AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Mar 20 Juin - 21:09

Je file au plus vite après avoir laissé Devyn et j’envoie un dernier sms au crétin qui me sert de collègue. Je peux pas le blairer ce type, vraiment pas. Mais il va peut être m’aider à récupérer mon homme, il veut que je lui fasse un peu confiance. Il me dit de le rejoindre au taff et c’est vers là que j’me rend à présent. J’arrive assez vite au parc, après tout ces derniers temps je ne pense qu’à ça. Je suis assise sur le banc et je regarde les couples qui passent. Je deviens folle. J’ai dis trois jours mais je crois qu’on est à 4. Je sais plus, j’étais soûle. Je le suis presque plus. Je guette s’il arrive, je regarde à droite, à gauche, je ne pense qu’à l’infime chance qu’il puisse m’aider. mais vu nos échanges tous saufs cordiaux, je doute fort que tout se passe bien. Après je suis pas non plus très…. Douce. Il arrive enfin et je me lève direct et va vers lui. Je tremble presque. Il a pas l’habitude que je puisse être “fragile”. c’est une chose que je ne montre pas, encore moins au boulot. - Désolée de te déranger, écoute je sais que tu m’apprécie pas, jte rassure, c’est réciproque. Mais je sais pas vers qui me tourner et j’ai pas confiance en la police. Ils ont jamais retrouvé mon violeur après tout.. Heu oublie cette partie. - Je perds tellement mon sang froid que je me confie à un connard moi maintenant. Ca va pas, Al tu dois revenir avant que je finisse gentille avec les gens aussi. - Bref, voilà la photo - je lui tends - des papiers à son nom. Il a disparu le 9 au festival. Sachant qu'un type nous regardait et on pense que c'est lui. Plutôt grand, athlétique, brun, pas moche. Il a quitté la compagnie d’une de ses amies et n’a pas réapparu. en fait aujourd'hui ça fait quatre jours. Tu peux faire quelque chose ? - S’il peut pas je crois que je vais m'effondrer et attendre dans ce parc. J’arrive même plus à penser à présent que mon cerveau a assimilé que je pourrais ne plus le revoir.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Trevor Seyton
Membre de Pan

❖ Job : Lieutenant officier de la Navy "à la retraite" → à présent coach sportif.
❖ House : North District


❖ Avatar : Kellan Lutz
❖ DC : Alvar Mouton, Oswaldo Guiness.
❖ En ville depuis : 14/06/2017
❖ Messages : 45
❖ Needles : 73

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Mer 21 Juin - 10:45

Je ne suis ni serviable, ni aimable... ni même un peu touché par l'histoire de Danny, ma collègue. En fait, j'en aurais techniquement rien eu à foutre si une petite voix au fond de moi de m'avait pas poussé à y aller pour chercher un peu d'action. J'avais quitté la Navy, incapable de poursuivre une carrière alors même que ma vie s'était arrêtée. Pour autant, ça me manquait. Je regrettais souvent mon ancien travail, surtout quand je voyais les gros lards américains que je coachais bien malgré moi, au centre. C'était difficile, plus difficile que d'avoir sous mes ordres une bande de gamins envoyés là par leurs parents pour trouver un peu d'autorité, pour la plupart. Quand elle m'avait dit que son mec avait été enlevé, les plaques à mon cou avaient presque chauffé, l'air de me dire « vas-y, fonces ! Retrouve l'adrénaline de ton poste de Lieutenant Officier, tu en as besoin ». Alors, je lui avais donné rendez-vous au parc près du boulot.
Elle y est déjà, quand j'arrive en jeans et tee-shirt, rangers aux pieds. C'est ma tenue habituelle, quand je ne suis pas fringué en mode coach. Elle se lève et vient vers moi, me dit qu'elle est désolée de me déranger et que bien qu'on ne s'aime pas, elle ne savait pas vers qui d'autre se tourner car elle ne fait pas confiance à la police qui n'a jamais retrouvé son violeur. Je fronce un sourcil, voilà qu'elle commence à me raconter sa vie. Génial. « Première nouvelle, miss Sloan ne m'apprécie pas. J'peux aller m'pendre, quelle tristesse » je dis ironiquement – parce qu'en fait, je m'en branle –, en tendant la main pour récupérer la photo qu'elle me donne. Aucun commentaire sur son viol, ça ne me regarde pas et je ne me sens pas concerné. Je jette un œil à la photo, le mec aux cheveux longs qui y figure ne me dit rien. Je sors mon smartphone, c'est le patron qui me l'a refilé parce qu'il pétait des plombs de ne pas réussir à me joindre quand je n'en avais pas. Je photographie la tête du mec, lis son nom et envoie déjà un email à un ancien contact. « Un type vous regardait et vous pensez que c'est lui ? », j'ai l'air d'un perroquet mais sa phrase ne me semble pas avoir de sens. « Tu peux être plus précise ? » Elle me dit que ça fait 4 jours que son chéri a disparu, ce qui me fait soupirer. « C'est pas très malin d'avoir attendu aussi longtemps, toute disparition inquiétante doit être signalée rapidement. Enfin, je vais voir ce que je peux faire, j'ai gardé quelques contacts ». Il me reste une chose à vérifier, avant de me lancer là-dedans. J'ai pas non plus envie de perdre mon temps. « Tu ne penses pas que ça serait possible qu'il soit juste en train d'essayer de couper les ponts ? » Face à son regard, je m'explique, tout en pianotant sur les touches du smartphone. « Ce n'est pas un crime, Sloan, me regarde pas comme ça. Tout adulte, quel qu'il soit, a le droit de vouloir refaire sa vie ailleurs. Ça s'appelle la vie privée, t'as bien le droit d'en avoir une ». Disparaître de la circulation n'est effectivement pas punissable par la loi, et s'il advenait que je retrouve son mec et que ce cas de figure se présente, je ne pourrais même pas vraiment révéler à Danny où il se trouve. Enfin, si j'étais de la police... heureusement pour elle, ce n'est pas le cas. « Bon, attends là deux secondes » j'ordonne, je m'éloigne de quelques pas et passe un premier appel. Pour une fois, Danny a l'air d'obéir. Je lui jette de temps en temps des regards, pendant ma conversation avec un ancien indic'. Quand j'ai terminé, je reviens auprès de la jeune femme. « Dernière chose, tu penses pouvoir faire un portrait robot de l'homme qui vous a semblé suspect, si je t'emmène voir quelqu'un capable de reproduire ce que t'as vu ? » Elle, ou quelqu'un d'autre – peu importe pour moi, tant que c'est ressemblant.

_________________

   
I died when she left
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Mer 21 Juin - 17:52

Comme d’hab, il agit comme un salaud. Mais au moins, on s’arrange, on parle pas de ce dont on se fout chez l’un et l’autre. c’est rafraîchissant, parfois. Je hais ses manières mais il est consistant lui, il joue pas. Je déteste les gens qui paraissent gentils ou méchants et qui le sont pas. Qui prétendent, qui jouent, et au final ne sont pas crédible. Assumez bon sang. Ca m'empêche pas de vouloir l’étrangler. - Jte comprends. Tu veux un mouchoir ? - Je fais pas attention à ses conneries. il répète genre je dis des bêtises. J’espère qu’il va trouver Al, et vite, parce que je risque de le tuer avant. - Je viens de te le dire. Non je sais pas je l’ai pas maté tu vois. Mais jpeux demander à une pote, qu’il a regardé plus que moi. - RETENEZ MOI. Je veux le foutre dans un mur. Voilà qu’il me casse les couilles sur le délai. Je lève les yeux au ciel. - On a averti au bout de trois jours, pour s’assurer qu’il faisait pas juste la gueule tu vois. Donc non il a pas coupé les ponts, il aime les gens lui, il vit en société, pas comme d’autres qui aboient en permanence. - Merde je l’insulte, il a me dire va te faire foutre. Ou alors il s’en fout. Je le vois passer un coup de fil et il revient vers moi. Il me demande si on peut faire un dessin. - Moi pas mais j’ai une pote oui, je le lui demande si tu veux ou jte file son numéro. - Comme ça j’ai plus à te parler et je vous laisse entre teignes. J’attend avec impatience sa réponse acerbe à cellui là.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Trevor Seyton
Membre de Pan

❖ Job : Lieutenant officier de la Navy "à la retraite" → à présent coach sportif.
❖ House : North District


❖ Avatar : Kellan Lutz
❖ DC : Alvar Mouton, Oswaldo Guiness.
❖ En ville depuis : 14/06/2017
❖ Messages : 45
❖ Needles : 73

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Mer 21 Juin - 22:52

Je la regarde en ayant clairement du mal à réprimer le mépris qu'elle m'inspire. « Okay Sloan, je vais reformuler ma question puisque apparemment, le cliché de la blonde sans cervelle n'en est pas un. En quoi le fait qu'un type vous regardait vous a fait penser qu'il aurait pu enlever ton mec, au juste ? Et si toi tu ne l'as pas vu, pourquoi es-tu persuadée qu'il y est pour quelque chose dans sa disparition ? » Elle doit quand même bien se rendre compte qu'elle me raconte n'importe quoi, non ? N'importe qui, dans la rue, peut te regarder... ce qui ne fait pas pour autant de cette personne un kidnappeur, right ? Je suis là depuis 5 minutes à peine, et elle m'exaspère déjà. Je lui demande ensuite si son mec n'aurait tout simplement pas pu couper les ponts. Encore une fois, elle me sort une connerie digne de Nabilla et je dois me retenir pour ne pas lui hurler dessus qu'elle est vraiment conne, comme nana. « Je ne te parle pas de vivre en ermite, idiote. Je te parle de couper les ponts avec sa vie actuelle et avec toi, et putain j'le comprendrais. Si on le retrouve pas vivant, 'faudra penser à le canoniser ». Non, je n'ai absolument aucun remord – elle est tellement idiote que même si je voulais être sympa avec elle, je pourrais pas. A la base, je viens pour l'aider et on dirait que Sloan fait tout pour me mettre des bâtons dans les roues, en ne répondant pas à mes questions, ou en tombant complètement à côté. Je vais passer un appel, en lui demandant de rester tranquille, puis je reviens auprès d'elle et lui demande si quelqu'un pourrait me faire un portrait robot. Elle non, évidemment dans le genre inutile, elle frôle les sommets, mais sa pote bien et elle propose de me passer son numéro. « Parfait, passe-le moi. Je vais voir avec elle », en priant pour qu'elle n'ait pas elle aussi un demi cerveau. Je n'ai jamais brillé par mon intelligence, mais Danny Sloan bat tous les records. « Oh, une dernière chose. Garde en tête que tu me dois un service, je ne fais pas les choses gratuitement ». Je n'ai rien de spécial à lui demander, je n'attends même rien d'elle et peut-être que je ne ferai jamais appel à elle en retour... mais je n'oublierai pas qu'elle pourrait éventuellement m'être utile, et qu'elle m'en devra une quoi qu'il arrive.

_________________

   
I died when she left
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Mer 21 Juin - 23:26

Faut toujours - et ça c’est pas nouveau, qu’il y ait quelqu’un qui me les brise. Et puis, ya ceux qui prenne le jour où il faut pas. Le jour ou t’es crevé, pas très sobre, et flippée, et mal, et déjà passablement énervée. Et puis ya ceux qui insistent, te font passer pour le dernier des débiles, et tu te retiens par une seule idée, tuer les gens, ça vous met en prison. Alors on se retient. On dit pas va chier connard, on se reprend. Enfin si on peut me dire mais on attend. - Premièrement, je t’emmerde. Deuxièmement, j’en sais rien du tout, sa cousine en est persuadée, moi j’ai rien remarqué. Surement parce que les gens, j’en ai souvent rien à foutre. Troisièmement, je dois le dire, j’ai pas la tête à ça, mais ça j’ai bien pigé, tu n’en as rien à foutre. Je me demande comment tu peux être coach. Enfin bref. - Il en rajoute. Oh putin, et c’est toi la blonde ? Tu ouvres grand les yeux. - Ca voulait dire qu’il n’est pas un connard comme toi et que non, il aurait pas abandonné amis et famille. Désolée, c’était trop subtile, j’aurais du dire clairement. Je me retenais de t’insulter, my bad, je referais plus. - Je serrais les poings à présent. Putain, j’avais pas assez fait mumuse au sport moi, ok j’avais pas vraiment quitté chez moi faut dire ces derniers jours. Quand vous vivez avec des mecs comme kieran ou alvar, vous oubliez vite que non, les autres ne sont pas tous des gens agréables. Ya des trey aussi. Après, le este des gens, les trois quart du temps, ou jpouvais pas les blairer, ou je me les faisais. Il me demande son numéro et je lui file de suite. Je pige pas, je lui dis que je n’ai pas vu, qu’à la base c’est une amie qui l’a bien regardé et il réitère ses questions. Il me parle de lui en devoir une. Oui une mise à mort, ça aucun doute. - Ouais, j’en suis ravie. J'appelle ma pote en fait, ce sera mieux. Parce que si je veux avoir des chances de le retrouver, il vaut mieux qu’elle s’en charge. Avant que je perde mon sang froid et gache mes chances. J’en sais foutrement rien si c’est pas le pape qui l’a enlevé. Si je savais précisément qui, il serait déjà mort et on l’aurait retrouvé. Alors vas y prend moi pour une demeurée. Insulte moi, amuse toi. Je m’attend pas à ce que tu piges ce que je peux ressentir là de suite. Ou à quel point j’ai envie de juste t’envoyer chier et me débrouiller. Pour le coup, il était le calme des deux. - Et j'appelle Devyn illico, furax, à bout, crevée et perdue. Si tout reposait sur ses épaules à lui, j’allais sauter d’un pont. - Hey Devyn ? Oui il est avec moi. Tu peux nous rejoindre ? Pour décrire l’autre con, oui. Et pour autre chose, ce que j’ai dis là. T‘as vu les ptits ? Ils vont bien ? Ok je vais appeler Kieran. A toute. Et je raccrochais. - Elle arrive. - Que je dis, sèche. J'envoie de suite des messages à Kieran, je veux qu'il me parle de mes bébés, parce que clairement, je sais pas combien de temps je vais tenir debout avec tout ça.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Devyn McKilt
Membre de Pan

❖ House : North district


❖ Avatar : Sara Sampaio
❖ DC : Kiki
❖ En ville depuis : 15/05/2017
❖ Messages : 89
❖ Needles : 324

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Hier à 17:09

Cette journée, je la maudissais plus que de raison, je m'étais levée pas au top de ma forme et il avait fallu que Lena me confirme qu'elle non plus n'avait pas de nouvelles d'Alvar, ce n'était en rien normal... Mais fait encore plus troublant était que la femme qu'il aimait n'en avait pas non plus et ça depuis le festival. Je n'aimais pas ça du tout car je savais très bien que ça ne présageait rien de bon. On avait fini par se mettre d'accord sur le fait que l'homme qu'on avait vu à la fête était responsable, j'en étais complètement persuadée. Après avoir laissé Danny, j'étais partie directement chez le frère de ma meilleure amie et accessoirement l'ex de Danny qui est flic et dont le père l'était aussi. Danny devait aller voir un de ses collègues, à priori un connards vu la façon dont elle en a parlé mais bon je m'en foutais tant qu'il pouvait nous aider à retrouver mon cousin. J'avais pu voir ses enfants, sa fille avait l'air de bien s'amuser avec son père, je ne sais pas trop ce qu'elle avait prévu mais c'était assez marrant à regarder et c'est sans compter que c'était touchant de les voir comme ça. L'espace de quelques secondes, j'avais imaginé Duncan avec notre enfant et j'avais sourie comme une conne.. A peine avais-je quitté la maison de Kieran prenant soin de ne pas parler devant les enfants que mon téléphone se fit entendre. Je regarde le nom qui s'affiche et décroche rapidement. « Hey! Tu es avec ton collègue ? Ok j'arrive. Oui j'ai vu les petits, ils vont bien, leur père s'occupe bien d'eux. Ok, j'arrive, le temps de prévenir Duncan que je ne rentre pas de suite et je suis là » Je raccroche, monte en voiture et envoie quelques sms à Duncan afin de le prévenir, je ne veux as qu'il se fasse du soucis pour rien. Je soupire et pose mon téléphone dans mon sac et part au parc où Danny et son fameux collègue se trouvaient. Je me gare et pars à la recherche de Danny. Je la vois enfin avec un type assez costaud aux premières abords. Je m'approche d'eux et fais face à l'homme.. Que le monde était petit... « Tiens le froussard, que le monde est petit » Je souris avant de regarder Danny, elle a l'air remonté comme pas permis et connaissant l'homme devant nous, je pouvais comprendre pourquoi. Je le provoquais souvent à la salle de boxe alors qu'il ne voulait pas s'entraîner avec moi, je mettais ça sur le compte qu'il avait peur même si je savais très bien que ce n'était pas ça, il ne voulait juste pas le faire avec une femme... Un vrai macho ce mec qui ne doit penser qu'avec ses couilles et non son cerveau. « Bon qu'est-ce que je peux faire pour vous ? » Dis-je en reposant mon regard sur Trevor.

_________________

Hate me as much as I hate you
I was forced to be with you but someday i chose to love you with all my soul. • Gif : Junkiie - sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Trevor Seyton
Membre de Pan

❖ Job : Lieutenant officier de la Navy "à la retraite" → à présent coach sportif.
❖ House : North District


❖ Avatar : Kellan Lutz
❖ DC : Alvar Mouton, Oswaldo Guiness.
❖ En ville depuis : 14/06/2017
❖ Messages : 45
❖ Needles : 73

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Hier à 21:02

Il faut de la patience pour obtenir une information viable, avec cette meuf. Elle finit par me dire que c'est sa copine qui pense dur comme fer que le mec a été enlevé par un gars qui les a trop fixés. Elle, elle ne sait rien expliquer de plus parce qu'elle n'a pas fait attention. « Putain, tu savais pas le dire tout de suite » je grogne, en envoyant un texto à un ancien camarade portraitiste. Lui aussi, il m'en doit une. Je lui demande donc de se ramener, maintenant, parce que la personne qui va pouvoir me décrire le brun kidnappeur va arriver. Je ne l'écoute même pas me traiter de connard, c'est pas comme si je n'avais pas l'habitude. Je repense à Marissa, ma première copine. A force de m'appeler comme ça, je suis sûr qu'elle en avait même oublié mon prénom. Je la capte quand elle me dit qu'elle ne s'attend pas à ce que je comprenne ce qu'elle ressent, ce qui me fait sourire dans ma barbe. Oh, un sourire qui n'en est pas un, évidemment. Personne n'est au courant que je suis veuf, et je ne compte pas lui donner l'information – mais bien sûr que je sais ce que ça fait, que de perdre un être cher. Si elle savait, peut-être qu'elle fermerait sa grande gueule mais ça ne me fait ni chaud ni froid de l'entendre me dire que je ne comprends rien, que je ne vaux rien et tutti quanti. Sloan ne représente rien d'autre pour moi qu'une collègue, une nana que je fréquente au boulot parce que je n'ai pas le choix. Partager ma vie privée avec elle pour qu'elle la ferme ? Non, ça ne m'intéresse pas. L'écouter me parler de la sienne ? Non plus. J'ai autre chose à foutre. Je reçois une réponse, j'envoie une adresse et le rendez-vous est pris. Je vais m'asseoir sur le banc sur lequel Danny m'attendait, et continue à envoyer des emails, je passe quelques coups de fils à d'anciennes connaissances. Je dois avouer que cette histoire, bien que je ne me sente pas du tout concerné par Alvar Mouton, me permet de sortir d'une routine bien installée qui ne me vaut rien. Je n'ai jamais aimé ça, mais en me prélassant dans cette foutue routine de métro, boulot, sport, dodo... je mets mes pensées noires de côté. J'en oublie presque que j'ai eu un jour une toute autre vie, avec Scarlett. Que j'ai un passé de Lieutenant Officier, que j'étais quelqu'un et que depuis qu'elle est partie, ce quelqu'un s'en est allé lui aussi.

La pote de Danny Sloan ne met pas longtemps à arriver. Je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais je vois débarquer... « la casse-couilles du club de combat, tiens donc ». Je souris à mon tour, ce qu'elle me dit est loin de me vexer – parce que ce n'est pas vrai, et parce que quoi qu'elle pense, ça ne m'atteint pas. C'est vrai qu'elle est chiante, à toujours vouloir se battre contre moi, mais dans le fond ça m'amuse. C'est peut-être aussi sa façon de me dire que je suis un bon adversaire, à ses yeux. Elle demande ce qu'elle peut faire pour aider, voilà une fille pragmatique. « Il parait que t'as bien regardé le type qui vous fixait, et que t'as des informations à me donner à son sujet ? » Je l'interroge, m'assure qu'il pourrait effectivement être un potentiel suspect. Une fois que McKilt – il me semble me souvenir de son nom – m'a tout expliqué, je conviens que son attitude pourrait sembler suspecte. Mon gars finit par arriver, je le présente et lui explique en deux mots pourquoi j'ai besoin de lui. Il a son carnet et s'installe avec la boxeuse sur le banc, puis commence à dessiner en l'écoutant parler du suspect. Je reste debout non loin d'eux, avec Sloan. Je ne dis rien, j'attends simplement, les bras croisés sur ma poitrine. Je jette un regard à Sloan, elle semble désemparée et au bord de la crise de nerfs. « Hey ! » je lâche, « doute pas de mes capacités comme ça. J'ai un bon réseau ». Pas que j'essaye de la rassurer, mais elle me ferait presque pitié cette greluche.

_________________

   
I died when she left
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   Aujourd'hui à 1:34

Je sais que j’ai un caractère de merde Que je suis censée me calmer et blabla ok, j’essaye vraiment, mais la vodka m’aide pas et mes pensées soit bloquée sur la façon de tuer ce type Je sais bébé, tu comptes sur moi mais merde t’es pas là et je pète un cable moi Jvais me jeter d’un pont et voilà ce sera réglé, non ? Devyn me rassure au téléphone, les petts vot bien, pas de pleurs. Kieran confirme après et me dis des trucs adorables. J’en aurais pleuré c’est pour dire dans quel état je suis. Tu vois bébé, je peux avancer quand je veux. non ? Vite que je te revois que je puisse te dire à quel point c’était pas cool de disparaître et de me forcer à gérer cet énergumène. Fallait le dire plus tôt ? Où est la masse de nicky larson !  Je la veux là de suite. Je regarde Devyn arriver sur place, ils se connaissent ? Ils vont dans le club de monsieur cheveux longs ? Jamais retenu son nom mais je sais que certains du taff y vont, dont trey. Faut dire que je m’en moque royalement de son nom ! Je les regarde discuter de ce qu’elle a vu, déterminer ce qu’il faut dire et ce qui sert à rien. je reste là dans mon coin, je regarde toujours autour de moi et j’ai envie de lancer des cailloux sur ces amoureux transi qui passent. Ils ont pas le droit de tourner le couteau dans la plaie ! Un type arrive, sans doute pour le portrait robot puis elle lui donne les détails en plus. Je les regarde toujours, jme fais carrément chier. Pour la première fois, je donnerais tout pour aller jouer à la dinette avec Lou. Parce que ça me donnerait l’illusion que ce monde est pas upside down. Je suis toujours avec Tre qui ne dit absolument ren, je l’aime bien quand il la ferme en fait. C’est le cas de pas mal de gens faut dire. Pas mal de gens pensent que je suis nocive pour Al, mais en réalité, il m’aide surtout à être moins moi. Sans lui je suis juste la sale gosse qui a cherché la merde, a fini violée et a fichu le reste de sa vie aux orties. Je souris quand il sort une phrase qui se veut rassurante. -  Crois moi j’ai confiance. Au taff tout le monde dit que t’as zéro en amabilité etc, mais que tu fais ton taff et que tes années de services sont irréprochables. Jsuis là pour ça. Pour lui. Parce qu’il est bien le seul pour qui je sais ravaler ma fierté ou mon désir de t’envoyer chier. Jsuis pas dans l’état qu’il faut mais crois moi, que tu sois gentil ou pas, ça me fait ni chaud ni froid, à la base. J’aime pas les gens. J’aime pas les regards de pitié ou les gens qui veulent être gentils, ou les gens qui prétendent être méchant. Les trois quart des gens m’agacent, me font perdre mon temps. Me dégoûtent. C’est con mais c’est plus ou moins la seule personne qui compte pour moi, mis à part mes gamins et leur père. Jte demande juste de le retrouver. Et de me laisser buter le salaud qui a fait ça. Lentement. Le reste, tu fais comme tu veux. suis con, je sais même pas pourquoi jte parle, ça doit être la vodka. Tu t’en moques de ce que je peux bien vouloir. Faut vraiment que j'arrête de parler aux gens moi. ça me va pas. - Je mets ma tête dans mes mains et je laisse quelques larmes rebelles s'en aller. Ils ont raison les cons, quand la personne est plus là tu te rends compte à quel point tu veux pas vivre sans pas même une minute. Je crois que le pire c'est que jserais foutue d'envisager le reste de ma vie avec. Lui dirais pas, il courrait direct, s'il était là. Moi penser au mariage, on aura tout vu. C'est surement pas son truc, à lui. Il me parlerait encore de l'étouffer. Je souris, parce que là je donnerais tout pour e disputer avec lui.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trey&Danny - Maybe you're not as dumb as you seemed to be
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danny's Movies
» BRYAN NICK-JAGGER OVERSTREET → DANNY WORSNOP → est terminer !! mouhahaha !!
» Premier Rendez-vous [PV Danny Sneals]
» Ayden Oliver Stone ♪ Danny Worsnop « just stand up and scream »
» Danny viens parler à sa soeur... (Summer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: 
Allons à Seattle
 :: North district
-
Sauter vers: