AccueilAccueil  PublicationsPublications  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Jeu 15 Juin - 10:20


Jour 1 ▬ 9 juin 2017.
Sortie prévue le 19 juin 2017.

Les paupières d'Alvar papillonnèrent. Il ouvrait les yeux, mais ne voyait pour autant pas grand chose. Ce qu'il remarqua en premier fut la douleur, de côté. Comme si ses côtes s'étaient fracassées quelque part. Il grogna, et remua doucement. Il entendit un bruit. Des murmures. Une voix douce, empressée. Ses longs cheveux collaient à son visage, il essaya de ramener sa main mais se rendit compte qu'il était attaché. Il ne comprenait pas où il était, ni pourquoi il avait mal et était attaché. « D... Danny ? » murmura-t-il d'une voix rauque, en essayant de se redresser. La douleur aux côtes revint de plus belle, et il lui apparut évident qu'il valait mieux rester allongé tant qu'il ne savait pas ce qu'il faisait là. Il n'était pas à l'hôpital, il faisait trop sombre. Ses yeux commençaient à s'habituer à l'obscurité, il entendit quelqu'un se rapprocher de lui et sentit finalement cette personne le toucher. Alvar eut un mouvement de recul, et son regard croisa finalement celui d'une jeune femme, penchée vers lui. « Qui êtes-vous ? » grinça-t-il, en essayant de se redresser encore une fois pour s'éloigner un peu. Sa main posée au sol le lança quand il poussa dessus, et il se demanda ce qu'il pouvait bien avoir vu qu'elle était coincée dans son dos. Ses yeux firent la navette entre la fille et son propre corps, il portait un short et une chemise blanche... le Festival ! Il était au Festival, c'était la dernière chose dont il se souvenait. Il s'était disputé avec Danny, et puis... plus rien. Le trou noir. Alvar sentit la panique l'envahir, et comprit qu'il devait se trouver dans une bonne grosse situation de merde. Son regard tomba sur une plaie à sa jambe gauche, il y avait du sang et ça ne lui plaisait pas. Il travaillait pourtant à l'hôpital, mais le seul sang qu'il voyait dans les cuisines, c'était celui des steaks qu'il cuisait. Heureusement, ça n'avait pas l'air profond. Juste assez pour réellement l'inquiéter, en fait.


Dernière édition par Alvar Mouton le Lun 19 Juin - 22:08, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Jeu 15 Juin - 10:43

J’entends du bruit. Beaucoup de bruits. J'ouvre les yeux et regarde Nolan trainer un truc. Ah non quelqu'un. Qui ? Je sais pas. Je le regarde le cogner sur chaque marche, ça doit pas faire du bien. Il finit par le jeter contre le mur comme un sac et s'en aller. J'attends que Nolan soit parti et je m'approche. Le type se réveille pas de suite. Au bout d'une heure je le vois se réveiller je m'approche à nouveau. Il demande qui je suis et où on est. Il est plutôt mignon mais il a pas l'air en bonne forme oui, plutôt abîmer. La les mains dans le dos et l'une d'elles saigne tu veux pas trop quoi faire tu as rien pour nettoyer ou pour vérifier. Tu lui réponds enfin. "Alors là, on est dans une cave et tu as probablement été enlevé par un psychopathe. Tu es probablement blessé. Tu as mal où exactement, que je regarde ? Conseil : ne lui montre pas le sang, ça l'excite et tu es dans la merde. Moi c'est Eliott... et toi ? Tu peux te lever ? Je vais te détacher les mains." J'essaye de lui détacher les mains doucement même si je sens que Nolan va pas aimer que je le fasse. Mais je ne vais pas le laisser attacher quand même. Je l'observe ça fait du bien de pas être toute seule. Mais en même temps je me demande ce que Nolan lui réserve. Sûrement pas du bien. Je m'assieds à côté de lui je laisse respirer après tout il vient de se faire enlever quand même et se retrouve dans une cave, pas génial comme découverte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Jeu 15 Juin - 11:46

La réaction d'Alvar, quand la brune lui expliqua qui elle était... et où ils étaient, par la même occasion, fut de chercher une caméra. C'était idiot, mais elle l'avait dit sur un ton tellement... posé, qu'il songea directement que ce n'était pas possible, que ça devait être une mauvaise plaisanterie. De qui ? Danny ne lui ferait pas un truc pareil, elle pouvait être folle parfois mais il avait vraiment mal aux côtes, et le sang sur sa jambe était bien réel, tout comme la douleur à sa main. Mais le grand blond comprit rapidement que non, ce n'était pas une blague. Pas de caméra, la douleur... mais qui était cette fille, qui semblait si résignée ? Son cœur s'emballa, elle lui proposa de l'aider à se détacher. Sans rien dire, Alvar replia ses genoux sous lui puis se releva sans l'aide de ses mains. Elle le détacha, tant bien que mal et il grimaça à de nombreuses reprises. Ce n'était pas tant sa main, ou sa jambe qui lui faisait mal. C'étaient ses côtes, vraiment la douleur était presque insoutenable. Quand enfin il fut libéré, le jeune homme ramena ses mains sur son ventre et se pencha en avant, la douleur affichée clairement sur son visage. Au bout de quelques secondes, il releva les yeux. Il s'était habitué à l'obscurité et repéra un lit, une télévision et le plus inquiétant : des chaînes sur le sol. Le blond fit quelques pas et s'assit à l'extrémité du lit, toujours penché en avant. « Merci » finit-il par dire, à la jeune femme. Il reprit son souffle, coupé par la douleur. Il ne lui avait pas répondu à la moitié de ce qu'elle lui avait dit, mais il faut dire qu'il avait presque tout occulté outre le fait qu'il avait été enlevé par un psychopathe. Cette information, il avait du mal à la digérer. « Qu'est-ce qu'on fait ici ? C'est quoi, cet endroit... ? Tu es là depuis combien de temps ? », fit-il finalement, en se demandant comment elle faisait pour rester aussi calme. Pour le coup, il avait laissé tomber le vouvoiement.


Dernière édition par Alvar Mouton le Lun 19 Juin - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Jeu 15 Juin - 12:26

Je le regarde découvrir, laisser son esprit s'accommoder, digérer la nouvelle. Moi personne ne m’a expliqué, j’ai découvert au fur et à mesure, c’était plutôt sympa. Je le regarde grimacer, je le connais pas, mais j’ai mal pour lui, moi, j’ai oublié d’avoir mal. J’avais mal, aussi, en arrivant, mais au bout d’un moment, on y pense moins, surtout que ça ne changera rien. Alors on se résigne. C’est pas mon genre mais je dois avouer que j’ai fini par arrêter de voir le positif si je sors de là, on verra. Une fois détaché il va jusqu'au lit et reste penché en avant. - Ca fait si mal que ça ?
Juste tes côtes ?
- Que je demande, plus pour faire la conversation, jsuis pas médecin, jpeux pas l’aider. Il se mit à poser des questions. Certaines j’y avais déjà répondu mais bon, il était sous le choc après tout. - On sert de jouet pour mon ex. Nolan. J’ai arrêté de piger pourquoi il fait ci ou ça. Je crois qu’il entend des voix ou un truc comme ça. Ici c’est une cave, t’as du prendre un coup à la tête toi. C’est la cave de la maîtresse de maison, une cinglé mais plus posée. Enfin l’énerve pas, elle peut mordre. Deux semaines je crois. - Je m’approche de lui. Le sang me distrait, j’ai peur de la réaction de Nolan devant ça. - Fais voir tes plaies. Je t’assure qu’il doit pas voir ça, tu veux pas voir ce qu’il aura envie de te faire s’il voit du rouge… - Je savais pas pourquoi le rouge l’obsedait ou obsédait son pote dans sa tête - il lui parlait j’avais pigé qu’il était pas seul quoi - mais je voulais pas le découvrir. - On peut utiliser les draps pour nettoyer et ya de l’eau dans le frigo, je crois. Enfin si tu veux. - Que je lui propose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Jeu 15 Juin - 21:45

Le blond hocha la tête, quand la jeune femme lui demanda si ça faisait si mal que ça. De mémoire, il n'avait jamais ressenti pareille douleur – mais il faut dire qu'Alvar ne s'était jamais rien cassé, pas même un bras. Il n'avait jamais eu de plâtre, pas même une petite attelle. « Juste les côtes, oui » répondit-il, parce qu'en comparaison, sa main et sa jambe il ne les sentait même pas. « C'est pas grave ». Il essayait de s'en convaincre, et surtout de rester calme. Habituellement, il y arrivait... alors pourquoi aujourd'hui se mettrait-il subitement à péter des plombs ? ... Ah, oui : parce qu'il était enfermé dans la cave d'un psychopathe excité par le sang. Génial. La fille lui expliqua que le psychopathe était son ex, et qu'ils étaient dans la cave d'une autre personne, toute aussi folle que l'homme dont elle lui avait d'abord parlé. Apparemment, elle était là depuis deux semaines. « Deux semaines... merde » souffla-t-il, à la fois triste pour elle, et paniqué à l'idée de se dire qu'il allait peut-être subir la même chose qu'elle. Mais non, Danny allait s'inquiéter et lancer la police à sa recherche, ce n'était pas possible autrement. Ils s'étaient un peu frittés, oui... mais ça arrivait souvent. Impossible qu'elle ne s'inquiète pas. Eliott demanda à voir ses plaies, après s'être approchée de lui. Il ne comprenait pas ce qu'elle lui disait, à propos du rouge, mais il hocha la tête tout de même. « Oui, je... je veux bien » bafouilla-t-il, complètement perdu et déboussolé par ce qui lui arrivait. Il avait envie de hurler. Quand est-ce que sa vie avait commencé à merder, au juste ? « Désolé, je suis... un peu sous le choc de... enfin, je sais pas... pardon » poursuivit-il en tournant la tête dans tous les sens, à la recherche d'une issue. « Il n'y a pas d'autre moyen de sortir que par la porte, j'imagine ? », c'était sans doute une question idiote – si elle était là depuis deux semaines, elle devait avoir eu le temps de faire le tour du propriétaire. Enfin, vu l'état de ses chevilles, il était peut-être rare qu'elle se retrouve libre, aussi.


Dernière édition par Alvar Mouton le Lun 19 Juin - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Jeu 15 Juin - 22:38

C’était les côtes le pire, mais ça j’y pouvais rien moi. J’étais pas vraiment, enfin, douée pour ça. Moi j’emmenais les gens à l'hôpital ou j’appelais une ambulance. Il disait pas grave, et il se pliait dans tous les sens. Les mecs tous les mêmes, soit ça chouine, soit ça fait comme si ça n’avait rien. On était dans une cave, on en sortirait sûrement pas. Il pouvait bien pleurer pour ce que j’en avais faire. Moi j’avais eu mon quota, j’étais desséchée de ce côté là et puis pleurer n’avait rien changé. Je grattais mon bas là où il avait joué récemment. J’avais jamais pensé des choses malsaines, ou mauvaises. j’étais pas quelqu’un qui souhaite quoi que ce soit à quelqu’un. Mais là clairement, j’avais envie qu’il crève. J’aimais pas penser à ça. Il acceptait que je l’aide, mais n’avait pas dit son prénom. Il était pas bavard ou quoi ? Ok, il avait peut être pas envie de papoter s’il avait mal aussi. Mais il était la seule personne que j’avais comme compagnie non cinglée. - Tu m’as pas dis ton prénom. - Je commençais à faire couler de l’eau sur ses plaies, puis déchirais les draps et entourais les plaies. Ca servait pas à grand chose, mais ce serait ça ou rien. Il me demandait si on pouvait sortir, je me mis à rire. - Tu penses que je serais là si on pouvait ? Allonge toi, jvais regarder tes côtes. Voir la gueule de celles ci. - Je l’aide à virer son haut et manque de vomir. ah oui, je comprenais pourquoi il avait mal tiens. - Ok jvais pas te mentir c’est moche. Mais tu respires non ? Donc au pire ça fera mal. Jusqu'à ce qu’on nous sorte de là quoi. Compte là dessus. Enfin, si Nolan décide pas que ça lui suffit pas. il aime la douleur… Ca aussi ça l’excite. - Ca me donnait la gerbe de penser à ça. J’avais réussi à vivre “bien” sans me soucier de toutes ces horreurs. Et aujourd'hui j’avais un résumé de ce que j’avais manqué, génial. Je finis par m’allonger aussi. Et à regarder le plafond, again. Ma vie était devenue plutôt monotone entre deux séances de torture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Sam 17 Juin - 18:25


Ses mains te projettent. Tu sens la force de l'être humain, sa folie, lorsque tu te heurtes aux marches de l'escalier avec fracas. Tu ouvres à peine les yeux, mais tu vois des silhouettes. Tu n'es pas seule, ici. Peut-être qu'ils souffrent. Peut-être que tu pourrais leur parler. Peut-être qu'ils te tiendront compagnie. Tu entends les voix, un peu trop bruyantes à ton goût. Pourtant, au fond de toi, tu es heureuse de les entendre. Tu sens une odeur de renfermé. Tu avales ta salive. Mêlée à autre chose. Du sang ou de la terre, tu ne sais plus rien reconnaître. Ta tête pèse. Tu mets du temps à ouvrir les yeux, tu as envie de dormir, c'est tout ce que tu retiens. Il n'y'a aucun calme dans ton esprit. Ton cœur s'emballe, tu voudrais pleurer, mais tes larmes ne coulent pas. Tu veux Giu. Tu veux son corps, ses mains sur toi, tu veux sa chaleur, ses petites manies, tu veux ses lèvres, sa voix. Tu veux Lui. Ton souffle est saccadé, mais tu te redresses. Tu regardes autour de toi. Tu vois une blessure sur le garçon, du sang qui s'écoule un peu. Tu frissonnes, et tu te tournes vers la fille. Elle n'a pas l'air bien non plus. Mais elle a l'air de connaître plus que vous cet endroit. Ca te fait mal au coeur. Finalement, tu pleures. Sur tes joues, le blush s'efface. Tu ne t'arrêtes même plus, tu sais bien que ça ne sert à rien. Tu voudrais sortir d'ici, et retrouver celui qui compte pour toi, mais en vrai, tu ne sais même pas si tu le reverras un jour. Eux aussi, voudraient sortir. Faut que t'arrêtes de faire tes caprices. Un caprice, la liberté ? Tes longs cheveux trainent par terre, et pour une fois, ça ne te fait rien. Tu n'en as plus rien à faire. Dans cette situation, tu n'en as plus rien à faire de rien. Tu observes, apeurée, les autres, les fixant comme si tu les craignais. Et tu les crains. Mais tu vois bien qu'ils ont davantage l'air de victimes que de bourreaux. Tu finis par te calmer, t'approcher comme tu peux d'eux, sans détacher tes yeux du sang. « Vous aussi... » C'est ce qui te vient à l'esprit en premier. T'es affolée, mais tu ne cries pas. Il ne faut pas. T'as mal, aussi. Et tu affiches une grimace de douleur à chaque pas que tu fais, à chaque geste, et juste en respirant, tu sens tes côtes se fêler, du moins c'est l'impression que tu as. Peut-être que ça n'a rien à voir. Mais chaque bouffée d'air est un supplice. Et tu vois sur leur visage qu'ils ont aussi peur que toi. Qu'ils sont blessés, sûrement. T'aimes pas voir les gens blessés. T'as horreur de ça. C'est ton côté maternel, ou simplement gentil, t'en sais rien. « Je... » Tu bafouilles. Tu marmonnes. Tu ne sais même plus si tu parles ta langue correctement. « On est où ? » Dis-tu d'une voix timide.


Dernière édition par Eibhlin Reid le Lun 26 Juin - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Lun 19 Juin - 12:51

« Alvar » finit-il par préciser, quand elle demander son prénom pour apparemment, la seconde fois. Il ne se souvenait même pas qu'elle l'ait fait une première fois, en fait. Il était complètement à l'ouest, perdu et à deux doigts de la crise de panique. Il posa une bête question, à propos de la porte... évidemment, elle lui fit remarquer qu'elle ne serait plus là depuis longtemps, si elle avait trouvé une issue de secours. « Désolé » marmonna-t-il, en baissant les yeux sur sa propre jambe, blessée légèrement. Alvar s'allongea, comme le lui demandait Eliott – il ne se sentait de toute façon pas en état de protester. Elle l'aida à détacher sa chemise blanche, qui ne l'était plus tant que ça, et il vit la grimace sur son visage. « Est-ce que tu peux... m'aider à refermer ? » demanda-t-il, mais elle n'eut pas le temps de le faire que la porte grinça. Ils entendirent des bruits sourds, puis quelque chose qui dévalait dans l'escalier. Alvar avait peur, c'est vrai. Il avait compris que celui qui l'avait enfermé ici aimait le sang, était un psychopathe et il n'était pas prêt à subir ses foudres. Pas prêt du tout, même. La porte claqua, se referma et il fallut quelques secondes à Alvar pour comprendre qu'une troisième personne venait de les rejoindre dans la cave. Elle était vêtue de rouge, et se redressait doucement. Il entendit ses larmes, essaya de se redresser sur un coude pour l'observer et s'assurer qu'elle n'avait rien, mais c'était compliqué. Ses côtes le faisaient souffrir. Finalement, la nouvelle venue s'approcha et murmura. Ça n'avait pas de sens, Alvar comprenait qu'elle était apeurée. « Est-ce que ça va ? » lui demanda-t-il, bien conscient que c'était une bête question. Il vit le regard de la rousse, sur son torse – il fallait qu'il referme sa chemise, il ne voulait pas attirer l'attention sur cette blessure qu'il n'avait pas osé regarder. Pas encore. Elle demanda où ils se trouvaient, et Alvar laissa le soin à Eliott de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Lun 19 Juin - 14:04

C’était marrant d’être la moins “flippée” qu’un mec géant et bien batti quand même. Enfin, moi j’étais surtout plus en mode “surprise” par tout ça. Je savais ce qu’il pouvait m’attendre et le redouter ne ferait que me desservir. Ya pas pire que l’attente de choses qui ne seront pas positives. Puis j’étais consciente qu’il avait bien joué, il avait de nouveaux jouets. Peut être qu’il m’épargnerait. Il me demanda de fermer sa chemise, je m'apprêtais à le faire quand j’entendis un bruit affreux. C’était quelqu’un qui était balancé ? Je me lève et va regarder, une jeune fille est là, en robe rouge. Ah oui elle a fait fort elle.Je l’observe avant de vraiment m’approcher. Je finis par aller vers elle quand elle demande où l’on est. - Bonjour. Elliot, Alvar, on est enfermé par mon ex cinglé qui, je pense, a beaucoup aimé ta robe. La cave de sa..meuf ? Je sais pas. - Je suis de moins en moins, comment dire, subtile. Je suis abrupte, mais de toute façon, édulcorer tout ça servirait à quoi ? C’est la réalité, rien ne sert de se mentir. - T’as pas l’air bien, vu la tronche de ta jambe, je pense pas que tu devrais gigoter. Tu veux que je regarde ? Je joue les infirmières aujourd'hui. - Que je dis en essayant un sourire. Je regarde le chevelu et fronce les sourcils. - Toi arrêtes de gigoter. - La blague, je deviens autoritaire moi… Je viens vers la fille et m’installe à côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nolan Carter
Membre de Pan

❖ Job : Barman et stripteaser


❖ Avatar : Stephen James
❖ DC : Devine
❖ En ville depuis : 28/05/2017
❖ Messages : 59
❖ Needles : 202

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Lun 19 Juin - 17:33

La voix qu'il entend
Lui


Voilà, ils étaient tous les trois réunis dans la cave et c'est tellement bon, on va pouvoir s'amuser comme des petits fous. Ils ont du faire connaissance maintenant et il est temps que j'aille m'amuser un peu « On va jouer ? Hein on va jouer ? » je souris alors que je parcours le long couloir qui me mène à la porte de la cave. Je descends les quelques marches et gratte doucement à la nouvelle porte avant de l'ouvrir, je descends deux marches et ferme la porte derrière moi. Je m'accroupis et je les regarde tous les trois avec un léger sourire. Je reste comme ça pendant quelques secondes « Je vois qu'on a fait connaissance ! » je me redresse et continue de descendre les escaliers venant les regarder. Je les scrute tous les trois et mon regard se pose sur le sang qui s'échappe de la jambe de l'homme « Rouge rouge rouge ici tout est rouge » Je reste un petit moment à les observer et silencieusement, j'attrape la bouteille d'alcool à 90°. Je ne voudrai pas qu'il crève d'une maladie du à une infection. « Tu vois princesse, je t'ai amené des amis, tu seras moins seule la journée » Je souris et je m'accroupis doucement venant glisser mon doigt sur la blessure de l'homme appuyant dessus afin que le sang coule un peu plus. « Outch... Serait-ce douloureux ? » Je souris alors que je pose mon regard sur Elliott tout en ouvrant la bouteille d'alcool. Je pose maintenant mon regard sur l'homme et verse l'alcool sur sa blessure tout en ayant le genre de sourire sadique « Fais le souffrir... » Je tourne la tête vers la jeune femme en rouge, j'ai vraiment hâte de poursuivre mais aussi qu'Ariadne rentre afin de rentrer dans la danse à son tour. « Ne t'en fais pas, on va s'amuser aussi » Je remets un peu d'alcool sur la blessure de l'homme et me relève doucement pour aller chercher quelques compresses, je les tends à Elliott, je veux la voir faire « Mets lui ça dessus... » Je m'accroupis face à eux trois « Je pense que je n'ai pas besoin de me présenter, la princesse a du déjà à vous parler de moi... Si je ne me trompe pas toi tu es Alvar et toi petite biche tu es Eibhlin » Je penche doucement la tête pour les observer un peu plus... « J'aime quand tu es comme ça »

_________________
A venir
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Lun 19 Juin - 19:53


Tu es là depuis cinq minutes, tu en as déjà marre. Alors tu n’oses pas imaginer ce que peuvent ressentir les autres. Tu poses ton regard sur eux, tu ne les quittes pas des yeux. Tu ne peux pas. C’est plus fort que toi. Et tu fixes toujours cette blessure sur l’homme, sans pour autant avoir l’air d’insister. Tu vois qu’il essaie de la dissimuler. Inutile, oserais-tu dire. Mais tu te tais. Tu avales ta salive, tourne la tête pour fuir la vision du sang. Tu ne sais plus vraiment ce que tu veux, toi, on dirait. Tu réponds à peine à leurs questions. Tu dis « Si on veut. » Tu ajoutes « Et vous ? Tu saignes… Beaucoup. » Les banalités d’usage. Ici, on pourrait s’en foutre. Personne ici ne baigne dans le bonheur. C’est… Désespérant. Tu écoutes ce que la fille a à te dire. Elliot. Alvar. Ce à quoi tu réponds faiblement « Eibhlin. » Ex ? D’un seul coup tu comprends. Tu lui en veux, instinctivement. Mais tu te reprends aussitôt. Elliot n’a rien fait. Elle vous aide. Et tu te mords la lèvre si fort d’avoir pensé l’inverse l’espace de quelques secondes. Machinalement, tu baisses la tête, tu regardes ta robe. Ah… La robe carmin. Un peu trop rouge, alors ? Tu soupires, tu te laisses abattre par la fatigue et tu t’appuies contre le mur. « Non. Ca va. Je survis.  » Tu n’aimes pas qu’on te touche. Même si c’est pour te soigner. Tu as horreur de ça. Mais peut-être que pour une fois, tu peux faire une exception. Tu es bizarre, tu le sais. Tu es incorrigible. Indestructible. Tu le croyais vraiment. Pourtant ta jambe te fait mal, alors quoi, t’es si fragile que ça ? « Et toi, comment tu vas ? Tu es blessée aussi ? » Tu préfères quand même demander. C’est un bruit qui te fait sursauter. C’est la porte qui s’entrouvre. Et le garçon qui descend. Ses pas dans l’escalier te rappellent ta chute de tout à l’heure. Douloureuse. Brutale. Mais tu constates qu’il vous connait déjà. Il s’approche d’Alvar. Tu retiens ton souffle. Tu vois le sang couler, et tu fermes les yeux. Arrête, pourrais-tu dire. Arrête de lui faire mal. Mais tu n’as pas assez de courage dans les veines pour faire ça. Tu te contentes de rester là où tu es, sans savoir réagir. Sans savoir aider. T’es vraiment qu’une lâche. Tu t’en veux. Il vous connait, lui. Il vous appelle par vos noms, alors que tu ne sais pas le sien. « Qu’est-ce que tu nous veux, au juste ? » De courage, c’est tout ce que tu peux donner. Pour l’instant. Pourtant, tu les aideras, tes compagnons de geôle s’ils avaient besoin de toi. Enfin, tu dis ça, mais tu n'as pas bougé. Et encore maintenant, la peur te pétrifie.


Dernière édition par Eibhlin Reid le Lun 26 Juin - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Lun 19 Juin - 21:00

Non, évidemment qu'elle ne va pas bien. Elle vient de dévaler une volée de marches, a dû se faire mal et est même sans doute traumatisée et apeurée, s'il en croit les larmes sur ses joues. La jeune femme, nouvelle arrivée, lui fit remarquer qu'il saignait beaucoup, et Alvar hocha doucement la tête – que pouvait-il bien répondre à cela ? Eliott lui expliqua qu'elle était dans la cave de son ex, un psychopathe. Rien qu'Alvar ne savait pas déjà – mais l'entendre encore avait quelque chose de perturbant. Elle se présenta, à son tour. Eibhlin. C'était original, mais ils n'avaient clairement pas le temps pour se complimenter les uns les autres. Eliott essayait d'être gentille avec la jeune rousse, elle dit à Alvar d'arrêter de gigoter mais il ne l'écouta pas et se redressa en position assise, pour ramener les pans de sa chemise sur son ventre plus facilement. Il grimaçait à chaque mouvement, ses côtes étaient douloureuses. Un craquement les fit sursauter, tous les trois. La porte grinça encore, mais celui qu'Alvar pensait ne pas encore connaître apparut, cette fois. Quand il reconnut le brun qui l'avait fixé bizarrement au Festival de la Bière, Alvar comprit que son intuition à son sujet était finalement justifiée. Sa façon de le frôler alors qu'il y avait plein d'espace autour d'eux signifiait réellement quelque chose – et il aurait mieux fait de s'en inquiéter avant, alors qu'il était toujours libre. Il les observa de longues secondes, sans que personne ne dise rien. Alvar n'en menait pas large. Il avait beau être un homme, jamais il ne s'était battu. Sa cousine Devyn se défendait mieux que lui, qui était plus en mode « peace and love » que grand guerrier. Il n'aimait pas la violence, et n'y avait jamais vraiment été confronté. Nolan, puisque tel était son nom, déclara à Eliott qu'il lui avait amené des amis. Il prit une bouteille d'alcool, et s'approcha d'Alvar qui remarqua son regard, posé sur sa jambe où on voyait le sang que la brune n'avait pas réussi à dissimuler. Il l'entendait encore lui dire que la vue du sang excitait le psychopathe. Ce dernier appuya sur la jambe d'Alvar, pile sur sa blessure. Le grand blond se crispa, tout se corps se recroquevilla autour de la douleur et il poussa un espèce de grognement. Pas encore un cri, mais presque. Quand l'alcool toucha la plaie en revanche, Alvar ne put s'empêcher de crier tant c'était douloureux. Il essaya de penser à autre chose. A Danny, en réalité... mais c'était impossible d'occulter la douleur. Il se releva ensuite, laissant le cuisinier pantois, et tendit des compresses à Eliott en ordonnant qu'elle les applique sur les plaies d'Alvar. Il posa un regard suppliant sur la brune, mais il savait qu'elle n'avait pas le choix. Nolan, accroupi devant eux, leur fit savoir qu'il savait qui ils étaient. Eibhlin lui demanda ce qu'il leur voulait, et Alvar eut l'impression que ce n'était pas une bonne idée. Lui-même n'avait pas pipé un mot, depuis l'entrée de Nolan dans la cave. A vrai dire, il n'avait pas osé. Il ne savait pas comment réagir, et préférait se taire tant que maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Lun 19 Juin - 21:19

La fille te demande si tu es blessée, tu souris, doucement. - Ca a guéri, depuis le temps. - Même si tes chevilles se reblessent chaque fois que les chaines te sont remises. Quand tu vois Nolan arriver, tout se crispe en toi. Tu as peur de ce qu’il a prévu. Il t’annonce qu’il tas ramené de la compagnie, sous entendant que oui, il l'avait fait pour toi. Pas pour jouer avec les gens comme il aimait si bien. Tu restais dans ton coin, bougeant pas d’un poil. Pas besoin de se rebeller pour avoir un traitement sympa comme tu as déjà eu. Le sang a continué de couler de la jambe d’alvar, résultat, il ne voit plus que ça, tu t’en doutais. Si tu n’étais pas toute frêle, tu serais devant lui, mais tu ne lui servirais pas à grand chose. Il joue avec, faisant couler le sang de plus belle. Il se fout de sa gueule puis lui sort l’alcool. Rien qu’à sa vue, tu recules instinctivement. Tu as déjà gouté. Au son, tu sauras que Alvar non plus, n’a pas aimé. Tu n’aimes pas voir des gens torturé, tu n’aimes pas te dire qu’il aurait pu les relacher si tu étais plus, entreprenante. Ou docile. Me^me si tu l’étais à présent, à force. Il remets de l’alvool, Alvar remets ça et tu grimaces. Pire lorsqu’il te demande de continuer la torture. Tu t’approches et t’excuse d’un regard. Tu appuies la compresse. au moins, il ne s’infectera pas. Enfin, s’il a de la chance. Tu n’as plus vraiment d’espoir de sortir de là.  Elle lui demande ce qu’il veut et tu te crispes complètement, appuyant sur la jambe du type, merde. - Désolée. - Que tu dis de nouveau. Tu ne sais pas ce que sera la suite mais tu n’es pas pressée de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nolan Carter
Membre de Pan

❖ Job : Barman et stripteaser


❖ Avatar : Stephen James
❖ DC : Devine
❖ En ville depuis : 28/05/2017
❖ Messages : 59
❖ Needles : 202

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Lun 19 Juin - 22:56

Mon regard se pose sur Elliott, je lui demande de mettre les compresses sur la blessure de l'homme, je les observe et fronce les yeux quand la jeune femme prend la parole. « Elle n'aurait pas du » Je me lève et m'approche d'elle tel un félin et d'un geste simple et rapide mon revers viens s'éclater sur sa joue « Toi tu parleras quand je l'aurai décidé pour le moment tu la fermes » Je reviens sur Alvar, j'avoue qu'il y a chez lui un truc et à cet instant, je ne veux pas prendre de risque. Je vais dans le placard et attrape des menottes avec de longues chaines et je les tends à Elliott « Attache le en passant dans l'anneau derrière lui et dépêche toi sinon c'est toi qui va en pâtir princesse » « C'est tellement bon.. » je souris et la regarde faire, je viens m'accroupir et alors que les mains de l'homme sont au-dessus de sa tête, je remarque le sang qui coule une fois de plus. Je m'approche et j'enfonce rapidement mon doigt dans sa blessure tout en souriant, je finis par glisser mon doigt sur son front laissant le sang coulé lentement. « Coupe coupe coupe » Je me recule et je vais dans le placard fermé attrapant un ciseau « Tu as déjà été chez le coiffeur dans ta vie Alvar ? Tu verras je ne suis pas aussi doué que lui, dommage pour toi... » J'avance vers eux et je regarde Lin « Je m'occupe de toi après » J'attrape les cheveux de l'homme « Tu bouges et je te tue » Murmurai-je dans  le creux de son oreille avant de couper plusieurs mèches de ses cheveux les faisant arriver au niveau du cou. Alors que je le regarde, je glisse le ciseau sous l'oreille et y fait une petite entaille « Oup's » Je ramasse les cheveux et les pose sur la table avant de me retourner vers eux. « C'est parfait comme ça » Je glisse une main dans mes cheveux et les observe silencieusement « Fais les souffrir comme j'ai fait souffrir ta famille » Je sers les dents alors qu'il parle de ma famille, il sait que je n'aime pas ça...
[/i]

_________________
A venir
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Mar 20 Juin - 1:27


Tu souris, mais est-ce que t’es sincère ? D’un sens, oui. Tu vois le côté positif. Elle a guéri. Mais elle est toujours là. Tu regardes Alvar. Tu es figée. Tu ne perds pas des yeux ce qu’il se passe. Tu détestes le voir grimacer. Tu détestes ces gémissements, puis ce cri de douleur qui s’échappe d’entre ses lèvres. Tu grimaces, toi aussi. Tu as mal pour lui. Tu fais la bêtise d’ouvrir ta bouche, tu t’en prends une, mais tu redresses la tête, tu souffles en regardant Elliot et Alvar un peu plus loin de toi. Il se dirige vers Alvar et parle de menottes pour lui. Tu voudrais dire à Elliot de ne pas lui obéir, qu’à trois vous pourriez vous rebeller. Mais t’es bien trop naïve, encore. T’es pas faite pour la vie dans les caves. Tu penses à Giu, ce qu’il doit imaginer, peut-être qu’il croit que tu as voulu l’abandonner, sans le lui dire. Les pensées t’assaillent, tournent dans ton esprit, tu les vois, revois, tu t'y égares l’espace d’un instant mais tu n’as pas le temps de rêver. De penser à autre chose. Tu entends encore les plaintes, et la voix qui t’effraiera désormais au plus profond de tes cauchemars. Pauvre fou. Tu n'oses pas réagir, mais tu n'as qu'une envie. Le heurter contre le mur. C'est que t'es violente. Tu n'aimes pas qu'on touche à tes cheveux, à tes joues, et encore moins voir malmener les autres. Tu ne les connais pas, Alvar et Elliot, mais tu sais déjà qu'ils compteront pour toi. Tu n'as aucune force à côté de lui. Ce soir, moins que d'habitude. Et tu n'es qu'une fille. Tu as du mal à supporter ce sang qui coule et toute cette souffrance dont tu es témoin. Tu fronces les sourcils. Tu restes dans ton coin, recroquevillée. Faible et passive. Ton cœur bat si fort que tu le sens cogner dans ta poitrine. Tu as retenu la leçon. Tu ne parles plus. Tu ne peux pas t’empêcher de ressentir de la peine pour Alvar et de t’imaginer ce qu’a pu être le quotidien d’Elliot pendant si longtemps avant vous. Ton esprit s’emballe, au même rythme que ton cœur, si rapide. Tu jettes un regard vers l’escalier. Impossible d’y aller. C’est fermé, de toute façon. Et vous ne pouvez pas marcher. Tu plaques ta main devant tes yeux. T’en peux plus de voir ça. Est-ce qu’au moins t’es réveillée ? Faut croire que oui.


Dernière édition par Eibhlin Reid le Lun 26 Juin - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Mar 20 Juin - 11:19

Eliott, quand elle entendit la rousse poser une question, appuya un peu fort sur la jambe déjà douloureuse d'Alvar. Le blond sursauta, et la brune s'excusa mais elle semblait paniquée à l'idée que la dernière arrivée essaye de tenir tête à Nolan. Le couperet ne tarda pas à tomber : Eibhlin se prit une claque qui résonna dans l'air confiné de la cave. Alvar pria pour qu'elle n'ait pas trop mal, la jeune rousse resta sur le sol sans ajouter un mot de plus, croisant le regard de ses compagnons de geôle qui compatissaient pour elle sans un mot. L'attention du psychopathe se posa encore sur le cuisinier, il sortit des chaînes et demanda à Eliott de l'attacher. Alvar n'essaya pas de se débattre, il avait peur que la colère de Nolan retombe sur Eliott. Il se retrouva rapidement attaché, impossible pour lui de rester penché vers l'avant – ce qui rendait la douleur dans ses côtes encore un peu plus insupportable. Il songea qu'il devait y avoir quelque chose de cassé, pour qu'il ait mal à ce point. Nolan remarqua la main du grand blond, qui saignait toujours. Une fois de plus, il y enfonça son doigt, arrachant une grimace à Alvar, qui se retrouva bien vite avec une trace de sang sur le front. Le brun, fou à lier, lui demanda s'il avait déjà été chez le coiffeur. Le cœur d'Alvar battait à toute vitesse, quand il le vit sortir une paire de ciseaux de l'armoire et s'approcher de lui avec cette dernière. « Qu'est-ce que vous faites... » bafouilla-t-il, en essayant de se dégager – mais les chaînes le maintenaient coincé sur le lit. Nolan attrapa la longue chevelure du jeune homme, et lui ordonna de ne pas bouger. Il coupa cette dernière, en quelques gestes imprécis, et Alvar sentit bientôt ses pointes fraîchement coupées lui caresser la nuque, sur laquelle ses cheveux retombèrent mollement. En lui coupant les cheveux, c'était comme si Nolan lui volait son identité. Il sentit une douleur derrière son oreille, pour finir : Nolan l'avait blessé avec le ciseau, exprès. Alvar sentit la rage s'emparer de lui comme jamais auparavant, et tira sur les chaînes – ce qui provoqua un bruit d'enfer dans la cave. Le brun ne sembla même pas l'entendre, il murmurait que c'était parfait comme ça... tout en caressant les cheveux d'Alvar, qu'il venait de couper. Il avait promis à Eibhlin de s'occuper d'elle, mais heureusement pour la jeune femme, il finit par remonter les escaliers pour laisser ses trois prisonniers, seuls. Le silence régna de longues minutes, puis ils comprirent que Nolan ne reviendrait pas. Pas aujourd'hui. Ils finirent tous les trois par s'endormir, Alvar toujours attaché... jusqu'au lendemain.

Jour 2 ▬ 10 juin 2017.
Sortie prévue le 19 juin 2017.

Alvar ouvrit doucement les yeux. Tout son corps était ankylosé, il avait mal dormi. Ses bras le faisaient souffrir, ses épaules, sa nuque, ses blessures à la main et à la jambe, mais le pire restaient ses côtes. Eliott n'avait pas réussi à le détacher, quand Nolan les avait abandonnés à leur triste sort. Il avait donc passé la nuit attaché au lit, les bras au-dessus de la tête. Il avait remué toute la nuit, empêchant parfois les filles de dormir à cause du bruit des chaînes en fer, contre le lit. Là encore, le bruit des chaînes... il ne le supportait plus. Tout son corps se crispait lorsqu'il l'entendait. Et ses mèches qui lui caressaient le visage à un endroit inhabituel pour lui... c'était atroce. Il ne savait pas pourquoi Nolan avait fait ça, il ne savait pas ce qu'il foutait là. Alvar avait pensé à Danny toute la nuit, ou presque. A Devyn et Duncan, aussi. Il se demandait si sa famille s'inquiétait pour lui, si quelqu'un avait remarqué sa disparition. Lena pensait peut-être qu'il l'avait laissée en plan, au Festival, puisqu'il n'était jamais revenu. Aurait-il seulement un jour l'occasion de s'excuser ? De les revoir, ne serait-ce qu'une fois ? Quelques larmes silencieuses avaient tracé des sillons sur ses joues, durant la nuit. Et ce matin, la situation semblait désespérée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Mar 20 Juin - 15:53

Si vous aviez encore un doute, ce n'était plus permis. Vous étiez dans la merde. Tu avais du mal avec l'idée qu'il agisse pour toi. Il était taré même si tu n'étais pas là il se serait amusé. Tu t'exécutes quand il te demande d’attacher alvar qui a l'air de souffrir. Tu baisses les yeux, tu n'aimes pas être son instrument. Tu ne veux pas faire souffrir les autres. Tu as toujours aimé aller vers les gens, leur donner un sourire. Illuminer la journée des gens. Pas ces horreurs. Tes larmes coulaient. Doucement. Mais sûrement. Tu lui soufflais pardon à l'oreille. Nolan finit par partir vous laissant repenser à cette soirée si agréable. Tu t’installes au sol à côté du lit et tu essaies de trouver une position pour tes membres endoloris. Tu regardes la jeune fille mais tu ne sais pas quoi lui dire. Tu finis par t'endormir sur le sol. Le matin vous êtes toujours là. La mine déconfite. Al ne demande plus rien. Tu n’as pas réussi à virer ses chaînes. Il doit avoir mal. Tu vas voir la fille qui est dans un sale état aussi et tu regardes ses blessures. Tu souris. - Tu peux bouger ton bras ? Et je pense que tu devrais pas marcher. Ca a pas l’air en bon état ta jambe. - T’y connais pas grand chose même si ça se voit que c’est “moche”. Plus la façon dont elle essayait de marcher. Tu frottes tes chevilles douloureuses puis tu reviens vers Alvar. - Tu veux que jte passe de l’eau sur ta main et que jte nettoie le front ? T’es pas si mal les cheveux comme ça. - Que tu dis pour un peu de réconfort. Même si c’est pas franchement l’idée, d’être “ sexy” là de suite. Tu t’assieds à côté de lui et sans parler tu restes là. Tu les regardes tous les deux. Tu détestes cette situation. Tu détestes tout ça et tu aimerais faire un truc n’importe quoi. - La prochaine fois, soyez léthargiques, laissez vous faire, dite rien. Plus on résiste et plus il s’énerve. Et vous avez vu ce qu’il fait quand il est calme. Je me disais que si je disparaissais, on me trouverait pas, mais avec 3 enlèvements, peut être qu’on se bouffera, c’est déjà plus flippant. vous avez des gens..qui vous attendent ? - Parler de choses positives tiens, ils ont bien des gens à qui ils tiennent ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Mar 20 Juin - 22:32


Tu as du mal à te concentrer sur autre chose que sur les cris d'Alvar. Son visage crispé, ses poignets liés. Sa souffrance, tu la ressentirais presque. Presque. Tu l'imagines, et ça te fait fermer les yeux, une nouvelle fois. Lui, s'en va. Lui... Tellement de haine dans ton regard quand tu le vois, quand par inadvertance ou par fascination malsaine, tu poses tes yeux sur lui. Tu le détestes. Mais est-il responsable. Dans sa tête, ça ne va pas. Dans la tienne non plus. En toi, tout s'affole, s'excite, s'époumone. Tu respires difficilement la nuit, tu essaies de faire le moins de bruit possible, mais tu vois bien qu'eux aussi ont du mal à dormir. Votre douleur est commune. Vous vous ressemblez, peut-être, quelque part. Il ne vous a pas choisis au hasard. A moins que. Et alors tu arrives à t'apaiser, juste quelques minutes, tu penses à autre chose, tu penses à Giulliano quand il te dit qu'il t'aime et qu'il ferait n'importe quoi pour toi. Giulliano. C'est maintenant. Viens. Non. Tu ne veux pas qu'il vienne. Tu as peur qu'il se fasse prendre. Défiguré. Massacré. Pire. Toi, ça te rendrait encore plus désespérée que tu ne l'es. Toi, ça finirait par te tuer. Quand enfin le jour se lève, tu ne le vois pas de là où tu es. Tu le devines. Et tu sursautes en entendant les bruits ambiants de la cave. Tu mets un temps avant de te souvenir, de réaliser qui ils sont. Tu te rappelles l'instant d'après. La cave. Sordide. Votre repère. Votre geôle. Votre tombeau. Enfin, pas encore. Et tu ne comptes pas mourir là-dedans. Tu regardes Elliot et Alvar. Alvar toujours allongé sur son lit, attaché et gémissant. Tu as de la peine pour lui. Mais tu ne peux rien faire. T'as pas la force que tu aimerais avoir. T'en as aucune, ce matin. Déjà qu'hier tu n'étais pas vaillante. Tu ne peux pas t'empêcher de pousser un léger cri. Tu plisses les yeux, fronces les sourcils. Tu ne la sentais pas autant, hier, ta jambe. Elliot s'approche de toi, et tu lui réponds en soufflant. « Oui. J'ai pas prévu de courir le cent mètres aujourd'hui. » Sarcastique. Tu ne peux pas ne pas l'être. C'est ta nature. Pourtant, rien dans le son de ta voix ne s'apparente à de la méchanceté ou de l'agacement. Tu ne sais juste pas quoi répondre. Tu as mal, tu n'y peux rien. Mais tu ne te permets pas de te plaindre quand tu vois la blessure d'Alvar ou l'isolement d'Elliot pendant tu ne sais combien de jours. Toi, t'es quoi à côté. Tu ne sers à rien, dans cette cave. Tu n'es ni musclée, ni courageuse. Tu es inutile. Tu es juste bonne à pleurer. Mais au fond, tu sais que s'ils te demandaient de les aider, tu le ferais. « Vous avez réussi à dormir ? » C'est idiot comme question. Toi tu as fermé l'œil, tu dormais sur une oreille. Et encore, une oreille, c'est beaucoup dire. Juste avant d'ajouter « Comment va Alvar ? » C'est lui que tu as vu être malmené jusqu'à présent. Même si tu ne doutes pas qu'il ait osé toucher Elliot. Des gens qui t'attendent. Tu baisses les yeux, le visage de Giu te revient à l'esprit, et tu retiens ton chagrin. « Moi j'ai un copain. Et j'espère qu'il m'attend. » Murmures-tu. « Et vous ? On vous cherche ? » Puisque vous êtes ici, et dieu sait pour combien de temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nolan Carter
Membre de Pan

❖ Job : Barman et stripteaser


❖ Avatar : Stephen James
❖ DC : Devine
❖ En ville depuis : 28/05/2017
❖ Messages : 59
❖ Needles : 202

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    Mer 21 Juin - 13:45

J'avais quitté le petit trio jours auparavant, hier, il m'avait collé de garde et je ne pouvait pas refuser « le petit trio a eu du répit » Oui il n'avait pas tort, ils avaient eu du répit, Ariadne n'avait été que leur apporter à manger et à boire, comme souvent, malgré qu'elle aime autant que moi faire souffrir les gens, elle prenait soin d'eux afin qu'ils ne manquent de rien. La garde terminée, je ne pris pas le temps de me changer, je le ferai directement chez Ariadne. Sur place, Ariadne était encore à la maison, « Qu'est-ce qu'elle est divine » Oh oui elle était même envoutante, plus je passe du temps avec elle et plus je sais qu'on est destiné à accomplir encore plus de chose ensemble. Ce n'est que le début... Elle me parle de ce qu'elle a fait en leur donnant à manger, je glisse mes bras autour de sa taille alors qu'elle est de dos et dépose un baiser dans son cou « Merci ma douce... » Je souris et la laisse partir. Je monte dans la salle de bain, prends une douche rapide et m'habille d'un simple jean noir et un t-shirt noir « Tu es prêt, je veux y aller, on joue à un jeu ? » Je me regarde dans le miroir et affiche un sourire « Tu penses à quoi ? » En fait je n'ai pas besoin de poser la question, je sais très bien ce qu'il veut qu'on fasse « On joue à le faire hurler de douleur, je veux lui faire du mal » Encore lui... hummm c'est une bonne idée, Elliott a déjà eu pas mal et l'autre jeune femme a l'air d'être mal en point... Dommage, j'aurai bien aimé jouer avec elle quand même ça sera plus tard dans la journée ou demain...  Je sors de la salle de bain et descends directement à la cave, je marche d'un pas lent écoutant la nouvelle comptine de ''mon ami'' « Je suis  l'auxiliaire de la grande faucheuse, un ordre, un geste, un regard et je lui donne un homme en pâture est-il coupable ? Peu importe.. Chaque humain doit mourir un jour.. » Je regarde mes trois captifs et je souris avant de murmurer « Je suis le semeur de la mort et la mort est toujours clémente pour ceux qui travaillent pour elle.. » Je tourne la tête vers la table et je tapote du doigt pendant quelques secondes « J'espère que je vous ai manqué hier... » Je m'approche d'Elliott caressant sa longue chevelure « Toi tu m'as manqué en tout cas tout comme toi » Dis-je en posant mon regard sur Eibhlin mais j'avoue que celui qui m'a manqué le plus et Alvar « Jolie petit oiseau va bientôt tomber de son nid » Je m'approche de l'homme après m'être saisi de la lame de rasoir « Mais j'avoue que c'est toi qui m'a manqué le plus » Dis-je en retirant rapidement la compresse sur sa blessure et rouvrant la plaie d'un geste sec et précis laissant à nouveau le sang couler sur sa jambe. Je passe ma main complète sur la blessure avant de me relever tout en souriant et jouant avec le sang dans ma main. « Fais lui mal... Maintenant » Je souris et attrape un petit marteau... Sans plus attendre, je reviens devant Alvar penchant ma tête sur le coté, alternant mon regard sur l'homme et le petit marteau « Cris... » Sans plus attendre le marteau vient s'écraser sur le pied dénudé de l'homme au niveau des orteils à plusieurs reprises avec une certaine force quand même (histoire de casser et lui faire mal...) Je penche une nouvelle fois la tête mais cette fois-ci vers la jeune femme « Petite poupée, ton heure viendra.. » Je reviens vers l'homme puis pose mon regard sur Elliott tout en affichant un sourire sadique...

_________________
A venir
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Prisonniers. ϟ Alvar, Eliott & Eibhlin. ft. Nolan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les prisonniers dont on ne parle
» Signature de contrat - Owen Nolan
» Samuel Nolan
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Eliott Tyler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: Rps terminés-
Sauter vers: