AccueilAccueil  PublicationsPublications  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   Mer 28 Juin - 18:27

Assis devant mon père, je bois doucement mon thé, mon père est mon héro, celui qui a fait de moi la femme forte que je suis. Mon cœur se serre dans ma poitrine alors que je sais que l'inévitable arrive. Cela fait des jours que j'y réfléchis pour le bien de mon couple, jusqu'à aujourd'hui, j'ai toujours refusé d'arrêter de vendre des armes mais aujourd'hui, je savais ce que je voulais et j'espérai que mon père comprenne. Je lui explique, je lui dis tout ce que j'ai sur le cœur sans pour autant parler des disputes qui nous animaient jusqu'à peu de temps avec mon époux, il n'a pas besoin de savoir cela, il ne doit connaître que ce qui m'anime aujourd'hui, l'amour que je porte à mon mari. Je pensais qu'il serait d'accord, qu'il comprendrait mais il s'en porte et depuis bien longtemps, j'ai l'impression de revenir des années en arrière quand je faisais des bêtises et qu'il me grondait. Je ne sais plus quoi dire face à lui et je finis par reprendre la conversation, lui dire que rien ne me fera changer d'avis, même si j'aime mon père plus que tout, je veux que mon couple fonctionne, je ne supporterai pas de perdre l'homme de ma vie. La discussion avec mon père est houleuse mais il finit par comprendre, je l'espère, je peux voir qu'il n'aime pas mais tant pis ça sera comme ça et puis me voir heureuse finira par le rendre heureux, je pense. Je ne finis pas mon thé et je pars, je quitte la maison de mon père, je prends la voiture mais je ne rentre pas de suite à la maison, je veux faire les choses bien, et je vais faire les courses afin de concocter un petit repas pour mon mari. Au magasin, j'ai la tête ailleurs, je repense à tout ce que mon père m'a dit et je suis obligée de passer plusieurs fois dans les rayons afin de ne rien oublier. Je finis par rentrer et je m’attèle à la tâche, je prépare tout ce qu'il faut pour mon mari, des petits fours pour l'apéritif, une entrée à base de saumon et de saint-jacques, son plat préféré et un petit dessert léger et sucré. Tout est parfait pour une soirée tranquille mais aussi une soirée différente des autres. Une fois à la maison, j'envoie quelques sms à mon mari, je veux savoir s'il va rentrer tôt ou non. Je l'informe que je dois lui parler, je sais qu'il ne s'attend pas à ça, j'ai été clair sur ce sujet mais comme on dit y'a que les con qui ne changent pas d'avis. Je souris alors que je lis ses sms, il est en route, la table pour deux est mise et dans le salon tout est prêt pour l'apéritif. Je monte dans la chambre et je me change, passant une robe légère de couleur blanche, je ne mets pas mes talons, je préfère rester pieds nus, à la maison j'aime être à l'aise. Après avoir tout vérifié, je vais sur la terrasse, j'ai besoin de prendre l'air, j'ai besoin de faire le point sur tout ce qu'il s'est passé avec mon père, cela m'a fait mal et je sais qu'il va me falloir du temps avant de pouvoir oublier ce qu'il m'a dit. Je suis songeuse alors que je suis assise sur l'un des fauteuils de la terrasse. J'ai besoin de mon mari, de savoir qu'il sera content de ma décision même si j'aimerai lui demander une chose... Je ne sais pas comment il va réagir, je n'ai vraiment pas envie de me prendre la tête avec lui pas ce soir, je veux juste passer une bonne soirée même si je me doute qu'il y aura quelques tensions... Je l'entends ouvrir la porte et j'essaie de sourire, je rentre dans la maison et je lui souris « Bonjour toi ! » Je m'approche de lui et l'embrasse amoureusement avant de me blottir quelques secondes dans ses bras, cela me réconforte, je lève les yeux vers lui et lui souris « Ta journée a été bonne ? » Je suis curieuse de savoir si tout s'est bien passé, ça serait déjà une bonne chose...

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   Mar 4 Juil - 6:15

Je dois faire passer des entretiens d’embauches, cela me soule, je n’aime pas cela tout simplement. Pourtant, je n’ai pas le choix ma dernière secrétaire nous a quitté, larguée par son compagnon, elle a décidé de retourner vivre à Boston d’où elle est originaire. Je fais passer un premier candidat, cela reste correct entre nous mais, il n’a pas le profil que je désire. Il me faut une personne qui sache s’occuper d’une caisse au cas-où, il y aurait beaucoup de monde dans le magasin. Le second candidat est nettement mieux, compétant, jeune, dynamique, il a les qualités que je recherche. Il en va de même avec la troisième personne, cette fois c’est une femme. La mienne va exploser si je l’engage, je sais que Dev est aussi jalouse qu’une tigresse et pourtant… elle est la plus qualifiée. Je vois encore trois autres personnes qui ont des curriculums qui sont susceptibles de me tenter. Je suis certain désormais que cela va se jouer entre l’un d’entre eux et ma troisième candidate. J’ai vu tout le monde avant midi. Je prendrai la décision après-demain au plus tard. J’ai besoin de ce temps pour relire mes notes, les cv et repenser à ce qui peut être apporté à l’équipe. Il faut aussi que je pense à mon couple, Devyn est la femme de ma vie et je ne veux plus de dispute entre nous. Je lui ai enfin avoué mes sentiments l’autre soir après une dispute assez phénoménale qui s’est terminée au lit comme toujours. Cette fois, nous n’avions pas baisé pour baiser mais nous avions bien fait l’amour. Bref, le reste de la journée se passe plutôt rapidement et j’ai même le temps d’échanger des textos avec mon épouse. Elle souhaite me parler, je suis intrigué mais, rien ne filtre. Ma curiosité devra attendre avant d’être assouvie. Je suis curieux et anxieux à la fois, la chaleur me tue et évidemment ma berline allemande est restée en plein soleil, c’est un four dedans. De plus, je porte du sombre comme toujours. Je ne peux que rarement passer un costume clair. Je trouve cela trop salissant et les jeans ne sont pas tellement ma tasse de thé pour travailler même s’il m’arrive d’en porter quand, je suis certain de ne pas avoir un rendez-vous avec un représentant ou une autre personne du business. L’argent avant tout oui et ce comme toujours.  J’ai envie de retrouver ma moitié et de plonger aussi dans la piscine de notre villa. L’eau y sera fraiche et je pourrai m’y détendre. Comme je l’avais prévu, la caisse est une fournaise, c’est limite impossible de s’asseoir sur les sièges de cuir de l’Audi et je ne parle même pas de la chaleur du volant. En route, je réfléchis, mon épouse et moi aimons les rapports sexuels assez violents, nous sommes très tactiles tous les deux donc pourquoi, nous ne pratiquerions pas quelques jeux bdsm ? Je ne sais pas ce qu’elle en pensera mais, l’idée lui sera soumise. C’est une vingtaine de minutes plus tard que j’arrive chez nous, j’ai pu ouvrir les grilles avec ma télécommande et m’engouffrer directement dans l’allée. La clef est tournée, la porte poussée, je peux sentir l’odeur de mon plat favori ainsi que d’un poisson que je décrirais comme étant du saumon sans en être assuré. Je vois mon épouse revenir de notre terrasse, celle-là même qui même sur la piscine. « Bonjour ma chérie. » Emis-je en réponse à son accueil tendre. Nous nous embrassons amoureusement et langoureusement avant de se câliner. C’est bien la première fois que nous nous retrouvons de cette manière et ce n’est pas pour me déplaire. Je la cale contre moi, lui souris à mon tour. « On va dire que oui, enfin j’ai préféré la fin. » La fin avec ses messages à elle. « Et toi la tienne a-t-elle été bonne ? Tu sembles soucieuse Dev, cela ne va pas mon ange ?» D’excitation et de curiosité, je suis passé à inquiet. « Tu m’inquiètes chérie… » mon ton est plus grave, je sais que cela n’a pas toujours été le grand amour entre nous mais, désormais nous pouvons nous parler sans hausser la voix. Mon regard qui se pose sur elle est tout aussi curieux et inquiet. Je suis un moulin à émotions en ce moment. Je caresse son visage, je vais mettre de côté mon idée de soumissions et de domination pour l’instant. « Tu es splendide … » C’est d’un ton presque mielleux que je rattrape mon oubli, je n’avais pas encore eu le temps de lui dire que sa tenue me rend dingue. Finalement ce petit jeu coquin ne sera pas remis aussi vite au placard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   Mar 4 Juil - 18:26

Je ne suis plus habituée à me disputer avec mon père et cette fois-ci cela m'a touché plus qu'il n'aurait fallu. Je ne le comprends, lui qui voulait que j'arrête depuis aussi loin que je me souvienne et aujourd'hui, il disait que je ne devais pas, que je n'ai pas le droit de le laisser tomber. Mais ce n'était pas le laissé tomber, c'était pour la première fois depuis mes 17 ans, je pensais à autre chose qu'à lui mais aussi à moi. Enfin en partie... Aujourd'hui, je pensais à mon couple, à ce qui était bien pour lui, pour nous et cela j'avoue était assez difficile à faire comprendre. J'ai fini par partir de chez mon père avec dans un sens un poids en moins mais aussi une boule au ventre car mon père est important pour moi, il est le deuxième homme de ma vie mais voilà je ne peux pas toujours être la petite fille parfaite qu'il croit que je suis car je suis loin d'être cette fille, je suis loin d'être ce bébé de trois ans qui pleurait parce qu'elle n'avait pas sa mère. Alors que je suis dans la voiture, je regarde pendant un court instant la maison de mon père, je sais qu'il ne sera pas seul longtemps quand je vois ses ''amis'' rentraient dans la maison. Je démarre et je vais faire les courses, je veux que tout soit parfait pour mon mari, pour une fois je n'ai pas envie de tout lui balancer dans la tête comme ça et de reprendre notre vie comme avant. Je sais que notre vie n'a rien d'être un fleuve tranquille, elle ne le sera jamais, nos caractères sont bien trop volcaniques pour qu'on soit le genre de couple où tout leur sourit. Pour le moment je profite de ce que nous avons tout en gardant notre côté sauvage et puissant qui nous caractérisent. Une fois les courses faites, je m'attèle au repas, j'essaie de préparer ce qu'il aime, j'a besoin de ce moment pour passer à autre chose et oublier la dispute avec mon père. Au fond mon couple est ma priorité aujourd'hui et rien de plus. J'envoie plusieurs sms à Duncan, je sus curieuse de savoir s'il va vite rentrer, s'il est loin, j'avoue que je croise les doigts pour qu'il rentre tôt.. Je ne voudrais pas avoir fait tout ça pour rien... Il me répond et je souris, Léna a raison en disant que j'ai de nouveau le sourire et tout ça c'est grâce à l'homme pour qui je donnerai tout. Je monte me doucher et j'enfile une robe légère de couleur blanche, je finis par aller sur la terrasse une fois que tout est prêt, j'ai besoin de faire le vide, j'ai besoin de réfléchir à comment je vais dire tout ça à Duncan, je sais très bien comment il va réagir, il me le demande depuis longtemps mais va-t-il apprécier la suite, je ne sais pas et je m'en fous car je ne lui laisserai pas le choix même si je n'ai pas envie de me disputer avec lui ce soir. Au pire on sortira ''les armes féminines'' pour que ça se passe bien. J'entends la porte s'ouvrir et je me lève pour aller rejoindre mon mari, je lui souris ou plutôt j'essaie de lui sourire, j'avoue que je suis un peu stressé, je ne sais pas, c'est plus fort que moi. Je m'approche tel un félin et je l'embrasse avec amour, je plante mon regard dans le sien et je lui souris avant de me blottir contre lui et je lui demande si ça sa journée c'est bien passé et il me répond, je lui souris et je m'écarte de lui quand il me retourne la question tout en me demandant si je vais réellement bien, je remarque que je ne peux pas lui cacher grand chose. Je souris une fois de plus et dépose un baiser sur ses lèvres pour le remercier du compliment qu'il vient de me faire « Merci chéri » Je m'écarte de lui et vais servir deux verres d'alcool « Tu devrais te mettre à l'aise » Je tourne la tête vers lui et finis de préparer les deux verres pendant qu'il se met à l'aise. Après quelques secondes, je repose mon regard sur lui et lui tends son verre, il est temps de commencer à parler sincèrement, le repas est prêt et il ne reste qu'à réchauffer et servir donc on a le temps pour ça. « Dis moi mon père ne t'a pas appelé par hasard ? » J'espère que non, je n'ai vraiment pas envie que tout ça ne soit que du vent. Je souire de soulagement quand il me dit que non, c'est une bonne chose « Je me suis disputée avec lui... Ne m'en veux pas Chéri mais c'était inévitable et pourtant tu sais combien il compte pour moi » Je tape doucement mon verre contre le sien et je bois une gorgée sans le quitter du regard, j'en peux plus de garder tout en moi, j'avoue que je suis impatiente à ce moment précis « J'ai pris une décision pour nous... » Dis-je en posant mon verre sur la table et attendant de voir déjà comment il va réagir sur ce que je viens de dire..

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   Jeu 13 Juil - 16:15

Journée stressante et usante, j’ai fait passer des entretiens d’embauches à de nombreuses personnes pour finalement ne retenir que trois personnes C’est peu mais je devrai faire un choix au final et cela sera tout de même compliqué. Je crois que j’en parlerai avec mon épouse pour avoir un avis extérieur sur les cv. Je crois que j’ai trop eu le nez dessus. Je suis usé pour l’aprem. Encore heureux, je peux m’occuper dans un magasin et en assurer un peu la caisse tout en rigolant avec les clients. Tout se passe on ne peut mieux finalement et je décide de laisser mes employés fermer la boutique. Il est temps pour moi de rentrer plus tôt pour m’occuper de mon épouse. Je dois avouer que cela se passe on ne peut mieux entre nous pour le moment. Cette dernière dispute a été volcanique mais si bénéfique pour nous. Nous avons échangé des textos et dans la voiture j’ai commencé à réfléchir à une chose. Je me souviens que Dev aime quand nous y allons franchement dans les caresses et lorsque nous faisons l’amour. J’aime aussi lui montrer qu’elle est mienne et que personne d’autres que moi n’arrivera à la faire crier comme je le fais. Je me demande si elle accepterait un jeu de domination et de soumission entre nous. Oui je parle bien de jeux BDSM. Nous n’avons pas encore d’enfants et rien ne nous interdit de tester un jour dans un club spécial ou chez nous. Pour dire la vérité, je préfèrerais le faire chez nous car j’ai pas envie qu’un enculé profite de la vue du corps dénudé de mon épouse. Il n’y a que moi qui puisse regarder sa chute de reins et qui puisse toucher le galbe de ses seins. Je ressens ce que vit un œuf quand il est sur une poêle pour devenir une omelette ou une viande sur un barbecue. Je suis en train de cuire tout simplement. Je me mords machinalement le pouce légèrement perdu dans mes pensées qui sont pour celle a qui j’ai dit oui il y a près de quatre années de cela désormais.

Chez moi, je vais surprise en surprise, déjà l’odeur qui taquine mes narines, un doux fumet appétissant et alléchant qui annonce une douceur gustative qui m’en met l’eau à la bouche. Puis il y a cette déesse qui se trouve être Devyn toute habillée de blanc et juste délicieusement divine dans sa petite robe blanche. Sa petite tenue me donne déjà envie d’un dessert plus charnel et se prendra cette fois sans dispute avant. Je sens que son sourire est crispé, putain non pas d’engueulade, les sms ont juste été superbes. Il ne faudrait pas tout gâcher. Je ressens qu’il y a une chose et je lui demande avant de la complimenter sur sa beauté. Nous nous embrassons et elle me remercie. « J’en ai de la chance…» Eu-je à peine le temps de lui dire avant qu’elle ne s’écarte pour nous servir un verre. Nous n’avons rien à fêter pourtant… Je repense à la date, non ce n’est pas encore notre anniversaire de mariage même si ce dernier se rapproche doucement. Elle me parle de me mettre à l’aise, ce que je me dépêche de faire. « Tu as raison chérie, nous n’avons plus à sortir après n’est-ce pas ? » Je lui souris, lui faisant bien comprendre que j’ai senti la douce et bonne odeur la cuisine. Je retire ma veste et la pose sur une chaise non loin de nous, elle fera l’affaire comme porte manteau. Je défais aussi ma chemise pour être à l’aise comme ma moitié le souhaite. Si elle en veut plus, elle devra le faire elle-même. Je prends le verre qu’elle vient de me tendre et je ne cesse de la regarder directement droit dans les yeux. « Merci mon ange. » Elle en vient à me poser une question sur son père. « Heu non… Pourquoi ? Il aurait dû le faire ? » Dans ma voix, elle peut entendre mon étonnement suite à sa question. Je remarque un sourire sur ses lèvres comme je viens de répondre par la négative. J’apprends qu’elle s’est disputée avec lui, que c’était inévitable mais je sais combien il compte pour elle. Nous en venons à faire tinter nos verres l’un contre l’autre avant que je ne lui réponde. « Ah bon ? A quel propos mon ange ? Je sais mieux que quiconque à quel point il compte pour toi. » Je suis réellement curieux de connaitre cette raison. Je porte le verre à mes lèvres et souris largement à mon épouse. « Tu m’intrigues chérie … » Je me rapproche de mon épouse écarte sa chevelure de jais et viens mordiller sa clavicule pour la faire parler alors qu’elle vient de poser son verre sur la table. « Dois-je te soudoyer pour te faire parler ? » Dis-je d’un ton amusé entre deux mordillements et d’un souffle assez chaud. Je sens que je vais devoir redevenir sérieux, je la prends par la main et l’entraine en dehors de notre maison pour aller sur notre terrasse. Je suis impatient et amusé aussi, je sens que mon épouse joue avec moi à ce moment. « Alors madame McKilt allez-vous me dire quelle est cette décision ? Car je meurs d’envie de vous embrasser. » Avant de lui parler de mon idée, je souhaite savoir de quoi est faite cette décision qui semble tant lui tenir à cœur pour qu’elle se soit disputée avec son père.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   Ven 14 Juil - 11:06

Assise sur la terrasse, mon regard est vide, j’essaie de faire abstraction de tout ce qu’il s’est passé avec mon père, j’essaie de ne plus y penser pour le moment. Je sais très bien qu’il faudra y revenir quand Duncan sera à la maison mais pour le moment, j’ai besoin de ne plus y penser pour me concentrer sur la façon dont je vais annoncer tout ça à mon mari, je ne sais pas comment il va réagir. Je n’ai vraiment pas envie de me prendre la tête avec lui pas ce soir. Je ferme les yeux posant ma tête sur le dossier de la chaise longue, je respire lentement profitant du soleil encore un peu. Alors que j’entends la porte de la maison s’ouvrir, je me lève et je vais rejoindre mon mari, je lui souris tout en me demandant comment il peut supporter d’être toujours en costume complet alors que dehors il fait chaud. Il va falloir que je m’occupe de ce côté-là, il peut être bien habillé pour le travail sans pour autant devoir porter un costume complet et faire qu’il soit un peu plus à l’aise. M’enfin, on en était pas. Je me rapproche de lui et je l’embrasse, il remarque assez vite que quelque chose ne va pas mais je n’ai pas envie de commencer par là. Je le remercie alors qu’il me dit que je suis belle, aujourd’hui, je le crois et j’apprécie ses moments où il me complimente, j’aime entendre ses mots de sa bouche, j’aime l’entendre me dire qu’il m’aime, je sais qu’aujourd’hui tout peut nous sourire malgré nos caractères de merde et les disputes qui risquent d’avoir quand on ne sera pas d’accord comme toujours. Je souris quand il dit qu’il a de la chance, je ne sais pas si c’est vraiment de la chance mais je sais qu’aujourd’hui, j’ai de la chance aussi… Je me recule et je vais nous servir deux verres tout en lui disant qu’il peut se mettre à l’aise, cela serait bien mieux pour lui. Je le regarde alors qu’il prend la parole « Non chéri, on ne sort plus, j’ai tout préparé et j’avoue que je n’avais pas envie de sortir ce soir » Je préfère largement rester à la maison et profiter de ce moment à deux sans personne autour. Je souris alors qu’il a retiré sa veste et sa chemise, j’aime regarder son corps, je pourrais passer des heures à l’observer, à laisser guider mes doigts doucement le long de son torse tout en déposant de doux baisers mais ça ne sera pas pour maintenant. Je lui tends un verre avant de lui demander si mon père ne l’avait pas appelé, je sais qu’il en serait capable pour me raisonner mais rien ne changera c’est comme ça maintenant et pas autrement. Je souris alors qu’il me répond par la négativité, je suis soulagé un peu et je lui dis que je me suis disputée avec lui. Je soupire alors qu’on fait tinter nos verres et je l’écoute, je ne réponds pas de suite, je porte mon verre à mes lèvres pour prendre une gorgée, c’est comme si j’avais besoin de ça pour prendre du courage mais au fond je sais que j’en ai pas besoin, je sais ce que je veux et rien n’y changera. Je pose mon verre sur la table prête à tout lui dire mais il s’approche venant me mordiller la clavicule, il sait très bien que je suis faible quand il fait ça, je ferme les yeux un coup instant avant de les rouvrir pour poser mon regard dans le sien et je fais non tout en souriant alors qu’il parle de me soudoyer. Je le laisse me prendre la main pour aller sur la terrasse et voilà qu’il reprend la parole pour me demander de tout lui dire. Je glisse ma main sur sa joue sans le lâcher du regard et je m’approche de lui pour venir déposer un baiser sur ses lèvres. Je me recule et plante on regard dans le sien. « Depuis notre dernière dispute, j’ai beaucoup réfléchi… à notre couple, à toi, à ce qui était bon pour qu’on puisse aller de l’avant, je sais très bien qu’il y aura encore de nombreuses disputes parce qu’on est comme ça, parce que c’est dans notre caractère mais on sait aussi que l’amour qui nous unit aujourd’hui est réel et sincère. » Je fais une pause et je prends un air un peu plus sérieux, il est temps de dire ce qu’il y a à dire « Pour nous, j’ai pris une décision important qui ne sera pas sans conséquences mais ça ne s’arrêtera pas là… J’ai pris la décision d’arrêter la vente d’armes et c’est pour ça que je me suis disputée avec mon père, il n’a pas compris ma décision » Je l’observe, je sais qu’il attend ça depuis longtemps mais il est loin d’imaginer ce que je vais lui demander après.. « Mais ce n’est pas tout Chéri… Il a une chose que je veux te demander et par contre là… Je ne te laisserai pas le choix… Ne t’en fais pas je ne te demande pas d’arrêter tes activités illégales bien au contraire… C’est autre chose… » Je lui souris, je me doute qu’il doit se poser des tas de questions tout en était content de ma première décision mais ce n’est pas pour ça que je vais rester cloîtrer à la maison comme une bonne épouse. Il en est hors de questions.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   Ven 21 Juil - 14:08

La journée est terminée, je vais pouvoir enfin rentrer chez moi et m’occuper de Devyn comme je le souhaite. Depuis quelques temps, tout est au beau fixe entre nous et je préfère cela, mon épouse est vraiment une femme magnifique et elle pourrait avoir une tonne de mecs à ses pieds. Je veux montrer que je suis prêt à faire des efforts pour elle aussi tout comme je pense et sais qu’elle va en faire pour moi aussi. Déjà on nous nous somme promis de tenter de ne plus nous engueuler pour un rien et c’est déjà énorme en soit. Elle m’a demandé aussi que l’on dorme désormais ensemble et là, j’avoue que cela m’a touché, l’avoir dans mes bras pour m’endormir est une bonne chose. Cela définit que nous formons réellement une union tous les deux. Enfin me voilà chez nous, je peux admirer ma femme dans sa petite robe blanche qui la rend encore plus sexy qu’elle ne l’est déjà. Bon je suis partial comme mec, je la trouve canon quoiqu’elle porte donc, je suis très mal placé pour dire quoi que ce soit.

Elle vient me rejoindre dès que j’ai posé mes clefs sur la tablette qui n’est pas fait pour cela. Voilà une mauvaise habitude que j’ai et je le sais mais c’est dur de changer cela. Devyn se retrouve rapidement en face de moi et nous nous embrassons fougueusement. Putain que j’aime quand cela se passe ainsi. Savoir qu’elle est ravie de me retrouver et que l’on puisse s’embrasser. Je la complimente, lui annonce que j’ai de la chance de l’avoir. Je ne sais pas si c’est réellement de la chance vu nos caractères de chiotte à tous les deux mais bon … Dev recule pour nous servir un verre, elle m’a demandé de me mettre à l’aise et j’obtempère sans rechigner. Je lui pose toutefois une question primordiale, je veux savoir si nous allons ressortir après ou non. Elle me confirme que non et ce n’est pas pour me déplaire. « Tant mieux mon ange car je n’avais plus envie de sortir moi non plus. Cela sent divinement bon. » Nous allons pouvoir rester tous les deux tranquillement à la maison et profiter de l’un l’autre sans avoir du monde autour de nous. J’y vais doucement pour me mettre torse nu, je veux que mon épouse prenne un plaisir oculaire à son tour. Nous avons tous deux notre verre et elle me demande si son père m’a appelé, je lui réponds franchement par la négative et que je ne vois pas pourquoi il l’aurait fait jusqu’à ce que j’apprenne qu’ils se sont disputés. Ce fumier va encore me foutre cela sur le dos, je le sens arriver gros comme une maison. D’autant plus qu’il croit que je n’aime pas sa fille et que je la trompe avec la première pute venue… Il me dégoute à penser cela. Je ne couche avec aucune autre femme que la mienne, il faut que je règle cela un jour avec lui. Elle soupire, j’ai dû dire une connerie sans nom une fois de plus. Elle fait tinter nos verres, ne répond pas de suite et boit tout comme moi une gorgée. J’ai envie d’être joueur et comme je suis impatient de savoir, je viens mordiller la clavicule de mon épouse. Je tente de la faire sourire en balançant une ou deux conneries comme de savoir si je dois la soudoyer pour qu’elle parle. Cela marche vu qu’elle se met à sourire en me faisant non de sa jolie frimousse. Nous allons sur la terrasse, il fait trop chaud ici à l’intérieur ou c’est parce que je brule de désir pour elle ? Bon ok, je suis toujours très chaud en sa présence. Je lui demande de tout me dire cette fois. Elle glisse sa main sur ma joue comme pour m’apaiser avant une tempête entre nous. Elle vient m’embrasser, j’ai rarement peur mais là Dev m’effraie carrément. Elle recule et nous nous regardons dans les yeux, le moment est venu dirait-on. Je commence à l’écouter me dire tout ce qu’elle doit me dire, je ne l’interromps pas du tout même lorsqu’elle prendre une pause pour prendre un air sérieux. Enfin, je sais le tout : pourquoi elle s’est disputée avec son père et surtout pourquoi cela lui semblait tant lui tenir à cœur de me le dire de vive voix. Mais au moment où, je vais prendre la parole, elle se remet à me parler. Sa première décision me réjouit au plus haut point. Je ne sais pas encore ce qu’elle va me demander mais, je suis prêt à beaucoup de chose pour elle. Elle sait que j’attends cette décision de sa part depuis un très long moment déjà. Ce dicton qui signale : tout vient à point à qui sait attendre, est vrai finalement. « C’est vrai qu’il y aura encore de nombreuses disputes mais nous sommes tous deux dotés de fort caractère ma chérie et nous voulons avoir raison chacun de notre côté. Oui cet amour est sincère et fort, je t’aime et cela ne changera jamais. » Je ponctue ma phrase d’un petit bisou sur ses lèvres avant de la serrer dans mes bras. « Tu m’en vois ravi mon amour, tu sais que j’attendais cela depuis longtemps. Tu penses à quelles conséquences ? Si tu veux, j’irai parler à ton père moi-même. Il faut qu’il comprenne que nous sommes un couple et que nous avons envie d’aller de l’avant ensemble. » J’en profiterai pour régler mes comptes avec lui mais cela Devyn ne doit pas le savoir. « Qu’est-ce donc chérie ? J’espère bien car même si les magasins marchent bien, je préfère assurer nos arrières. Vu que je n’aurai pas le choix j’accepte mais, je veux savoir ce que c’est tout de même avant. Par contre depuis quand as-tu pris cette magnifique décision ? Qu’est ce qui t’as fait changer d’avis aussi ? Ton père doit se dire que c’est de ma faute non ? » Bon à cette dernière question, je me fous royalement d’avoir une réponse, j’emmerde un peu son père, il croit ce qu’il veut de toute façon c’est déjà comme ça… Je souris à mon épouse caressant doucement sa cuisse droite avec ma main gauche, geste sensuel par excellence. Je l’embrasse avec envie et passion, je ne sais plus quoi ajouter. « Je t’aime Devyn et tu ne peux réellement savoir à quel point, je suis heureux de ta décision. » Oui je me répète mais elle va savoir que cela me touche réellement. Putain quand je lui disais que j’étais chanceux, je ne mentais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn Torres-McKilt
Membre de Pan

❖ Job : Vient de reprendre la direction des magasins et le trafique de drogue de son mari décédé
❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Enael, Nolan & Liliana
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 512
❖ Needles : 817

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   Ven 21 Juil - 18:48

Mon cœur s’affole alors qu’il est prêt de moi, plus les jours passent et plus j’ai la certitude que mon cœur lui appartient à jamais. Je l’aime plus que n’importe qui sur cette terre et je me rends compte aujourd’hui, qu’il compte même plus que mon père car s’il n’aurait pas été là, je n’aurai pas pris cette décision et je ne me serais pas pris la tête avec mon père. Je me colle contre mon mari et je l’embrasse avec amour et je lui réponds qu’on ne sort pas, je n’en ai pas envie et sa réponse me fait plaisir. « Oui j’ai essayé de faire tes plats préférés avec un petit bonus pour le dessert mon amour » Je souris et je finis par lui demander si mon père lui a téléphoné, je n’ai pas envie de rentrer dans plus de détail pour le moment. Je peux voir qu’il n’est pas spécialement content enfin que ça le chagrine de ne pas savoir. Mon regard se pose sur lui alors qu’il se déshabille, je me mordille la lèvre et quand il vient mordre ma clavicule délicatement, je n’ai pas envie d’aller maintenant à ce qui pourrait se changer en confrontation. Alors qu’il essaie de me faire sourire, il y arrive bien, cela me fait du bien, il ne sait pas combien cela peut me faire du bien de sourire comme il arrive à me faire avoir ce sourire sur mes lèvres. Il m’emmène dehors et je me laisse faire, je le suis sans rien dire, je sais qu’on s’approche du moment fatidique. Mon cœur va exploser si je ne lui dis pas et pourtant je prends le temps de l’embrasser et de lui caresser la joue, je ne veux pas qu’il s’inquiète mais je sais aussi que ces gestes peuvent montrer l’inverse et je finis par lui dire, je l’informe sur le fait que j’arrête le trafic d’armes pour lui, pour nous. Cette décision a été réfléchi maintenant il y a une autre étape à passer Kris a réussi à me faire comprendre aussi que j’étais prête à être mère mais ça, je pense que ça sera pour une autre fois. Je me recule d’un pas et je laisse mon regard sur lui, j’attends qu’il me réponde, le silence est trop long et pourtant cela ne fait que quelques micros secondes. Il finit par prendre la parole parlant des disputes mais aussi de l’amour qu’il y a entre nous, je souris car il dit vrai , ce qu’il y a entre lui et moi. Je l’écoute continuer, après avoir répondu à son baiser. Je sais que mon père pense qu’il ne m’aime pas mais il se trompe, je sais qu’il se trompe. Duncan m’aime et j’espère pour toujours, je ne supporterai pas de le perdre. Je soupire quand il me demande les conséquences qui suivront mais aussi ce que je cache d’autres du moins sur ce que j’ai à lui demander mais aussi que mon père doit se dire que c’est de sa faute. Je ne sais pas si c’est ce qu’il pense, c’est tellement compliqué mais je sais ce que moi je veux et c’est lui. Je reste pour le moment, muette et il me caresse la cuisse, m’embrasse, il va falloir réellement qu’il arrête de faire ça, je vais finir par devenir folle, enfin encore plus folle de lui. Je souris alors qu’il me dit une nouvelle fois m’aimer et qu’il est heureux mais le restera-t-il ? je ne sais pas, j’en doute. Je pose ma main sur sa bouche pour le faire taire « Arrête, n’en dis pas plus, avec ce que je vais te dire, je ne suis pas sûre que tu restes heureux. » Je retire ma main et j’ai l’impression d’être beaucoup plus grave que de raison. « Je t’aime Duncan, je ne suis même pas sûre que tu saches à quels points je t’aime, je donnerai ma vie pour toi. Alors j’exige de faire partie de ton réseau… Je veux être là quand tu vas faire tes grosses livraisons et pour les gros coups, tu sais que je peux être un atout » Je laisse mon regard sur lui et je me recule un peu, je sais qu’il peut exploser en un instant car ce n’est pas anodin ce que je demande et que cela peut se montrer dangereux mais je suis une grande fille qui sait se défendre. « Mon père croit surtout que tu ne m’aimes pas comme je t’aime, il pense que tu as une autre femme quelque part et j’avoue que j’y ai cru mon amour et je peux te dire que ça fait mal.. ça fait mal de penser que l’homme qu’on aime peut-être dans le lit d’une autre même si on se disputait très souvent. » Voilà il sait, il sait que j’ai eu mal en l’imaginant avec une autre, c’est tellement difficile à dire en plus… « J’ai changé d’avis après notre dispute, j’ai mis plusieurs jours à y réfléchir et voilà j’arrête mais je veux travailler avec toi. Je veux être un couple partout, qui ose tout, plus jamais l’un sans l’autre. » Je finis par me taire et laisser mon regard sur lui attendant la sentence de l’homme que j’aime.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duncan & Devyn ♦ Les décisions se prennent à deux normalement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les sentiments prennent le pas sur la raison [Armando, Véronica] [12/03/42]
» Les OPs prennent Haiti en otage ?
» Les manifestations d’étudiants prennent de l’ampleur
» Militaires démobilisés prennent le contrôle de l’ex-QG de l’armée au Cap-Haïtien
» Haïti-Manifestation: Des jeunes prennent la rue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: Rps terminés-
Sauter vers: