AccueilAccueil  PublicationsPublications  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Javier ♦ Le bonheur finit toujours par arriver quand on s'y attend pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Javier ♦ Le bonheur finit toujours par arriver quand on s'y attend pas   Lun 24 Juil - 14:29

Assise dans le canapé, je regarde l’enveloppe que j’avais récupéré au laboratoire la veille, je n’ai pas encore eu le courage de l’ouvrir… J’ai surtout peur d’être déçu de ne pas être enceinte, que tout ça ne soit qu’illusion. J’aimerai l’être, pouvoir dire que notre vie va changer, prouver à mon père que ce qui me lit à mon mari n’est que sincère et non ce qu’il peut penser. J’aimerai qu’il me croie quand je lui dis que Duncan ne me trompe pas, qu’il est sincère dans ses sentiments. Il n’a pas besoin de savoir qu’avant nous étions ‘’en guerre’’ qu’on ne savait pas faire mieux que de se disputer… Aujourd’hui c’était différent, bien sûr on ne sera jamais un couple parfait déjà par ce qu’il fait en dehors des boutiques mais aussi par notre caractère de merde… J’attrape mon téléphone pour regarder l’heure, il va falloir que j’aille faire des courses afin de faire le repas pour mon père, comme toutes les semaines, il vient manger avec moi, c’est rentré notre petit rituel comme le fait de s’envoyer des sms tous les jours, au moins pour savoir s’il va bien. Je soupire et j’attrape la lettre, je l’ouvre rapidement et je finis par lire ce qu’il y a d’écrit… TEST POSITIF… Je relis plusieurs fois et je souris, j’ai l’impression d’avoir l’air d’une conne, je suis heureuse et il va falloir que j’attende demain soir pour l’annoncer à mon cher mari qui est en déplacement pour deux jours pour trouver un nouveau fournisseur. J’ai à ce moment précis l’impression d’être une gamine qui vient de recevoir son premier jouet, je ne pensais pas ressentir ce que je ressens à ce moment précis, être mère et offrir cette possibilité à mon mari est l’une des plus belles choses que je pouvais imaginer. Je range l’enveloppe et je file rapidement faire les courses et que je prenne rendez-vous avec le gynécologue. Maintenant il va falloir que je fasse attention, plus d’alcool aussi, c’était vrai que j’aimais bien boire un petit verre de whisky avec mon mari ou mon père, je trouverai autre chose comme le jus de litchi. Au magasin, je prends tout ce qu’il faut et je finis par tomber par deux petits cadeaux, l’un écrit papy et l’autre un petit body fort comme papa.. Je souris, j’ai trouvé comment l’annoncer aux deux hommes de ma vie. Je rentre à la maison et je m’atèle au repas. Très vite mon père arrive, je souris alors qu’il frappe, je vais ouvrir et je me blottis dans ses bras. « Papa, je suis contente de te voir » Quand il est là, je suis comme une petite fille, mon père est mon héros… Je m’écarte de lui et le laisse entrer « Tu nous sers un verre, le temps que j’arrête la cuisson… » Je ne voudrais pas que cela brûle, je prends vite fait la direction de la cuisine et hurle « Par contre pas d’alcool pour moi s’il te plait, il doit avoir la bouteille de jus de litchi sur la table » J’arrête tout et je reviens vite vers mon père. « Alors comment te sens-tu ? ça va ? » Oui je préfère savoir s’il va bien avant de lui annoncer, j’avoue que je suis impatiente et je sais qu’il sera aussi difficile de ne rien dire à Duncan quand il appellera dans la journée.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Javier Torres
Membre de Pan

❖ Job : Officiellement, Javier est propriétaire d'un restaurant qui fonctionne bien. Officieusement, il est trafiquant d'armes et gère un grand réseau à Seattle.


❖ Avatar : Hugh Jackman
❖ DC : Sohaan Fitzgerald
❖ En ville depuis : 21/07/2017
❖ Messages : 57
❖ Needles : 60

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Javier ♦ Le bonheur finit toujours par arriver quand on s'y attend pas   Lun 24 Juil - 15:18

Penché sur le rebord de sa fenêtre, le regard posé sur les alentours de sa villa luxueuse, Javier tirait allègrement sur la cigarette qu’il tenait entre ses doigts. La fumée était pourtant proscrite, dans son état, mais il s’en moquait éperdument. Il ne prendrait aucun plaisir si son existence n’était pas dangereuse. Depuis toujours, ça avait été ainsi pour lui. Il n’allait pas changer ; pas même pour des recommandations médicales. Ce serait, incontestablement, se moquer de son monde. C’est alors qu’une silhouette, enveloppée dans un drap blanc, s’approche de lui et l’embrasse dans le cou. Il s’agit de sa dernière conquête de la soirée d’hier. Il lui porte à peine attention. Avec lui, cela fonctionne ainsi : pas de sentiment, ni de belle promesse. Il prend, il donne et il reprend aussitôt. La jeune femme le sait ; c’est une régulière. Alors, sans rechigner et sans cérémonie, elle se dirige vers la salle de bain pour y prendre une douche. Le cinquantenaire écrase sa clope et la rejoint, pour quelques minutes supplémentaires de corps à corps. Puis, une fois qu’il a terminé, il la laisse se rhabiller et continue de se savonner. Elle s’éclipse, sans un mot. Pas même un « au revoir ». Parce qu’elle sait pertinemment que malgré tout ce qu’elle prétend, elle retombera dans ses filets. Et lui, ça le fait rire doucement. Ceci dit, il n’a pas le temps de se relaxer plus que de raison. Il a un repas important, aujourd’hui. Alors il se prépare, enfile sa chemise blanche, son pantalon noir et ses chaussures assorties. Il s’échappe de sa villa, sous l’oeil attentif de ses vigiles. C’est son chauffeur, un fidèle collaborateur, qui se charge de le conduire à destination. Il déambule jusqu’à la porte d’entrée et frappe, patientant le temps que sa fille arrive. Une fois qu’elle lui ouvre, elle ne peut s’empêcher de se coller contre son corps meurtri de vieux père. « Papa, je suis contente de te voir » Il profite de l’instant, ferme légèrement ses paupières et sourit du coin de ses lèvres. « Moi aussi, minha princesa » Dit-il en humant son parfum. Elle a changé, sa petite fille. C’est, désormais, une véritable femme. Alors, Javier entre dans sa demeure et se dirige avec elle jusque dans la cuisine. Ca sent bon et ça ouvre aussitôt l’appétit du vieil homme. « Tu nous serres un verre, le temps que j’arrête la cuisson... » Il se tourne vers sa progéniture, tentant de deviner ce qu’elle a préparé. Il hoche la tête, de façon positive. « D’accord. » Sans attendre, Javier se dirige vers le bar où sont rangés les bouteilles d’alcool fort. Ordinairement, c’est ce qu’ils boivent ensemble : un bon whisky. Toutefois, en arrivant à la hauteur des précieux pots de verre, la voix de Devyn l’interpelle. « Par contre pas d’alcool pour moi s’il te plait, il doit avoir la bouteille de jus de litchi sur la table » Javier la regarde, intrigué. Il fronce ses sourcils et plisse son nez, lorsqu’il découvre l’infâme boisson posée sur la table, comme annoncé par son enfant. Cela ne lui ressemble guère. « Depuis quand tu bois ce truc infecte ? » Ne peut-il s’empêcher de grommeler, sur un ton désapprobateur. Ceci dit, Devyn change de sujet aussitôt. Une ruse ? Possible. Mais Javier n’y prête pas la moindre importance. Ce qui compte, c’est d’être présent pour sa fille. « Alors comment te sens-tu ? ça va ? » Il attrape la bouteille de whisky et celle de l’immondice, tout en écoutant sa question. Elle fait, sans nul doute, référence à sa crise cardiaque d’il y a plusieurs semaines. Javier aurait pu mourir, ce jour-là. Comme tous les jours que Dieu fait. Cependant, il s’en fout. Il n’aurait jamais cru devenir, déjà, aussi vieux. Cinquante années, c’est long. Il préfère alors en rire. Il attrape deux verres dans l’armoire et regarde Devyn. « Tout va bien. Je me porte comme un gigolo de vingt piges. » Une très belle allusion à ses conquêtes d’un soir, qui ne font que passer. Un détail que sa fille préférerait sans doute ignorer – mais elle n’est pas dupe. Il sert alors les boissons, tout en l’observant du coin de l’oeil. « Et toi alors ? Tu m’as l’air en forme. » Demande-t-il, d’une voix calme et douce.

_________________

   
Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Javier ♦ Le bonheur finit toujours par arriver quand on s'y attend pas   Sam 29 Juil - 18:02

La nouvelle vient de tomber, je suis enceinte, je suis heureuse, je sais que cela va etre une bonne chose pour moi, pour nous alors pourquoi j’ai encore ce pincement au cœur depuis que je l’ai vu avec sa secrétaire. Je n’ai pas confiance en elle, je ne sais pas pourquoi mais j’ai une mauvaise impression. Après voir fait les courses et préparer le repas, j’attends mon père, j’ai hâte de lui annoncer la bonne nouvelle, j’espère que cela ne va pas l’achever et va tout simplement lui faire comprendre que Duncan même... Normalement… Je soupire et voilà enfin que ça sonne, je cours presque pur aller ouvrir la porte, mon cœur est rempli de joie alors que je me blottis contre lui. Je souris à sa remarque et je le laisse rentrer. Je lui demande de nous servir un verre alors que j’arrête la cuisson, je lui crie de ne pas me servir d’alcool et je fais comme ci je n’avais pas entendu sa question. Je change complètement de sujet pour savoir comment il va. J’ai besoin de savoir avant de lui annoncer quoi que ce soit, je n’ai pas envie qu’il refasse une attaque. Je le rejoins alors qu’il est entrain de nous servir à boire. Je souris alors qu’il me répond, je ne suis plus étonnée de rien avec lui-même si j’avoue que connaitre la vie sexuelle de mon père, je m’en passerai bien. « Je vais bien » J’attrape mon verre tout en souriant et je fais cogner nos deux verres « à nous ! » je m’installe dans le canapé et attends qu’il fasse de même, je ne suis pas bonne pour attendre quand j’ai quelque chose à dire, ça va être dur d’attendre demain pour l’annoncer à Duncan, j’espère qu’il ne sera pas fatigué sinon ça va être assez difficile de tout lui dire, quoi que j’irai directement à la boutique afin de le récupérer et je lui annoncerai là-bas. Je pose ma tête sur l’épaule de mon père, j’aime ce contact, j’aime l’avoir pour moi toute seule, retrouver ses moments que nous avions avant mon mariage. J’attrape le petit paquet avec le t-shirt bébé où il pourra lire l’inscription ‘’le meilleur c’est papy’’ « Tiens c’est pour toi » Je ne bouge pas plus que ça et le laisse ouvrir, j’avoue qu’à ce moment précis j’ai un peu peur de sa réaction. J’espère juste qu’il ne se sera pas faché car je sais qu’il s’en veut pour Duncan et même si je lui en ai voulu les premiers temps, aujourd’hui, je lui étais reconnaissante de m’avoir fait rencontrer mon grand amour.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Javier ♦ Le bonheur finit toujours par arriver quand on s'y attend pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Javier ♦ Le bonheur finit toujours par arriver quand on s'y attend pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'alcool fait presque le bonheur (pv Raphaël ) - TERMINE
» On est toujours dérangé quand on ne le veut pas! [Valentin]
» La vie est une partie d'échec dans laquelle le roi finit toujours par mourir... [Pv Edwin]
» L amour vient toujours au moment ou on ne l attend pas (PV Coeur de Nuit)
» [HOT] Le problème avec le temps c’est qu’il finit toujours par s’écouler. ▬ Jéricho Stride. **

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: Rps terminés-
Sauter vers: