai jamais loupé un seul de ses spectacles. Le problème, c’est clairement que la voir danser me fout dans tous mes états, en particulier parce qu’elle porte en général des tenues très, très légères. « Oui, bien sûr que je viendrai » je réponds après avoir avalé ma gorgée, je lui souris et me crispe quand elle me révèle qu’elle a déjà fait des essais de tenues pour un duo avec un certain Kyle, et que les tenues en question sont particulièrement… light. Elle me dit que le type est gay, heureusement. « D’autres dans la salle ne le sont pas », je marmonne dans ma barbe en essayant de contrôler ma jalousie. Je bois une nouvelle gorgée de mon verre, bien que j’apprécie le goût du mojito, il me reste en travers de la gorge. Lil’ me dit qu’on n’est pas venus pour boire, je réprime un frisson et la regarde s’éloigner vers la piste de danse. Même dans cette tunique, je la trouve belle et désirable. Je m’en veux de penser de la sorte, je me frapperais bien la tête contre le bar mais c’est plus fort que moi. Elle me plait, elle m’attire. Quand je pense à elle, quand je la regarde… ce n’est pas une sœur que je vois, c’est une femme. Je la désire plus que quiconque, tout en sachant que je ne l’aurai jamais pour moi, en tant que compagne. Ça me fait mal, ça me frustre et je ne peux rien faire. Sur la piste, elle rayonne. Son regard clair se pose sur moi, elle me fait signe de la rejoindre et je ne peux que m’exécuter. Je suis à sa merci, elle n’en est même pas consciente. Shakira nous chante Chantaje, dont je connais les paroles pratiquement par cœur à force de l’entendre. Mes origines mexicaines m’ont donné envie d’apprendre l’espagnol, et je ne m’en sors pas si mal même si je suis loin d’être bilingue. Je rejoins Liliana, pose ma main sur sa taille et lui prend l’autre dans ma main, pour entamer un tango argentin tel qu’elle me l’a appris. Je plonge mon regard dans le sien et chante en même temps que Shakira « Como tú me tientas, cuando tú te mueves. Esos movimientos sexys, siempre me entretienen. Sabes manipularme bien con tus caderas. No sé porqué me tienes en lista de espera », tout en me demandant si elle se doute du sens de ces paroles. A savoir… "Comme tu me tentes, quand tu bouges. Ces mouvements attirants me divertissent toujours. Tu sais comment me manipuler avec ces hanches. Je ne sais pas pourquoi tu m'as mis sur ta liste d'attente". Le sens me parle tellement, et son corps collé au mien, qui suit les mouvements que je lui impose via quelques pressions sur ses hanches, me rend dingue. J’essaye de me concentrer sur la musique, de faire abstraction du reste. D’elle. Mais c’est impossible, elle est solaire et sa présence m’aveugle littéralement. Je suis foutu.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Ven 2 Juin - 14:26

Le regard sur Wally, j'observe chaque détail de son visage, j'imagine ses lèvres sur les miennes mais je sais que cela n'arrivera jamais, je ne dois pas penser à tout ça. Parfois c'est tellement difficile que je me dis qu'il faudrait que je parte loin de lui mais je n'y arrive pas, sans lui je suis perdue, sans lui ma vie n'a aucun sens alors je me contrôle aussi bien que je le peux. Je plaisante avec lui sur l'homme qui drague notre amie, cela me fait rire de le voir batailler mais je suis heureuse qu'il n'ai pas revenu à la charge avec moi. Après avoir reçu nos verres, je lui parle du gala de samedi, j'espère qu'il va venir, il l'a toujours fait mais après tout, il peut ne plus avoir envie. Quand il répond qu'il sera là, je n'ose afficher un grand sourire pour montrer que je suis contente alors je réponds à son sourire, je parle des tenues enfin une en particulier, je suis bien contente que Kyle est gay, je n'aurai pas supporté qu'un homme me touche, je ne veux plus n'être qu'une marionnette dans leur bras... La remarque de Wally me perturbe un peu, je l'avoue, je ne comprends pas mais je finis par me dire que c'est parce que je suis sa sœur tout simplement. Je bois un peu de mon verre prenant un nouveau bonbon, heureusement que je me défoule dans la danse et que je fais attention aux restes pour pouvoir garder la ligne. Alors que mon regard se pose sur la piste, je n'en peux plus de rester assise, j'ai besoin de bouger, je sais très bien ce que je vais ressentir mais je ne peux pas rester là à regarder les autres. La musique devient enivrante alors que mon corps ondule sur la musique. Après quelques secondes, je fais signe à Wally de venir me rejoindre, j'aime danser avec lui même si cela est une torture mais je pense que la pire des tortures serait de ne pas danser avec lui. Je le laisse me guider et ressens un léger frisson tandis que sa main se pose sur ma taille, je baisse le regard tout en glissant ma main sur son épaule, je le laisse me guider et soutient son regard du mien, il chante et cela me fait sourire, j'avoue que j'avais regardé ce que les paroles voulaient dire, c'est assez étrange de se dire que quelques mots d'une chanson peuvent être employé dans la vrai vie. Mon corps touche le sien alors que j'ondule une fois de plus contre lui, le rythme se fait encore plus chaud alors qu'il change de musique pour ''Despacito'', j'aime cette chanson mais je sais que cette fois-ci la danse sera encore plus sensuelle. Mon cœur s'affole alors que mon corps se colle un peu plus contre le sien, je plonge mon regard dans le sien, nos visages ne sont pas loin l'un de l'autre, je lui souris le laissant toujours guider la danse et je finis par détourner le regard pour éviter de faire une bêtise, je ris alors que je tourne sur moi et je me laisse aller contre lui, la chaleur de son corps reste une torture mais j'ai besoin de ça pour me sentir ''bien'' ironie du sors quand on regarde bien... Je lui attrape la main une fois la chanson terminée et l'entraine vers notre table « Tu es devenu presque un pro en danse » Je bois une gorgée de mon verre et plante mon regard sur lui « J'aime danser avec toi » Je ne mens pas et il le sait, jamais je ne lui ai menti... juste omis de lui dire certaines choses...

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Ven 2 Juin - 23:50

La musique change, mais nous restons sur la piste. Nos corps s'emmêlent, se rapprochent, s'éloignent pour mieux se retrouver. Je sais de quoi on a l'air, Liliana et moi. Et ça me tue, parce que l'air ne fait pas la chanson. Elle ondule, ma main glisse sur sa cuisse que j'attrape pour redresser vers moi, vivement. Je tourne, l'emmène avec moi. Ses hanches ondulent encore, son bassin roule, elle se cambre et je me mords la langue en plongeant mon regard dans le sien. J'ai l'impression de la dévorer des yeux, de la déshabiller du regard... Liliana détourne le sien en riant, et mon cœur s'emballe encore un peu plus, si seulement c'est possible. Mes mains dans son dos, à présent. Je la guide toujours, j'aime ce moment autant que je prie pour qu'il s'arrête. Cette communion, je sais qu'on ne l'aurait pas que sur une piste de danse. Je nous imagine, parfaits ensemble. La vie m'a offert la femme idéale, mais s'est trompé de rôle pour elle – je ne peux plus la considérer comme ma sœur, pour soulager ma conscience. Elle ne l'est pas, nous n'avons pas le même sang... mais je ne me vois pas le lui expliquer, et encore moins à nos parents qui eux, le resteront toujours. J'ai bien trop à perdre. Je la renverse en maintenant son dos, lorsque la chanson se termine. Son cou, offert, appelle mes lèvres. Comme toujours, je résiste, je combats mes pulsions et l'aide à se redresser, en bon frère que je suis supposé être. J'ai chaud. Je me sens mal. J'ai envie d'elle. « C'est grâce à toi, tu es la meilleure prof dont je puisse rêver » je lui réponds, quand elle me dit que je deviens bon. Il faut dire que j'ai une excellente motivation, quand il s'agit de partager sa passion. Nous buvons, l'alcool coule dans ma gorge et la fraîcheur du cocktail me fait du bien. Elle vrille son regard, son si magnifique regard, dans le mien, et me dit qu'elle aime danser avec moi. Je souris, faiblement. J'aimerais être éloquent à ce sujet, lui expliquer toutes les raisons qui font que moi aussi, j'aime ça. Encore une fois, je ne peux pas. Alors je me contente d'un « moi aussi, on forme un bon duo ». Je sais que Kyle, son partenaire homo, danse mieux que moi... mais je sais aussi qu'ils n'ont pas cette fusion, cette osmose lorsqu'ils sont tous les deux. Liliana et moi, je nous sens connectés. Ou alors, c'est mon cerveau qui me joue des tours mais on a déjà reçus de nombreux compliments des gens du bar, clients ou employés, sur notre façon de danser. La plupart nous pensent en couple, lorsqu'ils nous voient... si on choisit de révéler qu'on est frère et sœur, ils sont souvent choqués. C'est cependant rare qu'on le dise. De mon côté, je sais pourquoi... mais du côté de Lil', cela reste un mystère. Peut-être qu'elle ne veut pas se sentir jugée d'être aussi proche de moi, ou mal à l'aise à cause du regard des gens ? Nous n'en avons jamais parlé. Je termine déjà mon mojito, que je repose sur le bar. « Bon et à part ça, quoi de neuf ? Un mec en vue, sister ? » je demande sur un ton qui se veut léger, mais rien qu'à cette idée, je me sens déjà nerveux. J'aime être proche d'elle, elle se confie parfois à moi et je peux m'assurer qu'elle va bien, de la sorte. Sauf que parfois... elle ne le fait pas, et je m'interroge. Par exemple, qui est ce black avec qui elle s'est affichée sur Instagram, et que je ne connais ni d'Eve, ni d'Adam... ?

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Sam 3 Juin - 19:39

Tout est tellement différent alors que je suis dans ses bras, je me sens libre, je me sens femme, je sais que rien ne pourra m'arriver mais tout ça n'est qu'illusion car jamais il ne m'aimera comme je l'aime, jamais je n'aurai ce qu'elles ont alors qu'il les touche, qu'il les embrasse. Mon cœur se serre l'espace d'une seconde alors que sa main glisse sur ma cuisse, les regards sont braqués sur nous mais j'en ai rien à faire, je le laisse m'entrainer dans cette danse endiablée, mon regard se perd dans le sien alors que mon corps se fait plus sensuel, je rigole et cela me fait tellement de bien de me laisser aller mais je sais aussi que dans quelques secondes tout ça sera terminé, la danse sera terminé et je souffrirai encore plus de ne pas être sienne. Alors qu'il me redresse, je plante une fois de plus mon regard dans le sien et je lui fais la remarque qu'il danse de mieux en mieux, je souris à sa remarque et nous retournons à notre place. Je bois une gorgée de mon verre évitant le regard de mon frère puis je le pose sur lui disant que j'aime danser avec lui. Je dis vrai, il est un excellent danseur et cavalier, j'aime être dans ses bras, j'aime sa façon de me toucher, de me faire virevolter sous des rythmes soutenus. On est fusionnel presque comme un couple, quand on nous pose la question disant que nous sommes un couple, il est assez rare que nous disions la vérité, les laissant croire cela. Peut-être est-ce un jeu pour lui je ne sais pas, pour moi c'est tout autre chose, chose que je peux lui avouer. Je me cale bien au fond du siège tout en buvant doucement mon verre et pose mon regard sur lui alors qu'il me demande quoi de neuf et surtout si j'ai un mec en vue. A ce moment précis, j'ai envie de crier haut et fort que oui, que c'est lui mais je ne le fais pas et je tourne le regard, ma vie est vide bien que mon cœur est rempli d'un amour passionnel. « Personne...Enfin si y'en a un mais il ne m'aimera jamais comme je veux qu'il m'aime » Je lui souris et pose mon verre sur le bar, il ne se doute pas que je parle de lui. « Sinon rien de plus pour ma part que tu je saches jamais, j'suis sortie avec des amis et revu un ancien pote d'école, tu sais celui que j'ai posté sur insta, ça faisait un moment que je ne l'avais pas vu et là il est reparti au Brésil rejoindre sa femme. » Je souris une fois de plus, il y en a qui ont de la chance, ils peuvent vivre l'amour avec un grand A. « Et toi ? » Je le regarde, j'ai peur qu'il me dise qu'il a quelqu'un, je ne sais pas comment je vais réagir s'il me dit qu'il a une femme dans sa vie, mal sûrement enfin pas face à lui mais je sais que j'aurai du mal à le supporter mais comme toujours je devrais faire bonne figure et faire semblant d'être heureuse pour lui. J'appelle le serveur et recommande une boisson chacun attendant qu'il me parle de lui. Je n'ose plus le regarder car j'ai peur de me trahir s'il vient à me dire qu'il a quelqu'un...

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mar 6 Juin - 20:44

Je ne sais pas pourquoi je l'ai lancée sur le sujet de l'amour. Des hommes qui lui tournent autour. Sans doute parce que je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer ce mec, la paluche sur la hanche de Liliana, en photo sur son compte Instagram. Évidemment, ça m'a saoulé de voir ça. J'ai ressenti une profonde jalousie, je me rappelle même avoir serré la mâchoire à m'en faire mal. Mon meilleur ami m'a demandé ce que j'avais. Comme d'habitude, je lui ai caché la vérité – personne n'est au courant de ce que je ressens pour Lil'. Personne, excepté ma conscience. Elle se rappelle à moi en permanence, trop heureuse d'être la seule détentrice de mon plus lourd secret. Elle commence par me dire qu'il n'y a personne... puis ajoute qu'il y a un homme, elle l'aime mais ça ne sera jamais réciproque, et je manque de m'étouffer avec la fin de mon mojito. Je tousse, me racle la gorge et me tourne vers elle pour essayer de croiser son regard, ses grands yeux verts. Elle me sourit, comme si ce n'était rien. Mais pour moi, c'est une révélation qui a un impact bien plus important que je ne le pensais. J'ai l'impression d'avoir été poignardé dans le cœur, entendre Lil' me dire qu'elle est amoureuse me fait terriblement mal, je réponds tristement à son sourire. Je la comprends tellement, un soupire m'échappe. « C'est qui ? Je le connais ? » Je suis masochiste, je crois. Ou peut-être que je cherche juste à identifier l'homme à abattre, et qu'un jour mon seul et unique secret sera d'avoir tué un homme pour s'être insinué dans le cœur de la femme que j'aime, sans même la rendre heureuse en retour, sans lui rendre cet amour qu'elle lui porte.  Elle me parle de ses amis, et je comprends finalement que celui que je pensais être ce type, cible de ma jalousie, n'est qu'un ami, marié et retourné au Brésil. « Ah » je fais, incapable de rien ajouter de plus. Je n'ai qu'une chose en tête : qui est l'autre mec ? Celui qu'elle aime ? Je n'ai aucun indice, rien du tout. Ça me frustre, ça m'obsède déjà alors que je ne suis au courant que depuis quelques minutes. Quelques-uns de ses statuts s'éclairent dans mon esprit. Elle pense souvent à lui. Et moi, je me meure. Je me berce de putain d'illusions. Elle me sort de mes pensées, me demande ce qu'il en est de mon côté. Je hausse les épaules. Il faut que je lui mente, je déteste ça. « J'ai pas le temps pour ça, je suppose ». Mon regard se perd dans le vide – je réfléchis toujours aux types qu'elle fréquente – et elle appelle le serveur. Je commande un nouveau mojito. Déjà le second, mais ça sera le dernier. Une chanson du film « 50 nuances plus sombres » s'annonce, et je me demande ce qui m'a pris de vouloir venir ici ce soir. Je revois la robe qu'elle m'a montrée tout à l'heure. Cette chanson, ma chambre... les images se bousculent dans ma tête. « Il faut que je me trouve une copine » je marmonne, « j'en peux plus d'être seul ». Je n'en peux plus d'être loin de toi, d'être un frère. D'assumer ce rôle qui ne me convient pas. Qui ne me convient plus. Le serveur dépose nos verres sur le bar, et j'avale une énorme gorgée du mien. Qu'est-ce que j'ai fait, mon Dieu, qu'est-ce que j'ai fait pour mériter une souffrance pareille ? Mon poing s'écrase sur le bar, je me lève et me force à sourire à Liliana. Elle va finir par me trouver complètement à côté de mes pompes. « Allez Sis', on est pas venus pour rester le cul sur nos tabourets ! On va sauver Mary, et danser tous les trois ? » Il faut que je me défoule, d'une manière ou d'une autre.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mer 7 Juin - 9:07

Pourquoi faut-il que la vie soit si cruelle, pourquoi faut-il que je sois amoureuse de la seul personne dont je n'ai aucuns droits d'aimer, où l'interdit doit rester de rigueur. Je suis torturée jusqu'au plus profond de mon être et je ne sais plus quoi faire, j'ai peur qu'il ne découvre tout et qu'il me rejette car je suis sa sœur et rien de plus. Quand il me demande si j'ai un mec en vue, j'ai envie de lui hurler que c'est lui, que je rêve de lui souvent la nuit et pleins d'autres choses que je ne puisse dire. Cela me tue petit à petit et la peur de le perdre définitivement est bien plus fort que tout. Je sais que j'ai besoin de prendre l'air, d'oublier mais pas sur que je vais y arriver...Quand il me demande qui est-ce et s'il le connait... je baisse le regard, j'ai l'impression d'être perdue, je n'aime pas mentir et encore plus à lui mais lui dire la vérité serait pour moi la signature de la fin. « Tu le connais mais pas besoin de dévoiler son nom, cela ne servira à rien, je dois oublier tout simplement » Mon cœur se serre dans ma poitrine car je ne peux pas lui dire la vérité alors je lui parle de l'ami que j'ai revu et son ah me surprend, je ne sais plus quoi dire mais j'attends qu'il me réponde pour lui, je veux savoir s'il a quelqu'un en vue même si cela me brise mais au moins cela voudra dire qu'il faut réellement que j'arrête d'imaginer qu'il est possible qu'un jour il y ait un réel nous et pas juste frère et sœur. Je rappelle le serveur et commande un nouveau verre sans alcool et écoute la chanson qui passe. Soudain mon cœur se serre un peu plus dans ma poitrine, j'ai l'impression qu'il se brise en mille en morceaux avec l'impossibilité de le recoller alors qu'il parle de trouver une petite amie. J'évite son regard, j'en peux plus de souffrir comme ça, je me sens mal, je sais que ma nuit ne sera pas de tout repos comme à chaque fois que je me sens mal et ce soir avec sa révélation, je ne pourrai le rejoindre dans son lit même si l'envie sera pus forte que tout. J'ai besoin de prendre l'air, parfois je me dis qu'il serait tellement plus simple de tout plaquer et partir, juste pour essayer de l'oublier et le laisser vivre sa vie sans moi, sans cette jalousie qui m'anime un peu plus chaque jour. Je sursaute quand il frappe sur le bar, je ne comprends pas, est-ce le fait qu'il n'ait pas de copine qui le rend ainsi, il me torture encore plus, il faut que je me ressaisisse sinon je sens que je vais craquer. Je lève le regard vers lui et j'ai du mal à répondre à son sourire mais je me force de le faire. Je l'écoute mais j'avoue que là, j'ai plus envie, j'ai envie de rentrer où plutôt d'errer dans les rues sans but juste pour oublier ce qu'il vient de dire. Je regarde Mary et je finis par me lever, même si j'ai plus envie de prendre la fuite qu'autre chose, je ne peux pas le planter, je suis faible... « Si tu veux ! » dis-je. Je souris et le suis, j'attrape la main de Mary « Aller viens par là toi ! » Je souris et direction la piste de danse, j'essaie d'être joyeuse mais je sais que ce qu'il vient de dire ne va pas m'aider à l'être pas ce soir en tout cas. On danse à trois et j'avoue que j'évite son regard à plusieurs reprises avant d'essayer de reprendre le contrôle grâce à la musique et à la danse.

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Jeu 8 Juin - 18:15

En bon impatient que je suis, je trépigne quand elle refuse de me dire le nom du garçon dont elle m'a parlé. Je veux le savoir, maintenant. Je peine à me retenir, mais mon cerveau carbure pour essayer de mettre un nom, un visage sur l'homme à abattre. Je sais que je suis con, et très frustré... mais c'est plus fort que moi, je le déteste sans même le connaître. Tout à coup, une pensée me vient : et si c'était mon meilleur ami ? Et si Lil' refusait de me le dire, par peur que je me brouille avec lui, ou même que je lui en veuille à elle ? « C'est pas Loïc, quand même ? » je demande, sans parvenir à me contrôler – j'aimerais faire comme si je m'en moquais, mais j'en suis bien incapable. Ça me touche trop de savoir qu'il y a quelqu'un.
Je lui parle de moi, c'est le calme plat... de frustration, je m'énerve et lui dit qu'il me faudrait une copine, mais je sais très bien que ça serait une fille qui servirait de « tampon » pour oublier Liliana, ce que je ressens pour elle... et j'ai quelques scrupules à faire ça. Je tape sur le bar, me lève et l'entraîne avec moi sur la piste. On chope Mary au passage, et nous nous mettons à danser tous les trois. Elle nous remercie de l'avoir sauvée des griffes du type relou. Je lui souris, et la regarde. Pour la première fois, je remarque son beau visage, ses yeux sombres et intenses. Son sourire, aussi. Elle a toujours été dans notre décor, Mary, mais c'est la première fois que je l'observe. Et si... ?, je songe, me demandant si elle ne serait pas la copine idéale, pour moi. Mais non, c'est idiot. Je me donne une baffe mentalement, et nous continuons à danser. Nous buvons quelques verres – sans alcool pour les Guiness, nous finissons la soirée aux softs – et un groupe de connaissances nous rejoignent. On danse, encore et encore... quand arrive finalement l'heure de rentrer. Il est 2 heures du matin, un peu près. Liliana et moi reprenons le scooter, il fait un peu plus frais mais la température reste agréable, puis nous n'habitons pas loin. Ma sœur descend, rentre à la maison pendant que je gare le deux roues. Je la rejoins ensuite, la voiture de nos parents est là – ils sont déjà rentrés, mais ne se sont pas inquiétés de ne pas nous voir. Ils nous font confiance, et savent que l'on veille toujours l'un sur l'autre. Lil' et moi sommes deux jeunes adultes responsables, nos parents ont de la chance. Dans la cuisine, j'ouvre le frigo pour me verser un verre d'eau gazeuse. J'en propose à ma soeur, d'un regard. « C'était chouette, cette soirée... ça m'a fait du bien de sortir ». Je lui souris, range la bouteille et étouffe un bâillement. « Je suis crevé, par contre ». Je soupire, en pensant au programme qui m'attend le lendemain. Étude, étude, étude. Je l'ai voulu, mais ce n'est pas tous les jours facile. Je m'approche de Liliana et lui tend les bras, je n'ai pas encore eu mon câlin du soir.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Ven 9 Juin - 17:20

Pourquoi avait-il fallu que je lui dise qu'il le connaissait surtout pour qu'il pense que je parle de son meilleur ami, je ne comprends pas pourquoi il parle de lui mais au fond il ne sait pas que je parle de lui mais de là à m'imaginer amoureuse de son meilleur ami, c'était du n'importe quoi. « N'importe quoi, c'est pas lui et c'est ton meilleur ami jamais je ne pourrai tomber amoureuse de lui ! » Je soupire et je l'écoute, il est seul mais cherche une petite amie, j'ai mal, je me sens mal rien qu'à cette idée, le voir toucher une autre, l'embrasser serait une torture perpétuelle. A ce moment précis, je n'ai qu'une envie rentrer à la maison et me morfondre sur mon sort. La soirée se passe un peu mieux, j'oublie ce qu'il m'a dit enfin en partie, on boit plusieurs verres comme souvent du sans alcool, je n'aime pas réellement l'alcool, un verre de temps en temps mais pas plus. Arrive l'heure de rentrer, je n'ose pas m'accrocher à lui, j'ai peur, peur de le perdre, peur de me perdre... Une fois à la maison, je le suis dans la cuisine sans faire de bruit, nos parents dorment comme souvent à cette heure-ci, je fais non de la tête quand il me demande si je veux un verre d'eau, j'ai plutôt envie d'aller dans mon lit, attraper la peluche qu'il m'avait offert il y a quelques années, ne plus penser à rien. Je l'écoute, oui il n'a pas tort malgré tout ce qu'on a appris ce soir, elle fut bonne. Je le regarde bailler et je souris, il est tard et la fatigue me gagne aussi. « Oui c'était une chouette soirée et il serait temps d'aller se coucher, sinon ça va être dûr pour toi demain » Je souris et m'approche de lui quand il tend ses bras, je ne peux pas lui refuser ça et pourtant je sais qu'à l'intérieur de moi, tout mes sens vont s'affoler. Je me blottis contre lui, je glisse mes mains dans son dos et serre un peu, je suis tellement bien là malgré que ce soit une torture. Je finis par m'acarter de lui et dépose un baiser sur sa joue « Bonne nuit Wally » Je lui souris et monte dans ma chambre, je me change pour passer un shorty et un top court puis je me laisse tomber sur mon lit. A ce moment précis, les larmes roulent sur mes joues, j'en peux plus de tout ça, je l'aime et j'en crève un peu plus chaque jour. Je sers la peluche contre moi et finis par m'endormir.... Au bout de deux heures, ce cauchemar revient gâcher ma nuit, je n'en peux plus, je me réveille en sursaut après avoir crié à plusieurs reprises, je tremble rien qu'à penser à ce cauchemar qui me hante. Je me recroqueville mais je n'arrive pas à me calmer. Je sais qu'il n'y a qu'une chose pour me calmer, je sais ce que cela va me faire mais j'ai besoin de lui. Je me lève et ouvre la porte de sa chambre, je referme sans faire de bruit pensant qu'il dort. Je l'observe pendant quelques secondes, ça me réconforte de le voir. Je m'écroule contre le mur donnant sur le côté de son lit et le regarde les genoux pliés contre mon torse. Ce soir je n'ai pas envie de le réveiller, juste le regarder me fait du bien et pourtant me blottir contre lui serait bien meilleur.. il a besoin de se reposer tout simplement.

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mar 13 Juin - 10:21

Liliana vient se loger dans mes bras, et je profite de cette étreinte en fermant les yeux. Il est effectivement plus que l'heure d'aller dormir, comme elle me le fait gentiment remarquer. « Bonne nuit Lil' ». Nous nous séparons dans le couloir, et une fois dans ma chambre, mes pensées sont toutes dirigées vers le mec dont elle est amoureuse. Elle m'a confirmé que ce n'était pas Loïc... mais alors, qui ? Le fait que je le connaisse me perturbe encore plus que si ça n'était pas le cas. Je m'observe dans le miroir un instant, sans reconnaître l'homme qu'elle aime, puis me déshabille et enfile un short de pyjama à l'effigie de Spirou. Vestige de mon adolescence, il est même troué sur la fesse mais je n'arrive pas à m'en séparer. Je me laisse tomber dans mon lit et m'endors rapidement. Mon sommeil est lourd, sans rêve... je ne me rends pas compte de la présence de Liliana dans ma chambre, et c'est en me retournant que la peau de mon bras touche la sienne. Ce contact me tire du sommeil, à moitié. Mes yeux papillonnent, et je remarque que je ne suis pas seul – ce qui arrive souvent, mais d'habitude, ma sœur me réveille quand elle fait des cauchemars. « Lil' ? » je murmure, « tu as fait un cauchemar ? » Je connais déjà la réponse, lui tend la main et l'attire doucement dans mes bras. Son corps se cale contre le mien, en cuillère. Ce n'est pas rare qu'elle vienne me rejoindre, la nuit... j'aime ces moments autant que je les déteste, car elle ne se rend pas compte à quel point c'est dur, sous le manteau de la nuit, de résister à son attraction. Mes lèvres se posent dans sa nuque, je l'embrasse et ferme les yeux. Son odeur emplit mes narines, il faut que je fasse un gros travail sur moi-même pour ne pas me laisser submerger par sa présence. La sensation de sa peau contre ma bouche est divine, elle est si douce... je voudrais la croquer, entièrement. L'image d'elle, dans sa robe de soirée, me revient en tête et je soupire en passant mon bras autour de sa taille. Il suffirait que je remonte un peu ma main pour caresser son sein, que je me colle un peu plus pour être ton contre ses fesses... je pourrais tout aussi bien glisser ma main entre ses jambes au lieu de la laisser reposer sagement sur le matelas, mais tout cela est interdit. C'est mal. Je suis ignoble, une personne abjecte. Je m'en veux tellement de la désirer à ce point, mon cœur et mon corps en souffrent. « Je suis là, rendors toi ma puce ». Un simple chuchotement, et j'ai l'impression qu'il ne couvre pas les battements de mon cœur excédé. Il le faut, pourtant. Les yeux fermés, j'essaye de me concentrer sur autre chose. J'imagine la mer, les vagues... ma planche de surf. En vain.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mar 13 Juin - 17:10

Cette image dans ma tête me procure toujours la même angoisse et ce cauchemars est de plus en plus fort, je sais très bien que mes sentiments pour Wally réveillent de plus en plus cette chose en moi. Je ne sais plus quoi faire, je me sens faible parfois j'aimerai lui dire ce que je ressens, que c'est de lui que je parle quand je parle de l'homme que j'aime. Que c'est de lui que j'ai besoin dans ma vie, que lui seul arrive à me rendre heureuse tout autant qu'il me rend malheureuse. Je me réveille en sursaut, mon cœur a du mal à se calmer, une larme roule sur ma joue, je l'essuie du revers de la main, j'essaie de me calmer mais je n'y arrive pas. La seule personne qui peut me consoler et dans la chambre juste à côté de la mienne, je soupire et je finis par sortir de mon lit, j'ouvre la porte de sa chambre et je l'observe, il a l'air de dormir paisiblement, pour une fois je n'ai pas envie de le réveiller, il est en plein examen, il a besoin de dormir et je n'ai pas le droit de gâcher tout ça... Je me colle contre le mur non loin de son lit, je pose ma tête sur mes genoux remontés et je le regarde dormir. Il a l'air paisible, j'aimerai tellement passer mes nuits ici au creux de ses bras, sentir son corps contre le mien mais pas comme quand il le fait lors de ses moments où il me console. Mes yeux se ferment doucement et sursaute quand je sens le contact de sa peau contre la mienne. J'ouvre aussi vite mes yeux et le regarde, je baisse le regard quand il me demande si j'ai fait un cauchemars, je n'ai pas besoin de lui dire, je sais qu'il ne sait mais je préfère confirmer « C'était pire que d'habitude » Murmurai-je tout en venant lui saisir la main pour le rejoindre dans son lit comme je le fais si souvent ses derniers temps.... Un peu trop à mon goût... Chaque fois c'est une véritable torture... je me colle contre lui serrant mon dos contre son torse dénudé. Je ferme les yeux alors que mon corps tremble – pas de froid mais à cause de tout ces cauchemars. « J'aimerai tellement que tous ses cauchemars s'arrêtent... » Je sens ses lèvres sur ma nuque, mon cœur s'emballe, j'aimerai tellement plus mais je ne peux pas lui demander. Il se colle plus près et je l'écoute. « Je suis désolé de te faire subir ça.. » j'attrape sa main dans la mienne et la serre contre mon ventre, je me rends de plus en plus compte que je ne peux pas faire sans lui dans ma vie même si cela voudrait dire le laisse vivre sa vie sans moi... Enfin pas comme je veux l'être... « Promets moi d'être toujours dans ma vie quoi qu'il arrive... » Je sais qu'il veut avoir une petite amie et quand ça arrivera, tout changera.. Mais je ne supporterai pas de le perdre... c'est déjà tellement difficile de l'imaginer avec une fille...Je ferme les yeux tout en gardant sa main dans la mienne tout contre mon ventre...

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mer 14 Juin - 16:48

Je le sens trembler tout contre moi, et je m'en veux de ne pas pouvoir l'aider. Je sais que ça lui fait du bien d'être avec moi, en général elle se rendort et termine sa nuit calmement... mais ce n'est pas suffisant, à mes yeux. Elle murmure que c'était pire que d'habitude, et je ne réponds rien. Je suis impuissant. « Je sais ma puce, je sais » je chuchote, quand elle me dit qu'elle aimerait que ça s'arrête, « moi aussi, si tu savais ». Elle serre ma main, la pose sur son ventre et me dit qu'elle est désolée. « Ne le sois pas, tu sais que ça ne me dérange pas ». Au pire, je boirai deux fois plus de café le lendemain pour rester concentré sur mes révisions. Ce n'est pas un souci, elle passe avant mes études – même si je ne peux pas me permettre de rater mes examens, évidemment. Elle reste là, contre moi, tremblante. J'essaye de me concentrer sur autre chose que sur son corps frêle, son corps que je désire ardemment. Je la désire toute entière, si fort que les images de surf ne parviennent pas à me changer les idées. Elle me demande de lui promettre d'être toujours présent pour elle, quoi qu'il arrive. Je souris tristement, dans le noir. C'est moi qui devrais lui faire promettre de rester toujours auprès de moi, quoi qu'il arrive. Parce que si un jour, je lui révèle ce que je ressens au plus profond de moi, si un jour je lui fais part de ce secret qui me ronge, qui me bouffe littéralement de l'intérieur, c'est elle qui aura envie de me fuir, pas l'inverse. Mais je ne le ferai pas, parce que... « Tu es ma sœur, Lilou... évidemment que je serai toujours là pour toi. Je t'aime ». Elle n'est pas consciente que ces 3 derniers mots ont un tout autre sens dans ma bouche que dans la sienne. Ma gorge se serre, je l'enlace un peu plus fort et embrasse à nouveau sa peau. Une fois. Deux fois. Mon cœur s'affole, il bat dans ma poitrine avec une force incroyable. La force de tout l'amour que je lui porte, et je n'arrive pas à le faire taire. J'ai l'impression qu'il me trahit, qu'il bat dans le dos de Liliana comme pour lui dire « hé, je suis là ! Tu m'entends ? Il t'aime, il crève littéralement d'amour pour toi ». Je panique, me sens nerveux à l'idée qu'elle comprenne. Il ne me faut que quelques secondes pour la lâcher, me détacher de son corps et souffler, dans le noir : « j'dois pisser, j'arrive ». Je connais la maison par cœur, je m'éloigne en quelques enjambées sans allumer les lumières et pousse la porte des toilettes, où je m'enferme. Mon dos glisse sur la porte, et je me retrouve assis par terre comme un con. Le visage posé au creux de mon coude, je soupire. C'est dur, je ne suis qu'un homme et ce que la décence me demande me semble être inhumain. Je me calme, quelques instants... puis revient finalement dans ma chambre, à pas de loups.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Liliana Guiness
Membre de Pan

❖ Job : Elle donne des cours de Danse et Etudiante à l'école de Danse de la ville
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale


❖ Avatar : Shanina Shaik
❖ DC : Kiki et Devyn
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 76
❖ Needles : 221

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Mer 14 Juin - 22:44

J'en ai marre de tous ses cauchemars, marre de n'être que l'ombre de moi-même ces jours où ils sont bien trop présents dans mon esprit. Je n'ai pas encore trouvé la solution qui fera que tout s'arrête. Parfois, je me dis que tout serait si simple si je n'avais pas ses sentiments pour mon ''frère''. Est-ce là mon châtiment pour ce que je ressens... Je n'en peux plus... Je le dis à Wally et ses mots me réconforte l'espace d'un instant mais je m'en veux de lui faire subir cela, il devrait dormir, il devrait être entrain de se reposer, je l'écoute et je ferme les yeux pendant quelques secondes continuant de trembler l'émotion me submerge et je laisse couler une larme sur ma joue. Tout est si compliqué, je l'essuie sans qu'il ne le voit et tout en serrant sa main contre mon ventre, j'ai peur de le perdre mais je pense que ça sera inévitable un jour où un autre. Je ne supporterai pas de le voir avec une autre, de les voir ensemble sera pour moi la pire des tortures, je suis perdue et Elliott a disparu, mon cœur se serre dans ma poitrine, je me demande ce qu'il se passe, elle ne m'a jamais laissé sans nouvelles pas autant de jours, j'en n'ai même pas encore parlé à Wally, elle me manque. « Je t'aime aussi... » Dis-je alors que ses mots ont un sens bien différent qu'un amour fraternel.. Parfois il m'arrive d'imaginer tellement de chose et puis tout retombe comme une plume qui s'envole au grès du vent. Je ferme les yeux alors que ses lèvres se posent sur ma peau, je me contrôle pour ne pas me retourner et venir faire un geste que je regretterai par la suite. La sentence est tellement difficile à gérer, mes fautes doivent être expiées mais pourquoi tant de souffrance... Je soupire et ferme les yeux alors qu'il se détache pour finir par quitter le lit. Je ferme les yeux et cette fois-ci, je ne peux contrôler les larmes qui roulent le long de mes joues, je ne sais pas combien de temps il est absent, je perds la notion du temps mais je n'ai pas bougé, je suis toujours sur le côté, j'ouvre les yeux et le sens revenir mais je ne bouge pas, j'essuie mon visage rapidement et le laisse revenir dans le lit, j'essaie de ne pas prendre trop de place, je ne veux pas le gêner... « Si je te gêne, dis le moi, j'irai dans ma chambre... » Je me contrôle de ne pas montrer cette faiblesse dans ma voix, je referme les yeux et me recolle un peu à lui, j'ai besoin de la chaleur de son corps contre le mien pour pouvoir enfin trouver la paix... enfin pour cette nuit...

_________________

The angel of my night
Every time I see you my heart rushes, I want to be for you the one that gives you the desire to live a history ... Our history ... But it is not possible, you are my brother • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oswaldo Guiness
i can't love her

❖ Job : Étudiant à la Medical School dans le but de devenir chirurgien plasticien
❖ House : South Seattle, dans la villa familiale.


❖ Avatar : Marlon Teixeira
❖ DC : Alvar Mouton, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 21/05/2017
❖ Messages : 107
❖ Needles : 331

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   Jeu 15 Juin - 11:15

Liliana est toujours là, je me glisse à nouveau dans le lit sans faire de bruit en songeant qu'elle s'est peut-être endormie en mon absence – un peu longue, pour quelqu'un qui disait vouloir simplement pisser. Son murmure me prévient qu'elle ne dort pas, elle me dit qu'elle peut rentrer dans sa chambre si elle me gêne. Je la prends à nouveau dans mes bras, et la serre doucement contre moi. J'ai réussi à me calmer, mais je sais qu'il m'en faut peu pour être de nouveau en mauvaise posture. Un soir, elle était venue dormir avec moi et le lendemain, son odeur dans mes draps avait suffi à me rendre dingue. Je m'étais relevé en pleine nuit pour les changer – ma mère m'avait lancé un coup d’œil soupçonneux le lendemain, quand je lui avais dit que j'avais eu l'impression d'avoir des puces de lit, pour expliquer ce changement inopiné. Il faut dire que j'avais perturbé son jour de lessive, c'était un véritable affront ! « Ne dis pas de bêtise, Lil'. Ferme les yeux et rendors toi, tout va bien maintenant ». Je soupire et essaye de suivre mon propre conseil, en fermant les yeux et en tentant de vider mon esprit. Je ne sais pas combien de temps je reste entre deux eaux, attiré par le sommeil mais retenu par la présence de Liliana contre moi... mais je finis par m'endormir, sans même me rendre compte que je plonge dans les limbes du sommeil. Demain serait un autre jour. Un nouveau calvaire.

terminé.

_________________

STRONGER THAN ME


Le bien et le mal sont deux choses bien distinctes dans mon esprit. Ce que je ressens pour toi est pourtant à la frontière entre les deux.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lil' & Wally ϟ one day among many others.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lil' & Wally ϟ one day among many others.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquêtes et Noeuds de serpents ! [PV Santaz Yotsuki & Wally Moonriver]
» Wally wall-E

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: 
Allons à Seattle
 :: South district
-
Sauter vers: