AccueilAccueil  PublicationsPublications  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Sam 12 Aoû - 11:23

Un regard sur le téléphone que je tiens en main et je commence sérieusement à m’énerver toute seule, trois fois que j’essaie d’appeler mon mari et à chaque fois je finis par tomber sur son répondeur. Sérieusement ça commence à me gaver sans compter que je me pose de plus en plus de question sur cette femme, sa nouvelle employée, le genre bimbo blonde sans cervelle mais qui sait bien mettre ses atout en avant afin de faire du rentre dedans à mon mari. Je soupire et je jette de rage mon téléphone sur le canapé. J’ai besoin de prendre l’air, heureusement que j’ai rendez-vous avec mon meilleur ami. Il est le troisième homme de ma vie, je ne vois pas ma vie sans lui que ça plaise ou non. On lui fait du mal, on m’en fait, c’est comme ça, je n’y peux rien. Machinalement, je monte dans la salle de bain afin de prendre une douche, l’eau ruissèle le long de mon corps alors que je fais le vide dans ma tête, j’essaie de ne plus penser à ce que j’ai vu ou cru voir. Je finis par sortir et me glisser dans un simple jean et un top court. Je redescends dans le salon reprenant mon téléphone mais rien, pas d’appel de mon cher et tendre mari, certainement bien trop occupé à jouer avec la blondasse…. Je poste quelques photos sur les réseaux sociaux, je souris en répondant à Alex, il est temps de me mettre en route, j’ai pris trop de temps et je suis en retard, c’est bien la première fois que ça m’arrive. Après avoir attrapé ma veste, je prends la décapotable de Duncan et je file directement chercher de quoi manger, on ne va pas se prendre la tête à faire à manger et puis j’avoue que j’ai une envie de manger des tacos. En très peu de temps, j’arrive au petit restaurant, passant ma commande pour deux alors que je réponds au sms de ma douce Liz, je souris et je finis par ranger mon téléphone dans mon sac tout en regardant dans le restaurant. L’ambiance est plutôt sympa bien que la musique de fond n’est pas ma tasse de thé mais il en faut pour tous les goûts. Je m’appuie au fond du siège et glisse machinalement mes mains sur mon ventre, j’ai maintenant hâte de découvrir ce petit être qui pousse en moi, il me faudra de la patience, je sais que ça va être dur, à part le matin, je ne suis pas trop malade, quelques petites envies mais rien pour faire comprendre la chose à mon mari ou même à moi. Il avait fallu attendre le résultat du test afin d’être sûre et aujourd’hui c’était bien le cas. Ma commande arrive enfin, j’envoie un sms à Alex que j’arrive, j’ai vraiment hâte de me retrouver avec lui, de me blottir dans ses bras comme je l’ai toujours fait même devant sa femme, je m’en cogne complètement de ce qu’elle peut penser encore plus aujourd’hui alors qu’elle a commis à mes yeux irréparables… j’ai promis de ne pas me mêler de leur histoire mais je n’en pense pas moins et ça il le sait. Il ne m’a suffi que quelques minutes afin d’arriver devant la maison de mon meilleur ami. Je souris alors que j’avance doucement vers la porte avec les sacs, je commence sérieusement à avoir faim. Je frappe assez fort avant d’essayer d’ouvrir la porte sans attendre sa réponse – comme toujours – La porte s’ouvre et je pénètre à l’intérieur « Amor ramène ton joli cul par ici ! » Je ferme la porte d’un coup de fesses avant de poser mon regard sur Alexander. « Hey ! ça va ? » Dis-je en m’approchant de lui tendant les deux sacs.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander McMathis
Membre de Pan

❖ Job : Professeur de Criminologie à l'Université de Seattle ainsi que Conseiller Profileur pour la Police de Seattle lorsqu'ils ont besoin de conseils.
❖ House : Dans une maison confortable en banlieue à South District


❖ Avatar : Billy Huxley
❖ En ville depuis : 10/08/2017
❖ Messages : 126
❖ Needles : 321

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Sam 12 Aoû - 18:03

Le truc qui était bien maintenant qu'il vivait tout seul dans leur maison, c'était qu'il pouvait faire ce qu'il voulait, comme il le voulait, sans avoir à prévenir qui que ce soit, ou faire attention à certaines choses. Bon, vous affolez pas, il ne faisait rien de dingue, hormis fumer dans le salon, manger n'importe quoi, n'importe quand, mettre sa musique des années 90 à fond dans la maison et chier la porte ouverte. Et chier la porte ouverte, avec la musique à fond dans toute la maison était devenu son petit bonheur quotidien. Franchement, s'il n'y avait qu'un truc positif dans leur séparation, c'était bien ça. Alexander était sur le trône, alors qu'il écrivait à Devyn sur instagram, répondant à son tag sur une photo de lui en train de cuisiner. Il souriait, comme un con. « Heart & Soul » de The very best-of 'tpau  résonnait à fond dans sa maison et il se permettait même de tapoter du pied sur l'air de la musique. Il termina son affaire, tira la chasse après s'être nettoyé le popotin et très vite, se lava les mains alors que son téléphone avait rejoint la poche de son short jogging en coton gris. Il jeta un œil à son reflet, il avait des grosses cernes, c'était un truc qu'il avait toujours eu certes, mais depuis qu'il fumait de la weed, il avait l'impression de ne voir que ça de son visage. Il essuya ses mains, et puis passa ses doigts dans sa barbe, scrutant son visage qu'il trouvait particulièrement dégueulasse. Sa casquette à l'envers, il haussa les épaules et quitta la salle de bain. La musique était à fond, et il ne pu se retenir de chanter en playback sur les voix féminines, en prenant des airs de diva dans son couloir, comme s'il était Céline Dion au Caesar Palace de Las Vegas. C'était tellement kiffant, mon dieu, un vrai plaisir de vie de célibataire auquel il prenait de plus en plus goût. Enfin bon, ça aurait mentir que de dire que ça dérangeait Tallulah quand il mettait sa musique à fond et qu'il dansait et chantait dessus, bien au contraire, elle en était friande. Elle se mettait toujours à rire, et puis à le rejoindre. Enfin... ça c'était avant, quand ils étaient heureux ensemble, quand ils avaient des choses à partager, à se dire, qu'ils se comprenaient sans mal. Aujourd'hui, il n'en revenait pas de voir comment ils étaient l'un envers l'autre... Il se concentra sur la chanson, donnant toute son âme dans ses pas de danse approximatif, tournant sur lui-même et jouant avec sa casquette. Il adorait la pop-électro des années 90, c'était SON style de musique, celui qu'il aimait par dessus tout. Le jeune homme souriait de ses propres conneries, quand une autre chanson suivit la précédente « Two of Heart » de Stacey Q. Mon dieu... Il ne pu faire autrement que de danser des jambes, et puis d'imiter le robot bien évidemment et en rythme, sinon ce n'est pas drôle. Mais finalement, la chanson le soula vite, alors avec son téléphone, il zappa en bluetooth pour la passer, enchaînant alors sur « Warm in the Winter » de Glass Candy, une chanson assez connue, toujours des années 90 et qui était juste... tellement moderne pour son âge. Ayant vu son téléphone, il venait de voir que sa meilleure amie lui avait envoyé un message pour lui dire qu'elle serait bientôt là. Il sourit en le voyant, elle l'avait envoyé y'a cinq minutes, elle n'allait pas tarder. Il entra dans sa chambre pour sauter sur le lit afin de récupérer son chargeur de téléphone et puis fit un rouler-bourré sur son lit pour retrouver le couloir de tout à l'heure. Balançant sa tête sur le rythme de la musique, il ne tarda pas à descendre les marches et bien vite, s'aperçut que Dyv était entrée, des sacs de bouffe dans les mains. Il sourit alors de toutes ses dents quand elle l'appelait « Amor », parce qu'il aimait bien qu'elle l'appelle comme ça, davantage depuis qu'il était seul. Il s'approcha d'elle, passant un bras nu autour de ses épaules pour l'attraper contre lui. Il lui embrassa le front, instinctivement et lui lança « Ma plus belle... ça va et toi ? » demanda t-il alors. Elle avait l'air en forme, en tous cas, elle semblait rayonner. Il la garda un peu contre lui et marcha vers le salon, l'invitant avec lui. Il la laissa un instant, branchant son téléphone et baissant le son de la musique et puis il lui lança « tu tombes à pic, j'allais me rouler un gros joint sa mère » dit-il avec une grosse voix bourrue.

HRP : J'ai adoré ton post haha ! J'espère que ça va aujourd'hui? <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Lun 14 Aoû - 18:43

Voir Alex allait me faire du bien, j’ai besoin de me changer les idées, j’ai besoin de me retrouver dans ses bras, de profiter de ce moment à deux, j’espère qu’il va bien, je sais ce qu’il se passe avec sa femme et j’avoue qu’aujourd’hui, j’ai du mal avec elle, j’avais déjà du mal à lui faire confiance avant mais aujourd’hui c’est encore pire. Je ne la supporte plus, elle n’avait cas pas faire du mal à mon meilleur ami je pouvais me montrer teigne quand je le voulais, il suffisait de demander à mon cher mari pour qu’il confirme. Je ne comprenais pas comment elle avait pu lui faire ça, comment avait-elle pu le tromper avec le premier venu comme si pour elle tout était naturel mais il n’y a rien de naturel dans le fait de tromper l’homme ou la femme que l’on aime. Aujourd’hui, le doute m’habitait aussi à cause de Duncan, il avait promis qu’il m’aimait, qu’il n’y avait pas d’autres femmes dans sa vie, mais depuis que je l’avais vu avec cette blondasse. Après avoir été cherché de quoi manger, j’arrive très vite chez Alex, comme souvent, je ne prends pas la peine de frapper, j’ouvre la porte et je l’appelle. Alors qu’il arrive, un large sourire s’affiche sur mes lèvres, je ferme un cours instant les yeux alors qu’il m’embrasse sur le front « Maintenant que je suis avec toi ça… » Dis-je alors que je reste contre lui avant de le suivre dans le salon. Je dépose les sacs sur la table du salon et je me retourne vers lui alors qu’il parle de joint « Ouai ben ton gros joint Amor, t’ira le fumer dehors, je ne voudrais pas que ton ou ta filleule respire ta cochonnerie » J’affiche un large sourire, c’était une façon ou une autre de lui annoncer ma grossesse mais aussi qu’il sera le parrain de ce petit monstre. Je m’approche de lui et pose une main sur son torse « Fais pas cette tête-là Amor, j’suis sûre que tu seras un merveilleux parrain. » Je souris et dépose un baiser sur sa joue, pour moi, cela ne pouvait pas être autrement, Alexander serait un bon parrain quoi qu’il puisse dire tout comme Liz une bonne marraine j’en suis persuadée. Ils ont beau ne pas avoir d’enfants – pour le moment – qu’ils ne sont pas capables de protéger un petit bout qui ne demande que de l’amour. Je me colle contre lui, j’ai besoin de le sentir contre moi, bien que cela soit une bonne nouvelle, il n’en reste pas moins sur le fait que je me pose des questions sur mon mari « Bon aller tu te roules ton joint, je sers à boire et on va se poser un peu avant de manger ? » Je me détache de lui tout en souriant, on a le temps de parler du reste pour le moment, on a juste besoin de profiter un peu. Je vais chercher un verre que je remplis avec du jus et je ramène une bière à Alex. « Et voilà pour le plus beau ! » Je lui tends sa bière et m’installe à ses côtés venant poser ma tête sur son épaule alors qu’il roule son joint.

Spoiler:
 

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander McMathis
Membre de Pan

❖ Job : Professeur de Criminologie à l'Université de Seattle ainsi que Conseiller Profileur pour la Police de Seattle lorsqu'ils ont besoin de conseils.
❖ House : Dans une maison confortable en banlieue à South District


❖ Avatar : Billy Huxley
❖ En ville depuis : 10/08/2017
❖ Messages : 126
❖ Needles : 321

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Lun 14 Aoû - 19:48

La phrase qu'elle lui répondit l'inquiéta un peu, est-ce qu'elle s'était prit la tête avec Duncan ? Peut-être... il la regarda avec un air étrange alors qu'elle déposa la bouffe sur la table du salon, tandis qu'il baissait le son de la musique. Et lorsqu'il parla de se rouler un joint, Alexander bugua. Clairement. Il s'arrêta un instant et puis se tourna vers sa meilleure amie, arquant un sourcil. Est-ce qu'il avait bien entendu ? Il était sous le choc, il n'y croyait pas. Devyn était enceinte ? Hein ? Et elle lui disait ça comme si c'était pour lui demander du sel, mais quoi ?! Il se redressa et lança « Hein ? T'es enceinte ? T'es sérieuse ? » et en voyant son visage, il comprit, il se redressa alors en passant ses mains sur son visage, un sourire immense sur ses lèvres et très vite, il prit Devyn dans ses bras pour la soulever et la faire tourner dans les airs. « Mais putain Devyn c'est génial !!! » hurla t-il dans la maison en éclatant de rire comme un mec tout simplement heureux. Elle avait parlé d'être le parrain, est-ce que c'était vraiment sérieux ça aussi ? Il riait aux éclats, souriant autant que son visage le lui permettait. Il reposa Devyn sur le sol et très vite la prit dans ses bras, passant ses larges bras tatoués autour de ses épaules, en profitant pour embrasser sa tempe au passage, à plusieurs reprises. « Félicitations !! Putain j'suis trop sous l'choc, tu me dis ça comme si c'était banal là grande folle ! » rigolait-il. « C'est ouf putain !!! C'est tellement génial putain j'suis trop heureux !! » lança t-il alors en reculant un peu de sa meilleure amie. Ses mains passèrent encore sur son visage, il fixait sa meilleure pote en souriant largement, les yeux tout écarquillés. Il était tellement heureux, il n'en revenait pas. C'était une merveilleuse nouvelle, qui lui faisait incroyablement plaisir, c'était un fait. Devyn et Duncan s'étaient mariés la même année que lui et sa femme, et ils allaient avoir un enfant, c'était un truc de malade ! Il était tellement heureux pour eux, pour elle. Il ne pu s'empêcher de penser, pendant une demie seconde à son propre cas, le fait que c'était CE sujet précisément qui avait poussé sa femme à aller voir ailleurs -entre autre. Mais clairement, il était trop heureux pour etre jaloux, ou même triste. Il était trop heureux, sincèrement ! « Je vais être tonton et parrain ?! » demanda t-il en tant que confirmation à ce qu'elle avait dit. Elle était sérieuse ? Il allait vraiment être le parrain de leur enfant ? Putain.... rien n'aurait pu lui faire plus plaisir que ça... Il sentie l'émotion s'emparer de son corps et avant de verser sa larme, il reprit Devyn contre lui, pour la serrer contre lui, bien plus tendrement. Il se recula et lui embrassa le front et bien évidemment, baissa son regard au ventre de sa meilleure amie, comme si ça pouvait se voir, mais non, il était sûrement trop tôt. Depuis combien de temps était-elle enceinte ? Depuis combien de temps elle le savait ? Est-ce qu'ils avaient parlés des prénoms ? Mon dieu, il était tout excité, comme une vraie petite pucelle qui découvre une verge pour la première fois. Ils finirent tout de même par se décoller, et Alex passa ses mains sur son visage, essuyant au passage des bébés larmes qu'il ne voulait pas montrer à Devyn, et heureux, il prit sa petite boite magique afin de se rendre vers la terrasse, alors que Devyn allait à la cuisine. Alex s'installa sur les marches de sa terrasse et commença à effriter sa weed à l'intérieur de sa paume, alors que sa meilleure amie arriva avec une bière « tu sais comment me parler » rigola t-il alors. Il prit son collage, mit son tabac, posa sa weed dessus, plaça le toncard et puis commença à rouler avant de dire « et ça fait combien de temps là ? » demanda t-il en souriant de toutes ses dents, sentant le visage de Devyn contre lui. Il ne tarda pas à lui donner un petit mouvement d'épaule pour la faire remuer telle une douce vague et plaçant le joint entre ses lèvres, il lança « en vrai j'suis tellement heureux Dev' putain... » ouais, enfin une bonne nouvelle. Enfin un truc positif. Un truc qui allait peut-être l'aider à remonter la pente de tout ça ? Ouais, sûrement, en tout cas, il était plein d'espoir et de joie. Finalement, le joint pas encore allumé, il se leva pour aller s'asseoir sur la table de salon de jardin, loin de Devyn « tu restes où tu es, j'veux pas intoxifier mon filleul » rigola t-il. Il ne pu se retenir avant de s'installer, à faire quelques petits sauts dans le vide, trop heureux de la nouvelle encore. Et une fois installé, il alluma son joint, crachant la première taffe conséquente en formant des ronds.

HRP : Oh yeeeeees ! PUTAAAAAAAAIN **
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Mer 16 Aoû - 15:39

Mon cœur est lourd, je me pose énormément de questions sur mon couple et si je m’étais trompée qu’il avait réellement une maitresse et qu’il m’avait menti. J’en ai marre depuis quelques jours, j’ai l’impression que je vais finir par éclater. J’espère me tromper qu’il a toujours été clean comme il me l’a promis que ce n’est que mon imagination qui me fait faut bon et puis là ça devrait changer non ? lui qui me demandait un enfant et que jusqu’à peu je lui refusais. Aujourd’hui, ce petit être poussait en moi et j’espérais que cela signe a rédemption de mon couple. Alors que je suis avec Alex, il me parle de joint, sans réfléchir j’y vais du tac au tac et je lui balance que je suis enceinte mais aussi que j’aimerai qu’il soit le parrain de ce petit être. Je rigole alors qu’il demande si je suis sérieuse, je fais oui de la tête et sans plus attendre il me soulève dans les airs, mes bras autour de son cou, je rigole, qu’est-ce que ça fait du bien. Après quelques secondes, je me retrouve de nouveau au sol pour venir me blottir dans ses bras alors qu’il m’attire contre lui, ma tête se pose délicatement sur son torse tout en souriant une fois de plus. Je suis heureuse de voir que cela lui fait plaisir « Contente que cela te fasse plaisir Amor… Ben après tu me connais, je ne suis pas à faire de jolies phrases, déjà que je ne sais même pas comment je vais l’annoncer à mon mari… Enfin quand il sera de retour.. » je continue de sourire même si cette fois-ci il est un peu plus crispé que les autres mais je reprends le dessus assez rapidement posant mes yeux sur mon meilleur ami, il a l’air de ne pas en revenir, d’être autant sous le choc qu’heureux mais je sais aussi que cela était un sujet assez houleux entre lui et sa femme. Enfin c’était compliqué leur histoire. Je rigole à sa remarque et je m’approche de lui « Oui idiot tonton et parrain enfin si tu acceptes le rôle » En réponse, je me retrouve contre lui, mes yeux se ferment un court instant avant de le sentir se détacher pour regarder mon ventre, c’était beaucoup trop tôt pour voir quoi que ce soit « Tu sais qu’il va falloir encore attendre quelques mois de me voir ressembler à une baleine » Je rigole encore car je sais que le regard que je vais porter sur cette grossesse n’a rien à voir avec le fait de ressembler à n’importe quel cachalot. J’ai hâte de voir mon ventre s’arrondir et le sentir bouger en moi. Je lui propose d’aller chercher à boire pendant qu’il prépare son joint, je pars dans la cuisine prenant une bière et du jus de fruit. Je lui tends la bouteille et je m’installe à ses côtés venant à poser ma tête sur son épaule. « j’en suis à bientôt deux mois » je reçois son coup d’épaule et je souris tout en me redressant, je le regarde se lever et s’installer sur la table après avoir sautillé, je l’observe pendant un petit moment silencieusement « Bon et toi Amor comment ça va ? Et pas de bla-bla sinon je te botte ton jolie petit cul et tu sais de quoi je suis capable » Je bois une gorgée de mon verre de jus de fruits tout en laissant mon regard sur l’homme face à moi.


HRP : Razz ♥️

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander McMathis
Membre de Pan

❖ Job : Professeur de Criminologie à l'Université de Seattle ainsi que Conseiller Profileur pour la Police de Seattle lorsqu'ils ont besoin de conseils.
❖ House : Dans une maison confortable en banlieue à South District


❖ Avatar : Billy Huxley
❖ En ville depuis : 10/08/2017
❖ Messages : 126
❖ Needles : 321

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Mer 16 Aoû - 17:52

De ce qu'elle était en train de dire, Duncan n'était pas encore au courant ? Meeeerde ! Alex l'était donc avant lui ? Putain... il ne pu se retenir de poser sa main sur sa bouche face à cette réalité, m'enfin bon, Devyn et lui, c'était plus qu'une amitié banale. Il la connaissait depuis ses dix-sept ans, elle était sa meilleure amie, l'adolescente avec laquelle il avait grandit, avec laquelle il avait fait ses premières soirées, avec laquelle il avait fait ses premières conneries -un peu comme son cousin en fait. Mais du coup, ça remontait à dix ans maintenant. Il l'avait connu une année avant sa femme, et ils s'étaient mariés la même année, ce qui avait été assez drole mais chiant au niveau de l'organisation, il fallait bien l'avouer. Une fois dehors, alors qu'il fumait tranquillement son joint, il ne pouvait cesser de la regarder, un immense sourire aux lèvres, il était sincèrement heureux pour elle, vraiment. Et puis finalement, elle lui demanda comment ça allait. Le beau brun soupira en se grattant la tempe, tenant le joint entre ses doigts. Comment ça allait, et fallait répondre sincèrement ? « J'sais pas, franchement » commença t-il en soufflant sa fumée. Devyn était l'une des rares personnes à qui il se confiait autant, autant avec son cousin, ou même Nono ; c'était encore différent, il ne se confiait pas de la même façon. Avec elle, il pouvait parler franchement et dans les détails, sans peur de paraître pour un faible, un tocard, ou encore autre chose. « On s'est vu avec Tallulah l'autre jour, ça s'est mal passé encore... franchement, on n'arrive pas à discuter, on n'y arrive pas... j'arrive pas à la regarder dans les yeux, elle... elle me dégoûte quoi... » lança t-il franchement. « Et puis j'me dis que même si je lui pardonne, tout a changé maintenant, ça n'est plus notre histoire, ça en sera une nouvelle, qu'on va devoir tout reconstruire après ça et je lui en veux parce que moi j'aimais nos neuf années ensemble... » et c'était d'ailleurs ça le problème. Il ne se rendait pas compte de ce qui n'allait pas pendant ces neuf années, pour lui, tout allait « bien ». Devait-il lui parler de Liz ? De cette fille qu'il avait rencontré et avec laquelle il baisait sauvagement et qui lui faisait perdre la boule ? Elle allait lui dire que c'était de la merde, que ça ne servait à rien, que ça mettrait juste plus de complications dans une situation déjà bien compliquée et ça, il le savait. Mais il ne voulait pas le lui cacher, et il avait besoin qu'elle lui dise s'il faisait de la merde. « Dev' j'dois t'parler d'un truc » sourit-il comme un enfant fier, et peureux en même temps. Il tira une latte qu'il lâcha en rond avant de reprendre « j'ai rencontré une meuf » avoua t-il comme un aveux prêt à se faire taper par sa meilleure amie. « Ouais je sais, c'est pas bien, j'suis marié bla bla. Elle s'est pas privé l'autre hein. Et puis cette fille... putain Dev' cette fille c'est tellement mon style, c'est tellement simple... y'a pas... toute la merde du couple quoi... » et en disant ça, il comprenait bien que ouais, c'était chouette parce qu'ils n'étaient pas ensemble et que si ça changeait, ça ne serait plus aussi « beau », ni « parfait » : cela voulait-il dire que leur relation était destinée à être telle qu'elle, à tout jamais ? Peut-être dans le fond... Il allait s'abstenir de dire qu'elle était la meilleure femme qu'il ait baisé de sa vie, de un, parce qu'il respectait quand même un peu sa femme ; et puis que bon, il se voyait mal lui dire ça, ils n'en étaient pas encore à s'dire ça. Pour le moment, il lui avait juste dit qu'ils se voyaient, sans préciser ce qu'ils faisaient, mais si elle demandait plus de détails, ouais il lui dirait, il ne lui cachait rien.

HRP : Je les kiffe de ouf. <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Ven 18 Aoû - 16:33

Avec les voyages de mon mari dernièrement, j’ai préféré être sûre avant de lui annoncer et maintenant que c’est le cas, je n’ai qu’une hâte qu’il rentre même si en moi un doute persiste, je ne sais pas ce qu’il va se passer, je me demande si cette femme qu’il appelle sa secrétaire sera une fois de plus avec lui. Je ne supporte pas de le savoir avec elle, je n’ai aucune confiance en cette femme. Est-ce là mes hormones qui commencent à travailler c’est bien possible, je ne suis même pas sure. M’enfin pour le moment mon regard se pose sur l’homme face à moi, je lui souris, mais je le perds rapidement alors qu’il me dit qu’il ne sait pas, je fronce le nez, cela ne me plaît guère de l’entendre parler comme ça. Depuis que l’on se connait, cela a toujours été ainsi, le savoir triste, en colère ou tout autres sentiments négatifs ne me plaisait guère et parfois cela me faisait mal. Alexander est l’une des rares personnes que je ne supporte pas de le voir autrement qu’heureux. Quand il avait rencontré sa femme, j’étais heureuse pour lui, je trouvais qu’ils formaient un beau couple, aujourd’hui, je la hais presque de lui avoir fait tant de mal. Je n’arrive pas à la regarder sans ressentir cette amertume qui me donne envie de lui faire payer le mal qu’elle a fait à l’homme que je considère bien plus que mon meilleur ami. Je lève les yeux vers lui alors qu’il me parle de sa femme, je soupire mais je le comprends, je n’ai pas vécu ce genre de chose avec mon mari – du moins pas que je sache – mais il ne sait pas certaines parties de mon couple, il sait que j’ai fait du trafique d’armes avec mon père mais il ne sait pas les raisons qui ont fait au départ que j’épouse Duncan, j’ai toujours eu peur de ce qu’il aurait pu faire et je ne voulais pas qu’on s’en prenne à mon meilleur ami. C’est assez compliqué tout et malgré les doutes en moi, j’aime mon mari et aujourd’hui j’ose croire que nous c’est pour la vie. « Pour le moment c’est trop frais pour que tu arrives à lui parler presque normalement, sa trahison est ancrée en toi Amor. Quoi qu’il se passe, tu auras toujours un doute au plus profond de toi qu’elle recommence si vous finissez par revenir tous les deux. Mais Amor fais-moi la promesse que tu ne la laisseras pas te refaire du mal sinon je te jure que je m’occuperai personnellement de son cas et tu sais de quoi je suis capable » Je garde mon sourire d’ange mais il sait très bien que je ne rigole pas, nos dix années d’amitié nous ont permis de nous connaitre presque parfaitement. Je sais au fond de moi qu’aujourd’hui, je ne pourrais pas faire ma vie sans lui dedans même si je sais que mon mari peut se montrer jaloux de notre relation. Je bois un peu de jus de fruits détournant mon regard sur le jardin, je pense à Duncan et je finis par soupirer. C’est Alex qui me ramène vers lui, je fronce les yeux alors qu’il dit vouloir me parler d’un truc. Je suis assez surprise mais je l’écoute, il parle d’une femme qu’il a rencontré, je l’écoute me parler d’elle et à force je ne suis pas stupide pour ne pas voir qu’il tient à elle plus qu’il ne pourrait le dire. Si son couple aurait été dans une autre situation, je lui aurais sauté dessus pour lui faire comprendre que c’est la pire connerie qu’il est entrain de faire mais là, à mes yeux ce n’est pas le cas rien n’est normal. « Amor… J’ai rien à te dire sur le bien ou le mal de cette liaison que tu as avec cette femme. Comme tu dis, cette connasse a fait pareil avant toi et puis vous n’êtes plus ensembles avec Tal alors à quoi bon te torturer, profite de ce que tu as et tu verras où ça vous-même. Tu te rendras compte par toi-même si c’est Tal que tu aimes ou cette belle inconnue. » La surprise n’est pas là après tout c’est un homme avec ses désirs et ses envies tout comme toutes femmes, c’est tout simplement la vie et rien de plus. Bon il faut dire que de loin, je garderai un œil sur tout ça simplement parce que je l’aime et que je ne veux que son bonheur.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander McMathis
Membre de Pan

❖ Job : Professeur de Criminologie à l'Université de Seattle ainsi que Conseiller Profileur pour la Police de Seattle lorsqu'ils ont besoin de conseils.
❖ House : Dans une maison confortable en banlieue à South District


❖ Avatar : Billy Huxley
❖ En ville depuis : 10/08/2017
❖ Messages : 126
❖ Needles : 321

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   Ven 18 Aoû - 18:56

Devyn parlait de doutes, de la peur de se dire que Tal pourrait recommencer, sauf que non. Il savait que s'ils décidaient de se battre pour leur couple, il ne voudrait pas tout recommencer avec les casseroles du passé, il voudrait repartir sur du neuf et c'était justement ça qui coinçait. Il ne voulait pas tourner la page sur leurs neuves années ensemble, il ne voulait pas non plus lui pardonner pour le moment alors c'était pour ça qu'il ne faisait rien, qu'il l'évitait, qu'il ne voulait pas la voir. Ca lui faisait mal, c'était sa femme, sa moitié, la fille qu'il aimait depuis l'adolescence, mais c'était ainsi. Le cœur a ses raisons, que la raison ignore, n'est-ce pas ? Il sourit quand elle parla de s'en occuper soi-même. Mais il ne pu se retenir de lui dire « tu sais tout comme moi que le mariage c'est difficile... on se laisse aller, on oublie de dire qu'on aime l'autre, on... on ne fait plus attention aux détails... j'ai ma part de responsabilité, je sais que j'ai merdé aussi de mon côté et qu'elle n'est pas la seule fautive dans cette histoire... » commençait-il. Il ne voulait pas l'excuser, mais il venait de comprendre ça, ils étaient deux. Et ils avaient foiré leur mariage à deux, ensemble. « j'ai pas vu qu'elle... qu'elle souffrait autant de ne pas tomber enceinte... j'ai pas prêté plus d'attention que ça à ça... et elle était malheureuse... après je l'excuse pas ; elle ne m'en a pas parlé et j'trouve que c'est là le vrai souci. Elle... elle ne m'en a pas parlé Devyn... j'sais pas, on s'disait tout, on était tellement proches... j'arrive pas à comprendre où ça a commencé à foirer en fait... » lançait-il sincèrement, tout en fumant son joint. Les effets de cette drogue végétale commençaient à se faire ressentir, son corps était plus détendu, il parvenait à discuter de ce sujet, sans s'énerver, sans sentir la colère monter et puis aussi, tout simplement : il en parlait. Le joint faisait parler, c'était bien connu. « Le truc, c'est que j'suis face à une situation qui est complexe. J'ai ma femme, et c'est soit on se sépare ; soit on oublie tout et on recommence mais j'ai aucune envie d'oublier nos années ensemble, c'était notre histoire, tu vois ? Et j'me sens incapable de lui pardonner pour le moment non plus... et pendant que j'attends de savoir si je peux lui pardonner... il y a cette fille sublime, avec qui... j'me sens bien et... et putain, je sais que je commence à m'attacher à elle et ça pue. Parce que je suis marié, parce que même si on prend le risque de se séparer avec Tal, on est encore ensemble, tu vois ?... » il parlait sincèrement, vidant son sac et ça lui permettait aussi d'y voir plus clair, d'une certaine façon. « et je peux pas comparer Tallulah à cette fille... c'est différent, ça n'a rien à voir. Y'a a une avec laquelle j'ai grandis, j'ai traversé tellement de choses et ouais, on est dans une mauvaise passe, mais le mariage ça sert à les dépasser, non ? » il chercha le regard de sa meilleure amie avant de continuer « et puis pour l'autre fille... c'est différent, et je sais que cette nouveauté est excitante, mais j'veux pas m'induire en erreur parce que c'est tout nouveau, tout beau et puis bon, on s'promet rien non plus... j'veux dire, j'pense même pas qu'elle voudrait faire un truc avec moi... et j'en suis pas encore là de toute façon » ouais, c'était franchement bien compliqué tout ça quand même... Mais ça lui faisait du bien d'en parler à Devyn, elle connaissait tout de lui, tout de son histoire, de ses réactions, de ses ressentis. Elle pouvait bien le conseiller.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alex & Devyn ♦ With you it's so simple to be me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: 
Allons à Seattle
 :: South district :: Rps Terminés
-
Sauter vers: