AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Mer 7 Juin - 3:14

Tu avais aimé être avec lui dès le matin. Tu avais apprécié te réveiller contre lui. Tu souris à cette idée tout en poussant les fesses de ton client. Il se retourne et te rappelle que tu es pas là pour rêvasser. - On en serait pas là si t'avais pas glandé pendant mon absence. Regarde moi ça. Elles sont où les fesses que je t'ai aidé à faire ? Allez encore un et jte laisse tranquille. - Il râle, peste mais fais ce que tu dis. Toi tu mates son cul au passage. Il finit enfin et tu te fais payer puis tu rejoins les vestiaires. T’as pas fait à domicile. A dire vrai à l'époque tu t’envoyais tes clients, là tu es sage donc la salle suffit. Tu sors de la douche une serviette autour de toi. Tu tombes sur un des types qui vient d’arriver. Tu souris et va te préparer. Lou est chez son père et tu as rendez vous avec ton homme. Tu t'y feras jamais de penser ça. Tu prends tes affaires, souris et fais au revoir de la main. Tu te rend comptes que tu as laissé ton portable chez toi. Tu reçois un message que tu ne liras qu'en rentrant. - Joli. Quand tu veux ma Jolie. C'est bien aussi sans la serviette. - Tu poses ton téléphone sur la table et souris. Tu sais même pas comment il a eut ton numéro. Tu enfiles un short et un top propre, tes tongs et tu grignotes un truc devant une émission. Tu entends sonner tu te lèves et va ouvrir. Tu lui colles le téléphone dans la main. - Prends moi en photo ! Selfiiiie. - T’as l’air tellement cruche mais c'était plus ou moins fait exprès. Tu l’embrasses goulûment et lui chuchotes bonjour à l'oreille.  - Dis moi ça c’est bien passé au taff ? Pas trop crevant ? On en parle de… colocationner ? - Tu sais que ça a une portée assez forte chez la plupart des gens. Toi pas trop. Certes ça t'éclate de te dire que tu pourrais t’endormir avec et te réveiller avec. Mais c’est tout. Puis après 8 ans les préliminaires étaient bien avancé. - Ya un p'tit nouveau au taff. Jcrois qu'il a le béguin. Que tu dis en souriant. T’as toujours été flattée qu'on craque sur toi. Tant qu'on était pas lourd. Bien que ce smd l'était un peu. Tu te cales contre lui. Tu veux rester comme ça. Mode pot de colle activé a priori.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alvar Mouton
catch you whispering

❖ Job : employé dans les cuisines de l'hôpital
❖ House : Downtown


❖ Avatar : Ben Dahlhaus
❖ DC : Oswaldo Guiness, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 09/05/2017
❖ Messages : 433
❖ Needles : 834

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Mer 7 Juin - 20:33

Comment cacher qu'il avait été surpris, voir très surpris, par la proposition de Danny, faite par SMS un peu plus tôt dans la journée ? Vivre ensemble... lui qui aimait son indépendance, et en avait même carrément besoin, se demandait déjà si c'était une bonne idée alors qu'ils en avaient à peine discuté. Il lui avait proposé de passer, parce qu'il n'aimait pas parler de ça par SMS. C'est pourquoi il se pointa chez elle, après sa journée de travail, ce jour-là. C'est vrai qu'il avait aimé se réveiller auprès de Danny. Mais Alvar songeait aussi à toutes ces fois où il rentrait à pas d'heure, la nuit. A toutes ces fois où il accueillait sa cousine chez lui, ou allait voir ses ami(e)s chez eux/elles. Il était un électron libre, et avait du mal qu'on cherche à contrôler sa vie. Habiter sous le même toit que Danny était un risque, pour lui. Un risque qu'ils se disputent sans arrêt, car il la savait jalouse. Il soupira, et toqua à la porte. Elle lui ouvrit, avec un grand sourire aux lèvres, lui colla son téléphone dans les mains et demanda un selfie. Le grand blond leva l'appareil, se tourna pour être dans le même sens que sa copine et prit la photo sans poser de questions – après tout, ils se connaissaient depuis 10 ans, il était habitué à ses pétages de plomb. Il lui rendit le smartphone et se pencha vers elle pour embrasser ses lèvres. « Bonjour, toi » répondit-il à son tour en chuchotant. Il la suivit à l'intérieur, tandis qu'elle lui demandait comment s'était passée sa journée. Elle embraya directement sur la colocation suggérée un peu plus tôt. « Tu me laisserais même pas le temps de m'asseoir. T'es pressée à ce point de m'avoir chez toi H24 ? » Alvar enleva sa veste légère et vint prendre Danny dans ses bras. « La journée, tranquille... je suis content de te voir quand même, c'est le meilleur moment ». Elle lui parla d'un nouveau, à son boulot à elle... qui avait apparemment le béguin. « Je vois que la reprise se passe bien pour toi aussi » fit-il en souriant. Non, il n'était pas jaloux – parce qu'il avait confiance en elle, elle avait accepté de se mettre en couple avec lui et à partir du moment où elle lui avait promis fidélité, il n'avait pas de raison de douter d'elle. « Tu m'as fait rire avec ton idée de coaching, bébé » ajouta-t-il, « genre, j'pense que tu as idéalisé mes muscles. Ou alors, c'est une autre façon de me dire que tu veux que je change de boulot ? » Il posa ses lèvres dans le cou de Danny, attendant la réponse de la jeune femme – il y avait réfléchi plus tôt dans la journée, et s'était dit que ça pouvait être une explication plausible à sa suggestion.

_________________
ARE YOU REALLY MINE ?
L'amour complet suppose la possession, comme le courage suppose le danger. Un amoureux est à un amant ce qu'est un soldat en temps de paix à celui qui fait la guerre. Il ne connaît pas son coeur. Paul Bourget
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Jeu 8 Juin - 0:28

Il avait pas l’air de trop s’inquiéter de ton côté chelou qui veut faire des selfies. enfin t’en avais déjà fait, mais pas dans cette situation. Ouais t’avais l’impression d’avoir vécu deux vie et que celle ci se trouvait dans un univers parallèle perturbant. Après le téléphone, e bisou. T’étais grave accro à sa nouvelle façon de te dire bonjour, un truc de fou tiens. T’allais surement finir en cure de désintox pour niaiserie maladive, tu détestais ça, et tu adorais en même temps. T’espérais que c’était bien toi et pas une tentative étrange de le garder auprès de toi. qui sait si tu étais une saloperie de teigne il finirait par s’enfuir ? Le problème dans ta théorie c’est qu’il te supportait depuis des années. Il râle parce que tu lui saute presques à la gorge avec ton idée d’appartement et il rit que tu veuilles le voir H24. Tu fronces les sourcils. - H24 ? Non juste dormir avec toi et me réveiller avec toi, le entre deux tu sais ça varie. Puis ya des jours ou je rentre pas je squatte Nikki, ou autre… Je vais pas t’enchainer hein. - Ah oui la période romantique avait duré cinq minutes, tout n’était pas perdu, tu étais toujours toi, en juste un peu niaise. Il te prend dans ses bras et tu ronronnerais  presque, ah ça y est, ça revenait. Tu souris à sa remarque et est contente que sa journée se passe bien. Enfin plutôt qu’elle se soit pas mal passée, parce que ce qu’il fait de ses journées, à moins qu’il la passe avec des salopes, tu t’en moquais pas mal. Fallait pas pousser. ca te ferait plus chier quand tu serais coincée avec max. Tu trouverais le moyen de coacher entre deux tétées. Il jugeait que c’était une bonne reprise vu que le nouveau était sur toi. - Ouais si tu entends que le nouveau t’a maté sortant de la douche puis envoyé un sms en te disant que la serviette était mieux au sol...comme étant une bonne chose. Alors oui. - Que tu dis en levant les yeux au ciel. En fait, tu regrettais les crises de jalousie de Kieran, tu aimais qu’il soit fou qu’on puisse te mater, ou te toucher. Mais tu sortais avec maître yoda toi. Ses lèvres touchait la base de ta nuque et tu frissonnais. Tu repassais en boucle la question dans ta petite tête. - Ils sont très bien te muscles, fais voir. - Que tu dis en tripotant avec un grand sourire. - Je confirme. Et tu disais que t’étais lège pour acheter un appart. Et sinon , le coach c’est 70% du sex-appeal. crois moi ya des vieille de 40 ans qui se ruerait pour que tu leur montre comment on fait des étirements et qui te paierait cher pour ça. Enfin pour moi c’est plus du 40%. Vu que si ça fait que mater, je lâche le client. Jsais pas moi, masseur ? Ouais non, tu vas mater des gens tout nu et les masser. Enfin jsais pas, jcrois que j’aime pas te savoir tôt le matin là bas. Mais si c’est ton kiff, j’ai rien à dire hein. Après si ça se trouve t’es moche pour les autres. Je sais suis pas crédible mais j’aimerais bien. au fait, jviens d’y penser, ton orteil, il a survécu à la dernière fois ? - Tu pouffes de rire, tu te rappellerai toujours le type qui se casse la tronche parce que tu l’as réveillé puis s’éclate le pied contre le lit. C’était très drôle. C’est mal de se moquer, tu le sais mais dieu que c’est bon !

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alvar Mouton
catch you whispering

❖ Job : employé dans les cuisines de l'hôpital
❖ House : Downtown


❖ Avatar : Ben Dahlhaus
❖ DC : Oswaldo Guiness, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 09/05/2017
❖ Messages : 433
❖ Needles : 834

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Jeu 8 Juin - 20:55

Danny n'était pas une fille romantique. Danny n'était pas non plus une petite princesse Candy rose bonbon pleine de paillettes dans le cul, et c'est ce qu'Alvar appréciait chez elle – même s'il la trouvait mignonne de temps en temps, mais trop... c'est trop, définitivement. Il laissa échapper un rire quand elle lui dit qu'elle n'allait pas l'enchaîner. « Dommage, j'aime bien le bondage » répondit-il sur un ton plaisantin, en lui faisant un clin d’œil – évidemment, c'était pour rire. Bon, en fait, il n'avait même jamais essayé. Ils parlèrent brièvement de leur journée respective, et Danny lui expliqua qu'un de ses clients l'avait draguée. Elle insista, en précisant qu'il avait même envoyé un SMS plein de sous-entendus plus ou moins discrets, quand Alvar ne réagit pas la première fois. Il fronça un sourcil, en se demandant s'il devait dire ou faire quelque chose face à l'insistance de la jeune femme. Elle était dans ses bras, il chuchota au creux de son oreille : « on ne peut pas lui en vouloir, tu es tellement belle mon bébé... mais pas de chance, tu es à moi ». Il embrassa sa nuque et sentit sa copine frissonner, ce qui le fit sourire. Il n'était pas jaloux, mais ce n'était pas pour autant qu'il pardonnerait une incartade. Sa confiance était offerte, à 100%, à elle d'en faire bon usage. Il demanda à Danny si elle voulait qu'il change de travail – vu qu'elle lui avait proposé d'être Coach, ce qui ne lui convenait absolument pas. En tout cas, à son humble avis. Elle confirma, lui expliqua que le Coaching, c'était 75% de sex-appeal et qu'il aurait beaucoup de succès. Alvar leva les yeux au ciel, pas convaincu pour un sou. Elle lui proposa aussi masseur, mais se ravisa, puis lui dit qu'elle n'aimait pas qu'il parte aussi tôt le matin. « Je pars tôt, mais je reviens tôt aussi grâce à ça » murmura-t-il à son oreille. Danny poursuivit, lui dit qu'il était peut-être moche pour les autres. Le grand blond se redressa et partit dans un grand éclat de rire, écoutant Danny se juger peu crédible, mais espérer que ça soit vrai. « Qu'est-ce que tu racontes, encore ! J'ai pas de sex-appeal, ça fait 9 ans que j'ai pas été chez le coiffeur, j'suis pas coquet... qu'est-ce que tu veux que j'aille foutre au milieu des gens de ta sexiness, hmm ? » Il rit encore un peu, lui claqua les fesses et se dirigea vers le placard, pour prendre un verre histoire de boire un peu d'eau. « Mon orteil ? » s'interrogea-t-il, en fronçant les sourcils, parce que lui avait déjà oublié cette histoire évidemment. Il fit couler de l'eau du robinet dans son verre. « Si ça te fait plaisir, je peux regarder d'autres offres d'emploi. C'est vrai que ça fait longtemps que je suis à l'hôpital. Quand j'ai quitté le Red Devil, en fait... » ajouta Alvar, en se redressant. Il n'avait pas été barman longtemps, ce n'était pas un boulot pour lui – il n'arrivait pas à rester sérieux, et finissait souvent les soirées dans des états lamentables. « Je me renseignerai, on verra bien ce que ça donne. Peut-être que je peux postuler comme cuisinier ailleurs qu'à l'hôpital ? » Il n'aimait pas la tournure que prenait cette conversation. Faire des plans pour l'avenir, ce n'était pas dans sa philosophie. Il s'était toujours dit qu'il quitterait son taf le jour où il en aurait marre, ou bien celui où on le mettrait à la porte. Ça n'avait jamais été une optique de changer de boulot, ou même d'appartement, pour une nana.

_________________
ARE YOU REALLY MINE ?
L'amour complet suppose la possession, comme le courage suppose le danger. Un amoureux est à un amant ce qu'est un soldat en temps de paix à celui qui fait la guerre. Il ne connaît pas son coeur. Paul Bourget
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Jeu 8 Juin - 22:16

Au mot bondage j’eus un sourire. J’avais déjà testé et j’adorais, enfin, plus soumettre que me soumettre mais bon. Il faisait un sourire, il devait dire ça juste pour plaisanter, dommage. j’avais pas envie de lui proposer, s’il était pas de ce genre. J’attendais de mieux le connaître “en couple” pour ça. Il était loin de savoir à quel point la luxure avait été poussée chez moi. Avec Kieran, il aurait hurlé et serait allé frapper. alvar restait là et annonçait tout naturellement que j’étais à lui. Certes mais ya des hommes qui s’en foutait pas mal. J’avais retenu un “on m’a pas toujours demandé mon avis” mais j’allais pas créer ce genre d’inquiétudes, ou une dispute. Plus j’avais pas envie d’en parler plus que ça. Il donnait un argument assez intéressant pour le coup. Certes il était là plus tôt mais comme je bossais, les trois quart du temps je m’en moquais royal qu'il soit là. Il avait aussi PLEIN de temps pour aller voir toutes les nanas qui voulait un bout de lui. Et comme il se laissait tripoter. Bref, il allait pas que j’y pense ou la dispute serait là avant de dire ouf. - Quand je bosse ça me change rien pour moi tu sais. - Autant être sincère hein. Voilà qu’il était en train de me vendre qu’ilavait pas de sex-appeal. J’émis un rire quand je compris qu’il était sérieux. - Je pense que t’as dans la merde dans les yeux mais ok. Tu pourrais être mannequin honey.. - Mais ça me rendrait folle qu’il se balade en lingerie pour homme devant des millions de personnes. Et passe son temps avec des top models. Je serais plus jalouse, je serais névrosée. Sa main claqua mon derrière et je souris. voià qu’il avait oublié qu’il s’était tué le pied à l’époque. - Sérieux tu t’en souviens pas ? Quand je t’ai réveillé et que tu t’es éclaté par terre, puis pris le pied dans le lit. t’es pas possible toi. - Il avançait dans la vie sans se soucier de grand chose, et parfois je l’enviais. j’aurais aimé penser moins. Il parlait de me faire plaisir. Mais j’aimais pas qu’il dise ça. Il faisait bien ce qu’il voulait, j’étais pas le genre à lui imposer, sauf s’il avait été stripteaser. - Si JE veux ? Non c’était des suggestions honey ! Si tu kifes, si tu veux pas plus de fric et si tu t’en fous que je paye l’appart, moi peu importe. en revanche je suis certaine que tu serais mieux si tu cuisinais tes propres plats.. T’as un don pour ça,c’est dommage. Plus la dégaine, tu serais demandé. - Que je ponctue d’un baiser, lui enlevant le verre des mains. Je pose ma tête sur son torse. Je souris, je veux pas l’enchaîner, le forcer à quoi que ce soit, sinon il pourrait le faite avec mi et je pourrais pas le supporter.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alvar Mouton
catch you whispering

❖ Job : employé dans les cuisines de l'hôpital
❖ House : Downtown


❖ Avatar : Ben Dahlhaus
❖ DC : Oswaldo Guiness, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 09/05/2017
❖ Messages : 433
❖ Needles : 834

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Jeu 8 Juin - 22:43

Danny n'avait pas tort quand elle disait que le fait qu'il rentre tôt ne changeait pas grand-chose pour elle, quand elle travaillait. Alvar haussa les épaules, il s'était habitué à cet horaire qui lui laissait beaucoup de temps libre en journée pour vaquer à ses occupations. Se voyait-il vraiment faire un 9-17 classique, métro-boulot-dodo ? Non, pas vraiment... La jeune femme lui dit qu'il avait de la merde dans les yeux, et qu'il aurait pu être mannequin s'il voulait. Alvar était sur le point de rire, mais il croisa le regard de Danny et comprit qu'elle ne plaisantait pas. « C'est gentil. Bien que je pense que tu dis ça parce que tu m'aimes ». C'était la première fois qu'il admettait qu'elle l'aimait, ouvertement et à voix haute. Cette phrase lui fit bizarre, il sourit à Danny et posa un nouveau baiser sur sa peau. Ce n'était pas désagréable. Elle lui rappela l'épisode de l'orteil, « ah oui ! Juste ! ... encore une preuve que tu me martyrises, quoi ». Il rit, prit de l'eau et proposa de chercher un autre travail. Le grand barbu voulait faire quelques concessions pour que sa relation avec Danny puisse fonctionner, mais pour le moment il était encore en plein tâtonnements. Ce n'était pas habituel pour lui. Il ne savait pas comment fonctionner en couple, lui qui avait toujours avancé seul et avec une flopée d'amis autour de lui. La relation n'est pas la même, les amis vous prennent comme vous êtes. « Je ne m'en fous pas que tu paies, je te donnerai un loyer. S'il s'avère que nos dépenses à deux ne sont pas couvertes par mon boulot actuel, je suppose que j'y réfléchirai... on verra, on n'est pas pressés ». Alvar, il n'était jamais pressé. Il se laissait porter, penser à demain avait même parfois tendance à l'angoisser car alors, comment profiterait-il d'aujourd'hui ?! Il se laissa embrasser, et prit Danny dans ses bras quand elle se blottit contre lui. Alvar posa ses lèvres sur le sommet de la tête de Danny, et soupira. Cette discussion lui trottait dans la tête, à présent. Son regard se posa sur le frigo, l'évier... le plan de travail. Il songea que cette pièce était cool, pour cuisiner. Beaucoup plus cool que sa petite "cuisine" à lui, s'il pouvait appeler ça comme ça – tellement la pièce était petite. « Si on habite ensemble, il y aura une place pour mes tailles-crayons ? » demanda-t-il au bout de quelques secondes de silence, tout à fait sérieusement évidemment.

_________________
ARE YOU REALLY MINE ?
L'amour complet suppose la possession, comme le courage suppose le danger. Un amoureux est à un amant ce qu'est un soldat en temps de paix à celui qui fait la guerre. Il ne connaît pas son coeur. Paul Bourget
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Ven 9 Juin - 1:15

Parce que je l’aimais ? Il me connaissait si mal ? Je savais encore reconnaître quelqu’un de sexy quand même. Je fronçais les sourcils à cette remarque. Il était tellement peu conscient de ce qu’il degageait. - Toi t’es aveugle. Et non, rien à voir avec ce que je ressens. Je t’ai toujours trouvé sexy et malheureusement pour moi, trop de femmes le pense aussi. Mais comme le meurtre n’est pas permis… - J’allais pas cacher mes tendances violentes à l’idée qu’on s’approche de trop près et comme il les laissait faire. Après je savais qu’il n’irait pas plus loin, mais c’était difficile, pour moi, de le voir toucher une autre. Il disait qu’il avait pas aimé tous ceux passé là ou lui me voulait, moi j’avais haïs toutes les femmes qui avaient eu ce que j’étais pas foutu de réclamer. Il m’accusait de le martyriser. Je ris. - Non pas du tout ! J’ai rien fait. - Il parle de payer à deux et je lève un sourcil. Pourquoi me payer un loyer ? Pour quoi faire ?  Et il parlait de “nos” dépenses. C'était irréel et pas comme je l'avais pensé. - Pourquoi veux tu payer un loyer ? Et on est pas obligé de compter ce que tu gagnes et ce que je gagne. Tu payes à manger quand tu veux, et peux. Tu achètes ce que tu veux. Pas besoin de tout partager. Ca fait étrange. J'ai pas besoin d’un complément. Donc jveux pas que tu payes en plus. Jpréfère que tu m’offres des trucs ou aux petits tu vois. Genre repas par tes petites mains. - J’aime pas l'idée de tout couper en deux. Ça fait bizarre. Ou pire qu'il me donne du fric. Ca me semble franchement inapproprié. Mais c’est peut-être moi, ça. Il m’embrasse sur le front et je peux voir les petites roues tourner dans sa tête. - Ben oui. Je t'accepte avec tes trucs de cinglé.- Que j'ajoute pour l'embêter. Jlai toujours trouvé chou avec sa collection. On dirait un gamin. Je me mets sur la pointe des pieds et lui rends son baiser juste pas sur la joue…. - Ca veut dire que ça te dit ? - Que j’essaye de dire sans montrer mon excitation.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me



Dernière édition par Danny Sloan le Ven 9 Juin - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alvar Mouton
catch you whispering

❖ Job : employé dans les cuisines de l'hôpital
❖ House : Downtown


❖ Avatar : Ben Dahlhaus
❖ DC : Oswaldo Guiness, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 09/05/2017
❖ Messages : 433
❖ Needles : 834

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Ven 9 Juin - 12:38

Payer un loyer, il y tenait parce qu’il était indépendant et ne voulait pas dépendre de sa copine, justement. Il ne voulait pas qu’elle paye tout pour lui, ça le mettait mal à l’aise. C’était peut-être aussi une question de fierté, mais se laisser entretenir par sa copine, ce n’était pas du tout le style d’Alvar. Ainsi, quand Danny lui dit qu’il n’aurait qu’à payer à manger quand il le voulait ou pouvait, le grand blond se sentit dérangé par l’idée, et il prit également mal le fait qu’elle donnait l’impression de le prendre pour un type sans le sou, à la limite de vivre sous les ponts. Okay, son appartement était miteux mais comme il payait un petit loyer, il pouvait se permettre de faire plein d’activités sur le côté. C’était un choix, ça lui convenait ainsi et il s’assumait très bien, ainsi que son appartement imparfait, trop petit… mais au moins, il était chez lui. Danny poursuivit en lui disant qu’elle n’avait pas besoin d’un complément, et qu’elle préférait qu’il leur fasse des cadeaux à elle et aux enfants, ou qu’il fasse à manger. « Écoutes Danny, c’est peut-être ma fierté de mec qui parle, mon côté macho bien enfoui en moi qui ressort finalement par je ne sais quel miracle, mais ça me dérange de vivre chez toi… comme ça. J’ai pas envie de me faire entretenir, ou même d’avoir l’impression d’être logé, nourri et blanchi contre des services de cuisinier. Ça me plait pas, je me suis toujours assumé et j’ai pas envie que ma copine m’entretienne. Je préfère qu’on partage les frais, si on habite ensemble ». Il n’aimait définitivement pas cette conversation, se projeter… ce n’était pas son truc. Et puis, comment dire à ta copine que tu as du mal avec l’idée de lâcher ta liberté, ton indépendance, pour te lancer dans le couple ? Genre, le vrai couple, celui où il s’agit d’emménager ensemble, et puis quoi ? Se marier ? C’était pas son délire, ça lui mettait une pression qu’il ne connaissait pas et n’appréciait pas par la même occasion. Il préféra changer de sujet. Enfin, plus ou moins… et lui demanda s’il y aurait de la place pour sa collection, s’ils habitaient ensemble. Elle sourit et lui dit qu’elle l’acceptait avec ses trucs de cinglé. Il sourit, la tête posée contre celle de sa copine. Elle se redressa, lui vola un baiser et lui demanda si ça voulait dire qu’il était intéressé. Alvar lui caressa doucement les fesses, et répondit après quelques secondes de réflexion : « ça veut dire qu’on en rediscutera, et que je ne dis pas non ». Mais il ne disait pas ‘oui’ non plus, il devait l’avouer. Il avait trop peur de ce que ces changements impliqueraient, et se découvrait un côté fier qui ne lui plaisait pas mais contre lequel il ne pouvait pas lutter. « Tu te souviens des chiens, sur la plage ? » demanda-t-il à Danny, pour changer de sujet, « tu crois que ça ferait plaisir à Lou, pour son anniversaire ? Puis qu'elle n'a plus son lapin... »

_________________
ARE YOU REALLY MINE ?
L'amour complet suppose la possession, comme le courage suppose le danger. Un amoureux est à un amant ce qu'est un soldat en temps de paix à celui qui fait la guerre. Il ne connaît pas son coeur. Paul Bourget
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Ven 9 Juin - 13:11

Cette conversation allait dans un sens qui ne me plaisait pas et qui n’avait rien à voir avec ce que j’avais imaginé. Il parlait d’entretien et je fais les yeux ronds. Qui parlait de l'entretenir ? il proposait de me filer des sous, et j’avais l'impression d’avoir de l’argent de poche, il ne comprenait pas. Je ne l’avais jamais vu macho ou trop fier, c’était une première et c’était, perturbant. - Heu, qui te parle de logé nourri blanchi ? Tu te souviens qui je suis ? Ta lessive tu te la fais, la bouffe, tu l’as fait mieux que moi et pour l’appart, je l’aurais ACHETE. Jte donnais des alternatives au versement d’un loyer. J’ai aucune intention de te payer ta bouffe tes sorties ou tes fringues. Jt’ai pas demandé en mariage non plus hein. Tu sais très bien que j’ai horreur de dépendre de quelqu’un. Alors non jveux pas de tes sous. Tu payes bien ce que tu veux mais jveux pas d’argent de poche. Tu veux t’amuser à payer l'eau ou l'électricité, pourquoi pas mais faut arrêter. J’assume ma fille, à présent Max très bien sans personne, Kieran m’a pas donné un centime il sait qu’il s’en prenait une s’il proposait. Habiter ensemble chez moi c’est partager un toit, pas tout… Faut arrêter l’alcool Al. J’entretiens personne. - J’étais plus ou moins agacée, pas énervée, juste soûlée qu’il s’imagine des trucs. Certes les gens faisaient peut être ainsi mais j’étais pas les autres. Je fonctionnais différemment et j’avais pas envie de me calque sur des standards. Sa dernière répons ne me plut pas vraiment et je regrettais vite d’avoir suggéré quelque chose qui serait juste moins contraignant. Après tout s’il voulait passer sa vie à faire l’aller retour. Et pour moi “dormir” chez sa copine ça faisait plus squatteur qu’autre chose, bien moins viril si on y réfléchissait. La suite me fit manquer un battement. UN CHIEN ? il avait perdu l’esprit ? Un truc qui allait salir l’appartement, aboyer et..j’étais presque train de défaillir. - T’es sérieux ? Parfois je me demande si 8 ans t’as suffit pour me connaître. Tu crois réellement que j’aurais envie d’une bestiole qui va mettre poils, déchets, et autres trucs sympas chez moi ? J’adore les chiens, chez les autres. Si tu emménages, t’auras qu’à t’en charger mais je vois un poil, un excrément ou autre le truc passe par la fenêtre. Et si tu n’emménages pas, prends le chez toi elle sera ravie et mon appart restera propre. Un chien… T’as perdu la mémoire ? Tu t’es dis que là du jour au lendemain j’aimais le chaos et la saleté ? - Oui j’exagérais mais après avoir vécu dans la que j’avais pris une sainte horreur de tout ce qu'il n’était pas immaculé. Tout devait être propre, chez moi, mes fringues, mon corps, ma fille.. C’était presque une obsession, certes mais moi je collectionnais pas les tailles crayons que j’utilise pas hein.. J'étais sur les nerfs et je lui en voulais, quelque part, de m'imaginer comme une de ses femmes qui ne vit plus qu'à travers le petit ami. De m'imaginer comme u ptit couple et moi une ménagère. Je commençais à me demander s'il était pas juste pas emballé du tout à l'idée de vivre avec moi. Le seul changement que je voyais, moi, c'était qu'il serait là, pas besoin d'aller ailleurs ou de se lever aux aurores pour être avec lui. c'était des concession que j'aimais pas faire, puis, le sommeil, c'était précieux. Mais s'il tenait à rester de son côté ou à me payer un loyer, c'était perdu d'avance.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alvar Mouton
catch you whispering

❖ Job : employé dans les cuisines de l'hôpital
❖ House : Downtown


❖ Avatar : Ben Dahlhaus
❖ DC : Oswaldo Guiness, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 09/05/2017
❖ Messages : 433
❖ Needles : 834

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Ven 9 Juin - 14:26

Si tout allait bien entre eux, étaient-ils forcément obligés de se fritter ? A croire que oui, puisque leurs opinions divergeaient et Danny commençait à s’énerver. Il l’entendait au ton de sa voix, qui se faisait plus agacé et vif. Elle lui rappela qu’elle était comme lui, qu’elle aimait l’indépendance et qu’elle ne voulait pas d’argent de poche, comme elle disait. Ils ne se comprenaient pas, parce qu’ils n’avaient pas la même vision des choses par rapport à cette future éventuelle colocation. De son côté, Danny voyait simplement cela comme une facilité et lui… il s’imaginait autre chose, parce qu’il n’aurait rien à payer pour l’appartement, qui appartiendrait à sa copine. Ils n’arrivaient pas à se brancher sur la même longueur d’ondes, parce qu’aucun ne voulait se mettre à la place de l’autre pour visualiser les choses selon un point de vue différent. Il voulut changer de sujet, demanda si Lou serait contente d’avoir un chien pour son anniversaire. Il se fit rabrouer, la belle brune s’offusqua qu’il ne la connaisse pas vraiment, qu’elle ne supportait pas les poils, le bordel… mais il n’était pas question de Danny, ici. Elle lui dit que s’il n’emménageait pas, il n’aurait qu’à le prendre chez lui et que Lou serait ravie, ce qui fit soupirer Alvar. « Je ne vois pas en quoi elle serait ravie, si elle ne le voit jamais » répondit-il en lâchant Danny. Il s’éloigna et s’appuya sur le plan de travail de la cuisine, bras croisés sur le torse. « Tu ne crois pas qu’il est trop tôt pour parler de tout ça ? Okay, ça fait des années qu’on est amis, mais on n’est clairement pas sur la même longueur d’ondes au niveau de… notre façon d’envisager la vie à deux, visiblement. En fait, c’est un truc que je n’ai jamais envisagé avant. J’ai jamais eu l’occasion d’y réfléchir avant aujourd’hui, tu vois ? » Il se passa une main dans la barbe en observant Danny. Elle voulait aller plus vite que lui, peut-être… ou alors, c’était lui le problème. Il freinait des quatre fers parce qu’il était un mec, parce qu’il était indépendant, parce que… parce que quoi, il n’en savait rien. Alvar n’avait pas eu l’occasion de se poser pour réfléchir à tout ça, seul avec lui-même. « On met ça de côté pour le moment, je me pose, j’y réfléchis sérieusement. Je me projette, je te promets d’essayer… et on en reparle ? » proposa-t-il finalement, parce qu’il n’avait de toute façon pas envie de se disputer avec elle aujourd’hui.

_________________
ARE YOU REALLY MINE ?
L'amour complet suppose la possession, comme le courage suppose le danger. Un amoureux est à un amant ce qu'est un soldat en temps de paix à celui qui fait la guerre. Il ne connaît pas son coeur. Paul Bourget
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Ven 9 Juin - 16:43

On avait l’air décidé à se disputer. mais je campais sur mes positions, il avait une vision, j’en avais une et tout ça me fatiguait plus qu’autre chose. J’avais pas envie de me prendre la tete pour des broutilles. l soupirait et me répondais que si elle ne le voyait jamais, elle serait pas ravie. Je levais les yeux au ciel. - Pourquoi jamais ? Tu la vois souvent Lou. -  Je ne comprenais pas tout à part que ce sujet était agréable pour aucun des deux. Quand il disait que c’était trop tu te marrais doucement. Sachant que tu étais à la rue quand tu étais avec lui, tu avais plus souvent squatter chez lui que dans la rue une fois que tu l’as rencontré. Certes nous n’étions pas les mêmes à cette époque. - Laisses tomber. T’as raison, parlons en pas. Après tout, on peut aussi retourner comme avant non ? Moi avec un autre, toi attendant que je change d’avis et réalise ? Je pourrais même retourner à la rue tiens, tant qu’on y est, pourquoi aller vers l’avant. On me fait chier parce que pendant des années j’ai pensé, il faut le dire, à ma vie, mes démons, mes soucis. que j’étais pas la plus fiable, que j’étais pas une amie des plus dévouées et qu’apriori je ne me laissais pas aller à désirer des choses.. A présent que je me fais à l’idée que , oui, il pourrait y en avoir un je vais trop vite. je pensais que 8 as c’était long mais bon. Laisse tomber oublie ça. - Je savais même pas pourquoi je m’énervais ou pourquoi j’avais envie qu’il habite là. je devenais bizarre, j’étais, pas comme.. j’avais peur, peut être ? Peur que je finisse par me lasser ? M’éloigner ? Trouver la liberté plus irrésistible ? Qu’il trouve quelqu’un de moins emmerdant et sans bagages ? Aucune idée mais mes nerfs étaient à fleur de peau. Peut être rien de tout ça, peut être juste que Max rentrerait bientôt à la maison, avec toutes les emmerdes qui s’ajouteraient ? Je finis par rompre le contact, m’installer dans le canapé et allumer la télé. J’avais la tête pleine. Trop pleine. Peut être que c’était trop tôt, peut être pas, j’en savais rien, juste qu’il ne dise pas oui m’emmerdait. Je mis mes jambes sur le canapé, repliée, la tête sur mes genoux.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alvar Mouton
catch you whispering

❖ Job : employé dans les cuisines de l'hôpital
❖ House : Downtown


❖ Avatar : Ben Dahlhaus
❖ DC : Oswaldo Guiness, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 09/05/2017
❖ Messages : 433
❖ Needles : 834

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Lun 12 Juin - 23:02

Danny se vexait à une vitesse incroyable, et Alvar voyait la situation tourner au vinaigre sans parvenir à rattraper le coup. Il proposait pourtant d'en reparler, plus tard... mais non , elle le prenait mal et lui faisait remarquer qu'ils pouvaient très bien revenir à leur situation initiale : elle avec un autre, lui attendant qu'elle change d'avis. Le blond leva les yeux au ciel, de plus en plus excédé. « Ne sois pas aussi pressée, Danny. On a tout le temps devant nous, ça sert à rien de se mettre la pression maintenant. Tu sais que si je remets le bail de mon appartement, j'dois quand même y rester trois mois pour laisser le temps au propriétaire de trouver un nouveau locataire ? Alors pourquoi se faire chier à se prendre la tête, alors que c'est pas pour demain qu'on emménagerait ensemble ? Keep calm, bon sang ». Il soupira, elle voulait aller vite et il ne comprenait pas pourquoi elle était aussi pressée. Ils avaient attendu 8 ans, justement... quelques semaines de plus ou de moins ne changeaient rien, aux yeux d'Alvar. Elle s'éloigna, se posa sur le canapé et alluma la télévision. Télévision qu'elle ne regarda pas, puisqu'elle posa son front sur ses genoux, repliée sur elle-même. Alvar l'observa de loin, durant de longues minutes. Il essayait de mettre les choses à plat dans sa tête, seul avec lui-même... mais ce n'était pas évident, parce que l'attitude même de Danny, ainsi prostrée, l'influençait. Il ne voulait pas prendre une décision trop hâtive, sans y réfléchir. C'était peut-être con de sa part de « paniquer », si on peut dire ça, mais il n'était pas encore assez sûr de leur couple que pour quitter son appartement. Ça, il le savait. Il fallait qu'il l'explique à Danny, à présent. Il soupira, et s'installa à côté d'elle sur le sofa. « Dan' ? ... bébé, écoutes... je veux pas que tu te vexes ou quoi, je vais simplement t'expliquer pourquoi je suis moins... disons, enthousiaste et empressé que toi à l'idée d'emménager ». Il attendit d'avoir l'attention de la jeune femme, puis poursuivit : « le truc, c'est que si on bouge et qu'on s'installe dans ton appartement, je me retrouve chez toi. Ça serait pas chez nous, tu vois ? Et tout ce que moi j'ai, façon de parler parce que je sais très bien que je suis locataire, bah si ça se passe mal entre nous, je ne l'ai plus. Toi, tu t'en fous. T'as ton appartement, tes enfants... mais c'est pas évident pour moi de me lancer là-dedans sans penser à ça. Et je ne dis pas que ça va mal se passer, loin de là... c'est juste qu'il y a cette petite voix qui me rappelle que je ne suis que moi, et que tu pourrais trouver mieux ailleurs, cette foutue voix elle me dit juste de réfléchir. C'est tout, c'est pas contre toi bébé ». Il caressa doucement sa cuisse, en espérant qu'elle comprendrait où il voulait en venir et ne piquerait pas une nouvelle crise comme elle venait de le faire dans la cuisine – calme la crise, okay... mais quand même, parler de retourner à la rue, c'était n'importe quoi.

_________________
ARE YOU REALLY MINE ?
L'amour complet suppose la possession, comme le courage suppose le danger. Un amoureux est à un amant ce qu'est un soldat en temps de paix à celui qui fait la guerre. Il ne connaît pas son coeur. Paul Bourget
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Danny Sloan
get up and walk away

❖ Job : coach sportif
❖ House : south seattle


❖ Avatar : josephine skriver
❖ DC : Dimitri, Spencer, Vladimir, Giuliano, Eliott.
❖ En ville depuis : 19/06/2013
❖ Messages : 794
❖ Needles : 1149

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Mer 14 Juin - 11:31

J'entends qu'une chose pas besoin de se presser. Sauf que pour moi c’est pas aller plus vite. C'est être pragmatique. Pourquoi c’est si flippant d'être sous le même toit. Je comprends pas et ca m'énerve plus qu'autre chose. Plus il parle et moins j'écoute. Il se met à côté de moi et je regarde même pas. Je lui en veux même si c'est pas forcément sa faute. Mais ce qu'il dit ensuite me perturbe.  Qu'il s'imagine que je vais trouver mieux ailleurs ou du moins que je cherche ailleurs. C'est marrant de voir qu'il a les mêmes inquiétudes ou du moins, des inquiétudes  similaires. Pourtant je n'ai aucune intention d'aller voir ailleurs, j'en ai même pas envie c'est ça le pire. Il est juste à côté de moi, je sais pas quoi dire, je sais pas quoi répondre. Pourtant j'ai envie de le rassurer, me rassurer, je suis un peu vexé quand même. - Tu es en train de me dire que tu as pas confiance en moi en fait ? Tu te rends compte que tu es le premier envers qui je m’engage vraiment ? C’est une décision prise, pas un caprice ou une lubie.. Tu ne me crois pas ou tu ne veux pas y croire ? Parce qu’à la seconde où tu me crois tu t’engages et tu ne veux pas. T’as peur que ce soit comme t’enlever ta liberté. Sauf que je veux pas plus t’offrir la mienne. Pourquoi je prendrais la tienne ? Mais je comprends, si tu penses que je vais changer d’avis ou que tu vas te retrouver à la rue, c’est normal qu’habiter avec moi peut être flippant. Jvais me coucher. Jsuis fatiguée. Pour info je suis ravie de savoir que tu imagines que je pourrais te laisser après tout ça. Si t’y crois pas, je sais pas comment moi jpeux y croire ? - Je file vers ma chambre, ferme la port et me couche. qu’il vienne ou pas, je dois digérer l’idée qu’il ait peur autant que ça que le cercle continue. Je crois que ce n’est pas moi, le souci, pour une fois. Il veut la crémière mais pas la crèmerie. Et moi je le veux juste lui, rien d’autres.

_________________
You're my soul. You're my only one. I can't tell how much i'm sad for missing all this years. But don't disapear. Don't leave me. i need you to breathe.

Hey rejoins nous à l'event festival ! T'ame la bière ? La musique ? Bah t'attends quoi !
Suis moi Par ici Mets à jour tes fiches 'liens, rps, scenarios)  et gagnes des needles ! Par là
Come back to me my love
i'm not whole without your arms around me

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alvar Mouton
catch you whispering

❖ Job : employé dans les cuisines de l'hôpital
❖ House : Downtown


❖ Avatar : Ben Dahlhaus
❖ DC : Oswaldo Guiness, Trevor Seyton.
❖ En ville depuis : 09/05/2017
❖ Messages : 433
❖ Needles : 834

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   Mer 14 Juin - 12:42

Alvar vit sur le visage de Danny qu'elle avait du mal à comprendre ce qu'il essayait de lui expliquer... peut-être parce qu'il s'exprimait mal, dans le fond. Il n'avait pas l'habitude de parler aussi ouvertement de ce qu'il ressentait. Pas l'habitude non plus de se mettre à nu, il faisait des efforts pour qu'elle le comprenne mais ceux-ci semblaient vains. Elle lui demanda s'il était en train de dire qu'il n'avait pas confiance en elle. « C'est en moi que je n'ai pas confiance, Danny » avoua-t-il, puis il la laissa poursuivre mais ça coûtait au jeune homme de se remettre en question, de réfléchir à cette situation et d'essayer d'envisager quelque chose. Il n'avait jamais fait ça, il avait toujours vécu au jour le jour et Danny le poussait à sortir de ses retranchements, de sa zone de confort. Elle finit par lui dire qu'elle comprenait, et qu'elle allait se coucher – ce qui laissa penser à Alvar qu'en réalité, elle n'avait pas compris, non. Ou qu'elle était vexée, peut-être. « Danny, le prends pas comme ça » lui dit-il en la regardant se lever. Elle lui demanda comment elle pouvait y croire, si lui-même ne le faisait pas. Ils n'étaient même pas en couple depuis un mois, et déjà elle lui mettait ce genre de pression. Okay, ce n'était pas comme s'ils venaient de se rencontrer, mais la situation était quand même nouvelle pour eux. Danny s'éloigna, ferma la porte de sa chambre et Alvar resta seul dans le salon. Il se pencha en avant, posa ses coudes sur ses genoux et soupira en se frottant les yeux. Elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle lui demandait. Elle avait son appartement, ses enfants... et elle le voulait lui, aussi. Alvar l'avait pourtant toujours aimée et désirée, mais vivre avec Danny, cela voulait aussi dire laisser tomber sa vie à lui. Être sous le même toit qu'une petite fille – qu'il adorait, là n'était pas la question – et qu'un bébé, la moitié du temps. Devenir une sorte de modèle, peut-être même changer de boulot parce qu'elle semblait ne pas aimer qu'il parte bosser aussi tôt à l'hôpital. C'était faire énormément de concessions, changer beaucoup de choses dans une routine installée depuis des années. Il n'avait jamais été en couple. On ne lui avait jamais demandé de s'investir autant, si rapidement. Il voulait en être capable, pour elle... vraiment. Mais il avait besoin de temps. Il avait besoin d'être rassuré, et ce n'était pas quelques semaines de relations – où ils avaient passé la moitié du temps à se faire la gueule – et la certitude qu'elle était prête à s'engager vraiment avec lui qui lui permettaient de l'être, rassuré. Alvar voulait que leur emménagement soit une évidence, il voulait se sentir tellement bien avec Danny que la question ne se poserait pas. C'était difficile pour lui d'admettre que quelque chose n'allait pas, et que peut-être le problème venait de lui, mais le fait est qu'il avait besoin de temps. C'est complètement abattu qu'Alvar se leva finalement du canapé et alla jusqu'à la chambre. Il toqua deux coups à la porte, l'ouvrit doucement et posa son regard azur sur la femme qu'il aimait depuis des années. Il la regarda quelques secondes, en silence, puis finit par lui dire sur un ton triste qu'il rentrait, et qu'elle se repose bien en son absence. Il referma la porte et quitta l'appartement, mais il ne rentra pas chez lui – direction, le Red Devil.

_________________
ARE YOU REALLY MINE ?
L'amour complet suppose la possession, comme le courage suppose le danger. Un amoureux est à un amant ce qu'est un soldat en temps de paix à celui qui fait la guerre. Il ne connaît pas son coeur. Paul Bourget
   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you   

Revenir en haut Aller en bas
 
Al&Danny ◘ I want to wake up everyday with you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danny's Movies
» BRYAN NICK-JAGGER OVERSTREET → DANNY WORSNOP → est terminer !! mouhahaha !!
» Premier Rendez-vous [PV Danny Sneals]
» Wake me up...
» Ayden Oliver Stone ♪ Danny Worsnop « just stand up and scream »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❖ PINS AND NEEDLES :: 
Allons à Seattle
 :: South district
-
Sauter vers: