AccueilAccueil  PublicationsPublications  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Lun 8 Mai - 11:38


you shouldn't be with me babe
the adventures ofthe beauty and the beast


Ce soir t’étais éreinté, fichu, tout te faisait mal. T’avais couru après un ptit con qui pensait que parce que tu n’avais pas 30 ans, tu pourrais pas lui courir après. Sauf que non, t’allais bien, fin, ta cheville était enflée et ton épaule faisait des siennes mais rien de grave. Tu l’avais choppé, tu l’avais fichu en prison, et t’étais rentré, travail bien fait. T’avais pas eu de messages, donc, tout irait bien. T’avais pas mis les pieds au bar parce que t’avais juste envie de t’affaler sur ton canapé. Faire le mort. Tu n’avouerais à personne que t’avais un mal de chien ces derniers temps, que courir n’était plus ton grand truc. Enfin, pour ton âge – tu détestais cette expression – t’étais bien conservé. Et en forme, t’avais juste forcé la dose ces derniers temps. Heureusement que t’avais le gosse, t’allais en faire un bon flic, à défaut de gérer l’abruti de gendre. T’enlevais ta veste, puis ta chemise et mit du gel sur ton épaule,  grognant un coup. Ca c’était rien, mais la gueule de ta cheville, c’était pas ça. Elle avait doublé. Tu finis par enduire de gel le truc et passer une bande par-dessus, on remet la chaussette, ni vu ni connu. Entre la fille et la... Elle était quoi ? Aucune idée. Petite amie ? Ça te rendait dingue cette appellation. Tu comprenais toujours pas ce que vous faisiez. Elle avait tellement de choix, elle pouvait avoir n’importe qui. Pourquoi toi, un vieux truc ? Qui avait vécu plusieurs vies en une tellement, t’étais fatigué parfois. Pas physiquement, non, t’étais las de cette vie. La mort de Lena t’avait fichu un coup. Tu t’allonges et grimace quand la cheville touche le canapé, tu vas pour taper un roupillon quand t’entends sonner. Et merde. Tu te lèves difficilement grogne en marchant. Tu arrives à la porte. C’est elle, super. C’est ta soirée. – Je pensais pas que tu passerais ce soir. Tu bosses pas là ? – Autrement dit t’es pas en train de te faire reluquer par un tas de pervers ? Tu y allais moins, là-bas, parce que tu avais envie de frapper des gens et de dire stop, on regarde pas. Mais elle était pas à toi, t’avais pas le droit, alors tu rongeais ton frein. – Rentre. – T’allais t’assoir en grommelant un ou deux jurons. Si elle se mettait à faire comme Sara et te dire que t’en faisait trop, elle virait. Si t’en étais capable, quand cte déesse te regardait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Lun 8 Mai - 13:04

Elle s'était fait poser la même question un millier de fois : Pourquoi tu ne bois pas ce soir ? Parce que oui, elle avait la réputation de toujours accepter quelques shooters alors elle devait s'attendre à ce que le fait qu'elle arrête tout du jour au lendemain attire l'attention. Ella s'en voulait de ne pas avoir accepté la réalité plus rapidement, si elle n'avait pas fait jouer les aveugles alors que tout lui laissait croire qu'elle était enceinte, elle aurait arrêté l'alcool bien avant, mais bon, elle espérait que le médecin avec lequel elle avait pris rendez-vous lui dirait qu'elle n'avait pas tout gâché. Ce n'était pas un secret pour personne, elle prenait jamais congé du boulot, mais cette fois-là, elle l'avait fait, le temps de trouver une solution pour justifier ce changement dans son comportement sans crier sur tous les toits qu'elle s'était faite engrosser. Personne devait le savoir pour le moment, pas tant qu'elle ne serait pas parvenue à lui dire. Dimitri... Il fallait qu'elle aille le voir et pourtant l'idée même de lui dire l'angoissait. Parce qu'elle n'avait pas prévu ça, elle n'était pas prête à être mère et elle ne savait pas comment gérer. En temps normal, elle réglait ses problèmes à la dure. Elle se foutait des répercussions qu'avaient ses actes en général, mais là, c'était différent. Ce bébé n'était pas prévu, mais il était là et elle allait pour une rare fois dans sa vie devoir prendre soin de quelqu'un d'autre que d'elle-même. S'il y avait un point positif à tout ça, c'était que le père, c'était lui, l'old man. C'était fou ce qu'il lui faisait de l'effet. Elle ne savait pas comment il s'y prenait, mais avec lui, elle était elle-même et ça l'effrayait autant que ça l'attirait. Il n'était pas comme les autres. Elle décidait de profiter de son congé pour aller cogner à sa porte ne sachant même pas si elle allait lui apprendre la nouvelle. Pour le moment, elle voulait seulement passer du temps avec lui. Le ton bourru avec lequel il l’accueillait aurait pu l'insulter, mais s'il la connaissait bien le contraire était aussi vrai.

« Moi aussi je suis contente de te voir. »

Elle attendait qu'il l'invite avec un petit sourire puis le suivait à l'intérieur, non pas sans remarquer sa démarche légèrement chambranlante... Fallait dire que tous les jurons qu'il laissait échapper étaient un bon indice aussi.

« Pas ce soir j'ai pris congé. Et toi, dure journée ? »

Elle prenait place à côté de lui et le regardait pendant un moment. Elle adorait quand il faisait son grognon comme ça, ça le rendait encore plus sexy si seulement, c'était possible.

« Tu veux un massage ? »

Elle n'aimait habituellement pas vraiment en donner, elle était plus du genre à en recevoir, mais là, c'était différent. D'abord parce qu'elle avait vraiment envie de lui faire du bien, mais surtout parce qu'elle voulait voir s'il y avait moyen d'améliorer son humeur et de laisser tomber une certaine bombe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Lun 8 Mai - 13:35

Elle te regardait comme un bout de viande et ça te faisait étrange. Parce que tu te trouvais pas sexy du tout. Elle était à côté de toi et tu sentais déjà que tu étais mieux. Même si elle semblait étrange. Elle proposait de te masser. Tu la regardais, un sourcil étonné et curieux. - Me masser quoi ? - C'était pas mesquin ou pervers, tu savais pas ce qu'elle voulait faire. Tu savais juste que tu voulais pas qu'elle touche à ta cheville. Si elle massait t'allais hurler et t'avais pas besoin d'une énième raison pour la faire fuir. - Mon épaule si tu veux. - Que tu finis par dire. Tu la pousse à se mettre derrière toi. Tu te cales contre elle. - Courru après un abruti. - T'es pas bavard et surtout tu veux savoir ce qu'elle fout la. C'est pas pour te masser, ça t'en es sur. Tu te retournes doucement et lui claque un baiser sur la bouche. T'es peut être crevé mais tu sais dire bonjour. Tu te remets vite. Ton épaule aime pas que tu gigotes.  - Je redemande. Qu'est-ce ce que tu fais là ? Un truc va pas ? Jdois coffrer qui ? - T'étais toujours persuadé qu'elle avait été dragué ou pire. Tu les aurais tous butté. Et là ou certain trouvaient sexy deux femelles, toi t'aimais pas qu'on reluque, parle, touche, avec elle. T'étais possessif, et tu ne savais pas faire autrement. Elle l'acceptait bien, sauf que tu le devinais, tu n'étais pas le seul dans sa vie, ou plutôt entre ses jambes. quand tu y songeais, tu serras les poings. ais tu n'aimais pas gueuler, parce que tu n'avais pas envie non lus de la faire fuir. T'étais parfois coincé entre l'envie de la garder pour toi et la réalité, elle était canon, tu n'étais plus tout jeune, et y'avait un tas de poissons dans l'eau. Mais elle ignorait que tu n'étais pas joueur, que tu t'attachais, que tu ne te voyais ps une semaine sans voir ces jolies jambes, tes mains sur sa peau, ta bouche sur la sienne. - Si jte demandais, de pas. D'être. Bref, qu'il y ait que moi entre tes jambes, ou ailleurs, tu partirais ? - Et tu t'imagines qu'elle le ferait. Mais il fallait que tu demandes, quitte à la faire fuir au final. Tu savais plus comment agir avec elle. T'avais aimé la mère des filles, et elle t'avait offert un cadeau immense. Mais tu ne l'aimais pas assez et ça s'était vite estompé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 0:17

Ella se positionnait correctement afin qu'il puisse à son tour s'installer contre elle, laissant ses mains parcourir la peau nue de son épaule. Il n'avait pas besoin de préciser laquelle, à cette distance l'odeur du gel suffisait à la diriger. Ella ne pouvait d'ailleurs pas s'empêcher de rire un peu en l'entendant lui dire ce qui l'avait mis dans un sale état.

« L'important c'est que je suis certaine qu'il est encore plus mal barré que toi. »

Parce que oui, elle était absolument convaincue qu'à l'heure qu'il était le type devait être au poste ou derrière les barreaux tout dépendant ce qu'il avait fait. Elle embrassait doucement sa nuque, elle n'aimait pas qu'il ait mal et en même temps, elle ne voulait pas l'encourager à tout arrêter. Rester assis à rien faire pendant des jours, c'était pour les faibles et il était tout sauf ça. Elle bougeait légèrement la tête en le voyant se tourner vers elle et accueillait ce bref baiser contre ses lèvres, les serrant l'une contre l'autre alors qu'il se retournait et profitant du goût qui y avait laissé son baiser. Elle aurait préféré qu'il ne remarque pas qu'elle avait évité de réponde à sa question, mais malheureusement, il revenait à la charge. Elle n'était pas prête à lui dire. Ella ne peut d'ailleurs pas s'empêcher de rire doucement en l'entendant lui demander qui il devait mettre dernière les barreaux.

« Personne, ça va. J'avais envie de te voir c'est tout. »

Ce n'était pas totalement faux. Elle aimait sincèrement passer du temps près de lui, c'est juste que là, il y avait quelque chose qu'elle devait lui dire ou plutôt qu'elle allait peut-être lui dire. Pour l'instant, elle s'en sentait pas capable. Elle savait que le silence qu'elle gardait pouvait être louche quand on pensait que c'était elle qui était débarquée à l'improviste, mais pour le moment, elle voulait seulement le masser et il faisait bien de profiter, car il était possible que l'envie ne lui reprenne pas avant longtemps... Ou peut-être pas. Finalement, ce n'était pas si désagréable de le faire à quelqu'un d'autre. Ses sourcils se fronçaient alors qu'il commençait à lui poser une question. Il était hésitant et elle se demandait où il voulait en venir et sincèrement, il alla pile là où elle ne s'était pas attendue. Interdite, ses mains cessaient leur massage contre sa peau. L'exclusivité. Elle en avait entendu parler, mais elle avait toujours vu ça comme une légende urbaine.

« Je sais pas trop... Ça m'est jamais arrivé.. »

Elle ne savait pas quoi lui dire, elle refusait de lui promettre alors qu'elle n'était pas super confiante d'en être capable. En même temps, elle tenait à lui. Si n'importe qu'elle autre femme ou homme lui avait demandé la même chose, elle serait partie en riant, mais Dim'... c'était Dim quoi. Elle ne savait pas ce qu'elle ressentait pour lui, mais c'était différent et à quelque part, elle appréciait sa présence et leurs parties de jambes en l'air étaient mémorables, il y avait pas de raison pour que ce soit si difficile.

« J'ai rien contre l'idée d'essayer, de voir où ça nous mène. Je ne peux pas te promettre que ça fonctionnerait longtemps, mais je peux te promettre de pas te jouer dans le dos. Que si je vois que ce n'est pas pour moi, je vais te le dire avant de coucher avec un autre. »

Une.. Parce qu'elle avait toujours eu une préférence pour les femmes habituellement et qu'elle ne s'était pas attendue à ce que la première personne à sortir du lot soit un homme. Elle ne savait pas si elle pouvait le supporter, mais c'était le meilleur moment pour essayer, parce qu'elle portait après tout son bébé. Ça, il ne le savait pas encore, mais elle savait que tout dépendant comment cette discussion finirait, c'était soit ils s'entendaient sur un truc et elle lui disait, soit il l'envoyait valser et elle gardait ça pour elle.

« T'es conscient que je suis un paquet d'emmerde ? »

Parce que oui même si ça marchait et qu'elle décidait de lui donner son corps, sachant qu'il était sans doute le seul à pouvoir avoir une emprise sur son coeur, elle risquait pareille de souvent le faire sacrément chier entre son mauvais caractère et sa facilité - d'accord son plaisir - à créer des problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 0:32

Mal barré ça c’était sûr. Elle avait le don de dire les trucs qui te plaisaient, pas pour te faire plaisir en plus. Si ya bien un truc que tu aurais détesté, c’est qu’elle soit une de ces potiches à vouloir un sugar daddy. C’était loin d’être son cas. Tu réponds pas, tu acquiesces silencieusement. Au commissariat on te savait efficace, d’autres aimaient à dire qu’il était prêt de la retraite. Il avait 50 ans pas 70. Pas besoin de l’enterrer de suite non plus. Tu appréciais le massage, surtout la partie ses mains sur toi. Tu grimaçais un peu, c’était douloureux, mais pas tant que ça. Elle avait envie de te voir. Ça non plus tu t’y habituais pas. Elle n’avait pas des copines à voir ? Des soldes à faire ou dieu sait quoi d’autres. Quoi que tu savais un peu qu’elle n’était pas ce genre de filles. Tu savais pas trop ce que faisait une femme de son âge. T’étais peut-être trop vieux pour ces conneries. Mais tu pouvais pas nier que c’était elle, pas une autre pour toi. – Ouais, bien sûr tu viens voir le vieux. – Elle râlait quand tu disais ça mais c’était plus fort que toi. Le massage cessa de suite quand tu abordais l’exclusivité. Suer, elle allait te dire salut. Tu l’avais senti. Non ? Ça t’étonnait pas des masses qu’elle ne se soit jamais attachée, déjà, elle était jeune, et de deux, elle était trop belle pour se contenter d’un seul. En revanche que personne n’ait voulu la garder pour lui, c’était incompréhensible. La suite te surprit. Elle voulait « essayer ». C’était pas vraiment ce à quoi tu t’attendais, après, c’était mieux que rien du tout non ? Et puis, il fallait juste qu’elle tombe amoureuse, ça n’avait pas l’air d’être encore le cas. Tu étais patient, t’avais attendu jusque-là non ?  - Un autre ? Ou une femme ? Je suis pas aveugle, je sais que tu as eu plus de femmes que tu n’as eu... Bref, ok. Mais tu comprends que ça peut aussi dire que je ne le serais pas non plus ? – Quoi, on était roublard ou on l’était pas. Si tu devais la prêter, elle devait te laisser t’amuser. C’était plus par curiosité, puisque tu n’étais pas attiré par une autre, en revanche tu matais sans aucun souci. Et puis si tu devais prétendre, tu le ferais, si ça pouvait accélérer les choses. Elle te fit rire avec sa remarque. Tu souris. Tu te relèves, te tourne vers elle et la force à s’allonger sur le canapé, te tenant d’une main, tu poses l’autre sur sa joue, et va chercher ses lèvres, poses ton front sur le sien, un sourire sur le visage. – J’aime les emmerdes. Puis crois moi, t’es rien comparé à la teigne que je me suis payé des années. – Ton ex old lady était bonne à enfermer à ton avis. Le seul truc que tu avais aimé jusqu’au bout c’était son cadeau. – Au fait, va falloir que tu rencontres ma fille un jour, tu connais déjà son frère après tout. Max essaye d’aplanir le truc mais je sens que ce sera, spécial on dira. – Tu te remets normalement et l’invite à venir vers toi, sur toi. L’autre position commençait à te faire mal. – Puisqu’on est honnête, je vais presque quelques jours, je me suis abimé la cheville. – Tu diras pas à quel point ni qu’il est hors de question que u vois un médecin mais au moins, tu caches rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 0:36

Ella ne savait pas comment s'y prendre, ni ce qu'elle devait dire ou faire. Elle avait jamais été du genre à attendre sa princesse ou son prince, elle voulait profiter de tout ce qui s'offrait à elle tout simplement parce qu'elle était tellement centrée sur elle-même qu'elle avait jamais cru avoir envie de quelque chose de sérieux. Mais là, c'était différent, parce que c'était lui. Elle ne savait pas s'il pouvait comprendre à quel point le fait qu'elle soit prête à essayer représentait un énorme pas pour elle. Probablement pas, après tout qui pouvait vraiment comprendre ce qui se passait dans sa tête. Si son début maladroit à propos de sa faiblesse pour les douces courbes féminines la faisait sourire, la dernière partie de sa phrase elle beaucoup moins. L'entendre évoquer cette perspective lui faisait perdre son sourire et comme à toutes les fois où quelque chose l'agaçait, elle ne pouvait s'empêcher de répondre dans la volée.

« C'est ça, de toute façon c'est à moi que tu vas penser en les baisant. »

Parce que oui, cette idée-là était loin de la réjouir bien au contraire. Elle était possessive, jalouse et apparemment, c'était encore pire quand ça le concernait. Elle demanderait jamais l'exclusivité si elle ne le fait pas elle-même, ça se jouait à deux ce jeu-là, mais c'était beaucoup plus facile de s'imaginer soi-même dans les bras de quelqu'un d'autre que de l'imaginer lui. Non, c'était officiel, la simple idée la faisait rager. Une chose était certaine, s'il essayait aussi et qu'il était le premier à craquer et à s'envoyer en l'air avec une autre, elle ne voulait même pas imaginer sa réaction.

« J'espère que les lits sont confortables dans les cellules du poste. »

Parce que oui, c'était clair que si elle savait, c'est qui elle risquait d'y finir.. Quoi que non, elle était bien trop maline pour se contenter de lui en balancer une en plein visage, elle trouverait bien un moyen plus original et discret. Sérieusement, elle n'était pas facile à vivre, dans quoi est-ce qu'il était en train de s'embarquer ? Elle ne savait pas s'il était réellement conscient à quel point elle risquait de le faire chier. Sa réponse par contre su immédiatement lui plaire et c'est avec un sourire mutin aux lèvres qu'elle le laissait l'allonger. C'était fini les paroles acerbes, il te faisait fondre quand il était comme ça, quand il te touchait de cette façon. Elle ne savait pas s'il était réellement conscient à quel point elle risquait de le faire chier.

« Alors ça devrait aller. »

Parce que c'était clair, il n'y avait pas que là-dessus qu'elle avait rien à voir avec son ex. Son regard toujours plongé dans le sien, ses mains remontait doucement contre son dos qu'elle caressait du bout des doigts. De son côté, il ne semblait pas avoir fini de la surprendre alors qu'il lui faisait part d'une rencontre à venir avec à sa fille. Ella n'était pas sure d'être prête à ça. Elle connaissait pas grand chose de Sara, si ce n'est qu'elle était plus jeune qu'elle. Comment réagirait-elle si son père lui faisait la même chose ? Elle trouverait le moyen de la faire dégager aussi rapidement qu'elle était arrivée, alors elle avait du mal à s'imaginer que sa fille la voit d'un bon œil. Heureusement, Max était là. Ella appréciait sincèrement son fils adoptif et à vrai dire, elle s'entendait très bien avec lui. Au moins, il y en aurait un des deux qui ne la détesterait pas.

« Tu devrais peut-être lui parler de moi avant qu'elle me rencontre. »

Et puis ce jour... Avec chance, il n'était pas prêt d'arriver. Elle remarquait sa grimace alors qu'il prenait place autrement contre le fauteuil. Ne souhaitant pas rompre ce contact entre leur corps, elle s'installait à califourchon contre ses cuisses, l'une de ses mains se faufilant dans ses cheveux. L'entendre lui parler d'honnêteté lui donnait l'impression qu'il s'amusait sans s'en rendre compte à agiter un couteau dans une plaie ouverte. Sentait-il à ce point qu'elle était ici pour une raison sérieuse ? Elle n'était pas certaine, mais après ce qu'elle avait à lui dire, ce secret sur sa cheville allait passer inaperçu.

« Pourquoi je suis pas surprise. Tu prends un truc pour qu'elle se soigne j'espère ? Ta course d'aujourd'hui a pas dû aider. »

Elle lui reprochait rien, après tout, il était presque aussi borné qu'elle alors elle savait très bien qu'il en ferait rien de toute façon. Cette position lui donnait terriblement envie de saisir ses lèvres à nouveau et de lui faire oublier la moindre douleur qu'il pouvait ressentir en lui procurant des sensations bien plus agréables, mais elle était incapable. Elle ne pouvait pas continuer comme si de rien n'était alors qu'il lui parlait d'exclusivité, de sa fille et d'honnêteté.

« Hun'... »

Elle s'était sans doute jamais senti aussi nerveuse encore. Comment on faisait pour dire une telle chose ? Habituellement, elle balançait ce qu'elle avait à dire et se foutait du reste, mais là, c'était différent, étourdissant.

« Il y a deux jours j'étais chez mes parents et je me sentais pas très bien. »

On s'en foutait de ça... Non clairement les déclarations longues ce n'était pas son truc alors finalement, valait mieux tout déballer ce qu'elle avait à lui dire d'un coup sec. Elle devait faire la même chose qu'avec un diachylon.

« Je suis enceinte. De toi. »

Parce que oui, vu son tableau de chasse il valait mieux préciser qu'il était le seul père possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 0:38

Comme tu le pensais, elle n'aime pas tellement l'idée que tu ailles faire mumuse ailleurs. Elle grogne assez vite et tu as envie de rire mais tu te retiens. Tu ne veux pas la vexer. Tu te contentes de sourire. - Rien n'est moins sûr. - Tu veux qu'elle comprenne, tu ne joues pas mais si on t'y force tu n'es pas le dernier à le faire. La remarque suivante te fit lever un sourcil. Serait ce de la jalousie que tu voyais arriver. Tu fis un demi sourire discret. Mais tu ne céderais pas. Tu étais bien trop buté pour ça. - Pas vraiment non. - Que tu réponds sans entrer dans son jeu. Si elle veut s'amuser pas de soucis mais tu n'irais pas l'attendre sagement à la maison. Tu sais que ta question est inattendue pour elle mais quelque chose cloche. Tu ne sais pas quoi mais elle n'est pas du genre fuyante. Alors tu attends le moment où elle te diras ce que tu ne veux pas entendre. Elle veut que tu parles à Sara d'elle mais une part de toi sait qu'il vaut mieux la surprise. Tu n'imagines pas que Sara sautera de joie. En tout cas ce n'est pas pour le fric t'en a pas. Tu vis bien mais pas assez pour être un sugar daddy. - Je pense pas non. - Tu tiens à ta vie. Tu laisses kieran parler d'ella et ensuite tu lui diras qui elle est.  Tu n'étais pas suicidaire.  Elle te regarde et te demande si tu soignes ta cheville. Tu ris. - Ouais j'ai mis un truc et j'vais attendre que ça dégonfle. - Tu rales parce qu'entre elle, Sara et Kieran yen avait pas un pour oublier de te rappeler ton âge. Avec eux t'étais déjà foutu. Elle essaye de dire un truc et toi tu t'attends déjà au pire. Un truc horrible. T'as toujours eu un fond de paranoïa. Ou de l'instinct. Tu sais pas trop. Voilà qu'elle parlait d'être malade.  Tu ne comprenais rien. Mais la suite fut un électrochoc. Ton cerveau avait sauté, ton cœur lâchait. A 51 ans tu allais être père. Pas grand père, père. Nan ton cerveau peinait à enregistrer. Tu la regardais avec un air de merlan frit. Tu finis par fondre sur ses lèvres. - On va. Tu vas. Un bébé. Waouh. Ca change tout. Va falloir te faire à l'idée de l'exclu ma belle. Parce que la, tu montres son bide, c'est à moi. Tu montres le reste, et ça aussi. - Tu sais pas quoi dire ni faire, juste qu'il est pas question qu'elle aille présenter des gens à ton bébé. Ton bébé. Sara allait te tuer, là t'en étais certain.  Tu la prends par les mains et l'attire à toi. Tu la colle contre ton torse. - On va avoir un bébé.- Dans tout ça tu n'as pas envisagé l'avortement. Tu as toujours et été contre. Mais elle avait peut-être pas le même avis. T'étais vieux pour ça mais tu allais être papa encore et tu connaissais pas mieux comme idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 0:46

Ella ne se mêlait pas de la façon avec laquelle il souhaitait apprendre la nouvelle à sa fille. Après tout, la décision lui revenait à lui et il l'a connaissait, il devait se douter de ce qui causerait le moins de dommage. Ella s'attendait déjà à ce que ça explose. Elle était prête à le gérer et elle avait l'intention d'aller nul part, cependant, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si lui serait toujours prêt à continuer si sa fille ne l'acceptait pas du tout ou s'il cédait à la moindre de ses caprices et accepterait de ne plus la revoir. Elle ne lui posait pas la question, du moins pour le moment, parce qu'au fond, elle savait qu'un jour où l'autre, elle finirait par lui demander à quel point il est dingue, parce que oui pour vouloir d'elle pour plus qu'une partie de jambes en l'air, il devait l'être un peu.

Ella était consciente qu'il n'en faisait pas assez pour sa cheville, mais elle avait appris à choisir ses combats. Il était pas mal aussi têtu qu'elle, elle ne gagnerait pas en le forçant, mais elle savait qu'elle trouverait le moyen d'y faire avaler un médicament s'il venait à empirer son état,

Il lui parlait de sa fille, d'une relation complète et honnête et elle, elle lui cachait un truc aussi énorme qu'une grossesse surprise. Elle avait longuement hésité à savoir si elle devait lui dire et à dire vrai, quand elle était rentrée, elle avait trouvé qu'il valait mieux garder tout ça sous silence, mais là, elle pouvait plus faire semblant. Sa morale était douteuse, mais apparemment, elle avait encore une limite et dans le cas présent, elle venait d'être atteinte. Sans doute parce que même si elle avait du mal à pleinement le réaliser, avec lui ses limites étaient beaucoup plus basse qu'avec les autres. Elle devait lui dire, maintenant et elle commença par tenter de lui amener les choses avec douceur, comme si elle était capable de faire ça. Non, c'était officiel, elle s'agaçait elle-même de tourner ainsi autour du pot. Les gants blancs, ce n'était clairement pas pour elle alors elle passait en mode attaque et balançait sa bombe. Elle était enceinte et le pauvre, il en était tout aussi responsable. Elle craignait sa réaction, mais en même temps elle savait que même s'il l'a traité de cinglée et qu'il lui demandait de se faire avorter, elle lui foutrait son poing sur la gueule et disparaitrait. Elle était peut-être une cinglée, mais il y a personne qui toucherait à ce qu'elle portait en son ventre. Elle serait peut-être la pire des mères, mais elle allait quand même faire de son mieux. Son cœur s'accélérait dans l'attente de sa réaction et lorsqu'elle le sentit s'emparer de ses lèvres, elle resta, au départ, immobile, interdite, avant de prolonger le baiser. De l'extérieur, elle semblait stoïque, mais à l'intérieur, elle se sentait fondre et s'il y avait quelqu'un de bien placer pour le remarquer, c'était lui. De par sa réaction, il venait de créer une nouvelle fissure dans son coeur qu'elle s’évertuait à croire de glace.

« Premièrement, c'est on va, t'es autant dans la merde que moi sexy. Et pour l'exclu, tu l'a dis toi-même ça ce joue à deux, tu en touches une autre et je la détruit. »

Elle ne croyait pas à l'exclusivité, mais c'était important pour lui alors elle s'y pliait pour le temps que ça allait durer. De toute façon, depuis un moment, il était le seul à faire exploser ses ovaires - elle venait d'ailleurs de réaliser à quel point ses ovaires s'étaient emportés - et en plus, la simple idée qu'une autre mette les mains sur lui lui donnait des envies de meurtre, alors ça valait la peine de se la jouer officielle. Elle faisait sa dure, mais sa réaction la comblait parce qu'au fond, elle avait du mal à s'imaginer vivre cette aventure sans lui. Se laissant emporter par ses mains, elle se blottissait contre lui, entourant ses bras autour de son cou.

« Ouais. »

Se redressant légèrement afin de poser son front contre les siens, elle laissait ensuite sa bouche descendre jusqu'à aller rejoindre la sienne. Un baiser long et langoureux dont elle profitait pleinement jusqu'à s'en éloigner à peine, laissant ses lèvres frôler les siennes.

« Je vais probablement être un monstre vu les hormones, j'espère que t'es prêt. Tes menottes risquent d'être utiles. »

Elle blaguait, mais pas tant que ça. Son caractère était déjà plus piquant et ça venait à peine de commencer, elle ne voulait même pas imaginer l'enfer qu'elle lui ferait vivre dans quelque temps.

« Il va falloir que tu me montres comment m'occuper d'un gosse. J'ai de la volonté, mais je t'avoue qu'il risque de rapidement me rattraper niveau maturité si tu ne t'en mêles pas. »

Quand il lui parlait de ses enfants, ça se voyait immédiatement qu'il les aimait de tout son cœur et qu'il s'était donné pour leur bonheur. Il était parfois rustre le biker, mais derrière tout ça elle savait qu'il y avait un cœur en or. Elle aimait quand il était rustre tout comme elle aimait sa face cachée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 0:59

Dans la merde je l’étais sans aucun doute. Un enfant, c’était pas ce que j’avais prévu. Il allait falloir le dire à des gens qui pourraient désapprouver. Comme ma fille par exemple. Je savais que rien ne serait simple. Mais je l’aimais cette fille. j’en étais dingue. Je me voyais pas sans elle, et bientôt, on serait trois. Ca me faisait plaisir d’une part, même si j’avais peur de perdre ma princesse au passage. je pouvais pas choisir entre les deux femmes de ma vie. J’allais pas dire ça à Ella, elle était déjà pas fan de l’idée d’être lié à moi. Sauf entre mes jambes. Je souris à sa remarque. - Je sais. Je l’ai dit le premier, on compte jouer à chat après aussi ? Qui me dit que j’ai envie d’en toucher une autre ? Mis à part le fait qu’il faut que je te montrer à qui t’es. - Je prétends qu’elle m’appartient, mais je sais que non. J’ai aucun droit sur elle. Elle a juste piqué mon coeur la garce et veut pas me le rendre. Ses bras autour de moi, blottie, je fonds comme neige au soleil. Sara avait été mon seul univers, avec les deux monstres, mais Ella était mon soleil. J’étais tout niais, je détestais ça.[/size]


[size=15]Elle m’embrasse, son front collé au mien. Je lui réponds avec la fougue qu’elle m’inspire. Je m'arrêterais même pas pour respirer, mais elle s’éloigne. Elle me parle de menottes, c’est tout c'que j’ai retenu de ce qu’elle a dit. je souris à l’idée, embrasse ses lèvres brièvement. - Si je dis que je sais pas si ça va changer grand chose jme fais frapper ? Et mes menottes pas besoin, mes mains suffisent. - Je tremblais pas, j’étais assez en forme pour la maîtriser, et ça me plaisait bien plus de la maîtriser moi même qu’avec un accessoire. Certes j’avais accepté de regarder fifty shit of grey. C’est pas pour ça que je préférais pas mes propres méthodes. J’avais pas envie de frapper quelqu’un pour prendre mon pied. Fallait avoir une case en moins. La suite me fit mourir de rire. Moi, qui allait lui expliquer...comment on se charge d’un gamin. Oula. On était mal barré. - Tu sais que Sara s’est plus ou moins éduquée toute seule, que Kieran a suivi sa soeur et que lena faisait tout et n'importe quoi ? Jdis pas que j’étais pas doué, mais, j’ai fait un tas de conneries avec eux. Enfin, on verra, peut être que ce serait différent. - Toute façon, ce sera pas à deux. Sara a la tête dure, mais elle aime les gamins. Elle aimera peut être pas la mère, mais un enfant, elle sait trop ce que ça fait. De pas être aimée assez par quelqu’un. Parfois j’aurais voulu réaliser plus tôt, virer leur mère. Mais j’avais peur de me retrouver seul avec ces trois là. Aujourd'hui je me rends compte qu’ils sont tout pour toi. Ce gosse le sera aussi. Je la pousse un peu, l’allonge sur le canapé, l’observe un moment, caresse sa joue, pousse sa mèche. - Si on allait plus dans ma chambre ? Après tout ya la télé là bas aussi. - Je souris. La porter je vais éviter tout de même. J’enlève mes fringues, pas tout, hein je me mets juste à l’aise. Je m’installe sur le lit. Je l’attends assis, mes yeux fixant son ventre encore plat et je souris. Jsuis surement fou mais une part de moi est pressé. Parce que les débuts, c’est le plus beau. Et cette fois, je suis pas avec une personne que je rêve d’étrangler. Du moins pour le moment. - T'as trop de vêtements. - Que tu sors en boxer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 1:08

Elle plissait légèrement le nez dans une grimace en l'entendant lui dire que même les hormones aux maximum, ça risquait pas de pouvoir empirer. Elle pouvait pas vraiment dire le contraire parce qu'au fond... elle savait qu'il avait un peu raison, mais elle allait certainement pas lui faire le plaisir de le reconnaître. La suite par contre était loin de lui déplaire, se mordillant doucement la lèvres, elle ne le quittait pas des yeux.

« Ça je sais... »

La simple évocation de son petit talent l'émoustillait. Ella n'avait jamais particulièrement attiré par ce genre d’accessoire et par le principe de mêler souffrance et plaisir. En règle générale, elle détestait même le concept d'être dominée et tentait toujours de prendre le dessus... Sauf avec lui. Elle aimait quand il se montrait dominant de la plus tendre des façons et naturellement, elle se laissait aller pour lui. Il lui faisait perdre la tête dans ces moments et si c'était au départ ce qui l'avait fait revenir, ce n'était pas uniquement ça qui la faisait rester. Elle savait qu'elle aurait besoin de lui pour faire quelque chose de bien avec leur bébé et sa réponse lui tirait un rire. Il avait beau faire comme s'il n'avait pas été un père particulièrement doué pour ses enfants, elle faisait exprès de pas le croire.

« Où t'as entendu que j'attendais de toi que tu sois parfait. En plus tu dis que tu as fait des conneries avec eux... Tu sais déjà ce qui faut pas faire, va falloir que tu m'enseignes. »

Elle était bien comme ça, assise contre lui. Elle n'avait pas envie de bouger, mais il en décidait autrement et elle se laissait faire. Silencieuse, elle ne quittait pas son regard alors qu'il dégageait tendrement son visage de ses cheveux qui l'encombrait. C'était l'une des choses qui la faisait de plus en plus tomber pour cet homme, cette façon qu'il avait d'être à la fois terriblement bourru et tendre. Sa proposition était loin de lui déplaire, après tout, elle avait espoir qu'il lui demande pas de retourner chez elle et de passer la nuit avec lui, ne serait-ce que pour dormir. Elle hochait simplement la tête et commençait à se relever lorsqu'elle suspendit son geste en le voyant se débarrasser des autres couches superflues. Ella avait remarqué le regard qu'il lui lançait à chaque fois qu'elle se rinçait l'oeil en le regardant, il la considérait presque comme une bête curieuse.. Il réalisait pas à quel point tout chez lui était sexy. Se levant, elle le suivait jusque dans la chambre puis s'immobilisait à quelques pas de lui en le voyant s'asseoir sur le lit, ne quittant pas son regard tout comme le sien ne la quittait pas. Sa demande la faisait d'ailleurs sourire et elle faisait deux nouveaux pas dans sa direction. Délicatement, elle retirait ses vêtements un à un. Sensuelle et joueuse, elle avait envie de l'attiser un peu, mais elle restait dans le délicat, consciente qu'il était complètement crevé. Elle n'était après tout pas venue ici pour avoir nécessairement une partie de jambes en l'air, si elle pouvait dormir contre lui, c'était déjà génial. Terminant son petit jeu lorsqu'elle n'avait plus que sa lingerie, elle s'approchait jusqu'à le rejoindre complètement, passant sa main dans ses cheveux.

« Je dirais pas non à ce que tu m'invites à dormir plus souvent. »

C'était plus fort qu'elle, elle dormait jamais aussi bien qu'avec lui et elle adorait ça. Elle savait par contre que vu leurs horaires souvent très différents, elle risquait de le déranger. Se baissant légèrement, elle venait capturer ses lèvres qu'elle embrassait longuement, ne s'arrêtant que lorsqu'elle se sentait un peu trop enflammée.

« À quel point tu es fatigué ? »

Elle l’obligeait a rien, peu importe elle respecterait, mais elle avait besoin de savoir si elle devait se mettre un frein.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 1:13

La bagarre pour qui sera le plus jaloux, vous connaissez ? Chez nous ça vire au n’importe quoi. Surtout qu’en réalité elle supporte pas qu’on me regarde, pas plus que j’aime qu’on la reluque. On va pas se mentir, on la reluque plus que moi. Mais ça veut pas dire que j’aime ça. Toute façon dans le genre vieux con je me pose là, même si je suis plutôt ouvert comme type. enfin je crois ? Même au cours d’une discussion sérieuse, faut qu’on finisse par parler de cul. Aucune tenue les vieux. Je repensais aux question de la petite de Kieran. Elle avait le franc parlé de sa mère malheureusement. “Papy, dis, tu perds tes dents ?” qu’elle m’avait sorti. J’avais fait une de ces têtes. Il avait fallu que je réponde, ces monstres là, ils continuent jusqu’à ta mort si tu réponds pas. Tu sais, tes gamines étaient graves, là où Kieran il disait pas grand chose. “ Oui j’ai mes dents, je les perds pas encore, j’ai que 51 ans Lou.” et elle me regardait comme si j’allais crever dans la minute et m’apportait un verre d’eau si je toussais un peu trop. Tout le monde finissait mort de rire. Les saligauds. J’avais un allié à présent, mais il fallait d'abord qu’on l’accepte sans heurts. Elle pensait que je savais ce qu’il fallait pas faire. Ouais, j’avais sans tout un tas d’idées pour faire des conneries. On maîtrisait ça plutôt bien, dans la famille. - T’as vu comment je me fais rétamer avec Lou toi ? Je vais être une cata. Enfin, on demander des coups de main. Même si je suis pas certain que Kieran et Danny soient si doués. - On fera avec ce qu’on peut après tout non ? Parfois on se prend tellement la tête qu’on oublie à quel point on est pas si mauvais que ça. Je la regarde enlever des couches de vêtement lentement et sensuellement, je souris. Certes je suis crevé mais j’aime l’idée de regarder tout de même. Mon boxer est de plus en plus serré quand elle s’approche du lit, passe la main dans les cheveux, je regarde le mouvement. Parfois j’ai l’impression d’être un ado et que la plus belle fille du lycée est venue me voir. La belle et la bête. Attention jme trouvais pas moche, juste pas aussi beau qu’un homme de son âge le serait. Quand on voyait Kieran, par exemple, je rivalisais pas, même Charlie.Elle vient m’embrasser, je me délecte de ses lèvres, répond à son baiser, gourmand. - J’ai envie de dire, ce serait pas mieux que t’emménages ? - Après tout elle était enceinte, et on allait pas vivre séparés. Autant prendre le temps d’en profiter, d’apprendre à vivre ensemble avant de partager une vie. Voilà qu’elle me regardais avec envie, qu’elle demandait subtilement si j'avais envie de dormir. sans rien dire je passe au dessus d’elle, passe mes lèvres sur ses seins, puis de ma main j’enlève sa culotte. De l’autre j’enlève mon boxer et la pénètre sans attendre, sans manières. Elle sait très bien que les amours, déjà  très fan, je suis pas du genre à en faire crevé, en en revanche, si on passe direct à l'essentiel, la fatigue est plus facile à passer outre. en elle le mouvement habituel est bien en marche, ma main caresse sa bouche, sa joue, ses lèvres à nouveau, ma main attrape sa nuque et la pousse sur ma bouche. Je me colle à elle, cherchant son cou tout en donnant des coups de bassins. Je commence à fatiguer tout de même. - Mon ange, tu prends le relais ? - Je sais qu’elle adore mener et qu'elle a pas râler, après tout, elle a eut un peu du papy, à elle d'approfondir le sujet. Je souris comme un idiot,elle est parfaite. Je la place sur moi, tiens ses hanches, passe mes mains sur ses seins, merde, tu t’en passerais pas de ce corps. a main caresse son ventre. Tu souris. - Dire que là dedans ya une partie de nous. T'imagines pas le cadeau que tu me fais . - T'en reviens juste pas. cette femme te fait un cadeau magique. Surtout que tu repenses à Ella et ça te tue d'avoir perdu ce qui comptait le plus au monde avec tes deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   Mar 9 Mai - 1:16

Elle avait ignoré la proposition d'emménagement habilement, c'était beaucoup trop tôt pour elle pour penser à cette simple idée. Il était déjà parvenu à la provoquer assez pour qu'elle accepte cette idée saugrenue qu'était l'exclusivité, aux dernières nouvelles, il n'était pas capable de faire de miracle. Limite, il avait plus de chance de transformer l'eau en vin, mais ça elle se gardait de le lui dire. Elle savait aussi exactement comme lui faire penser à autre chose qu'à une ennuyante vie commune trop rapide, Elle avait envie de lui et dès qu'il lui montrait un signe lui confirmant qu'il lui restait de l'énergie, elle le laissait se faufiler entre ses cuisses, se mordillant la lèvre alors qu'il embrassait ses seins. Merde... Elle ne savait pas comment il faisait, mais il avait qu'à la toucher comme ça pour qu'elle ne réponde plus d'elle. Son corps s'animait et sa patience s'évanouissait, heureusement pour elle, il n'avait jamais particulièrement apprécié la torturer et rapidement, ils ne firent qu'un lui retirant un soupir de satisfaction. Ses lèvres s'unissent aux siennes alors que ses doigts s'ancrent dans son dos, le griffant légèrement, marquant son territoire. Les yeux fermés alors qu'il embrassa son cou, elle souffle son nom entre deux gémissements. Ralentissant doucement le mouvement, il lui faisait une proposition qui la faisait sourire, il n'allait pas avoir à lui demander deux fois... Le laissant prendre place, elle s'installait à califourchon contre lui, D'abord lente, son regard s'accrochait aux siens. Cette façon qu'il avait de la regarder, de la faire se sentir comme la plus belle en ce monde, elle ne pouvait pas s'en passer. Ella avait peur que ça change lorsqu'elle se mettrait à prendre du poids tout en risquant de perdre en confiance en elle. Il lui ouvrait d'ailleurs une porte qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de saisir.

« T'as intérêt à toujours me regarder comme ça quand ça va paraître. »

Elle est expéditive et brusque comme toujours, mais ça, il le sait, il la connaît assez bien pour pas s'en offusquer. Pourtant, ce regard qu'il lui lançait et cette façon qu'il avait de caresser sur ventre, de l'observer... Elle s'autorisait à lui faire confiance. Dans une tendresse contrastant avers ses paroles, elle continuait cette danse pour leur plaisir mutuelle, se penchant de temps à autre afin de l'embrasser. Elle avait beau ne pas avoir perdu sa fougue naturelle, il y avait une dévotion particulière dans chacun de ses mouvements, dans chacune de ses caresses et lorsqu'elle s'écroulait contre lui après avoir atteint mutuellement la félicité, elle restait blottie sans jamais s'éloigner. Il s'était démarqué depuis un moment déjà, mais ce soir marquait le début d'une toute nouvelle page.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ella&Dimitri ◘Flashback ◘ you shouldn't be with me babe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» Ella Carigan, pour vous servir ![Magicienne & Conseillère du Daronavar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: Rps Terminés-
Sauter vers: